Brésil : un voleur apprend à ses dépends que sa cible est une championne d’arts martiaux mixtes

On sait que le Brésil n’est pas un pays très sécuritaire, surtout en soirée, et encore moins pour une femme seule. Pourtant, lorsqu’on est une championne d’arts martiaux mixtes (MMA), on a tout ce qu’il faut pour pouvoir se défendre, ce qu’a prouvé la lutteuse brésilienne Polyana Viana le 5 janvier dernier.

Le voleur qui convoitait le téléphone de celle qui est surnommée « la Dame de fer » a appris à ses dépends son identité. En effet, la jeune femme de 27 ans, poids paille de 1,70 m, a vite réagi lorsque l’individu l’a menacée d’une soi-disant arme.

Polyana Viana attendait un taxi devant chez elle dans un quartier populaire de Rio, Pechincha. Après lui avoir demandé l’heure, il lui a dit : « Donne-moi ton téléphone. Ne bouge pas, je suis armé », raconte la lutteuse à MMA Junkie.

Elle a tout de suite fait deux constatations : l’objet était trop mou pour être un pistolet, et même s’il s’agissait d’une arme, l’individu était trop près d’elle pour avoir le temps de tirer.

« Alors je me suis levée et je lui ai envoyé deux coups de poing et un coup de pied puis après un étranglement arrière je l’ai assis au sol et je lui ai dit : ‘Maintenant on attend la police' », a expliqué la championne.

Les photos que Polyana Viana a publiées sur Instagram attestent de la violence des quelques coups qu’elle a assénés au voleur.

« Il n’a pas du tout réagi après avoir reçu les coups de poing. Je pense qu’il a eu peur. Il m’a demandé de le laisser partir. Je lui ai dit non. C’est lui qui m’a alors demandé d’appeler la police. Il a eu peur que je le frappe davantage je pense. »

Ce voleur aura sans doute eu la leçon de sa vie. Espérons qu’il se repentisse après cette expérience certainement très traumatisante.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Un ancien boxeur professionnel maîtrise un forcené
qui voulait détourner un vol vers Paris

 
VOIR AUSSI