Bretagne: un réseau roumain de vols de pots catalytiques démantelé

Par Emmanuelle Bourdy
6 juillet 2022 23:48 Mis à jour: 6 juillet 2022 23:48

Après le vol de trois catalyseurs dans un garage automobile situé à Landrévarzec (Finistère), non loin de Quimper, une enquête avait été ouverte en septembre. Elle a permis de démanteler un réseau composé de quatre hommes de nationalité roumaine. Ils ont été mis en examen pour le vol d’un total de 400 pots catalytiques, a indiqué le procureur de Rennes.

De nombreux témoignages ont été recueillis après le vol de trois catalyseurs dans un garage automobile de Landrévarzec, et ceux-ci ont conduit les enquêteurs jusqu’à une équipe de quatre ressortissants roumains implantés dans le Finistère, rapporte Le Télégramme. Âgés de 33 à 51 ans, ils sont impliqués « dans un grand nombre de faits de même nature », a indiqué Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes.

La valeur totale de ces vols estimée à environ 105.000 euros

Si l’on observe une recrudescence de vols de pots catalytiques depuis quelques années, c’est parce qu’ils contiennent des métaux précieux. Le 28 juin dernier, sept hommes ont été interpellés à l’issue de l’enquête menée par la section de recherches de Rennes et la brigade de recherches de Châteaulin. Trois des mis en cause ont été remis en liberté.

Les quatre autres individus sont soupçonnés d’avoir volé des pots catalytiques pour une valeur totale estimée à environ 105.000 euros, a annoncé lundi le procureur de Rennes dans un communiqué. Les 400 pots dérobés entre octobre 2020 et mai 2022 au préjudice de 45 victimes, provenaient principalement de Bretagne, mais également des Pays-de-la-Loire, de la Normandie et de la Somme.

Ils encourent jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle

Ces quatre individus ont été mis en examen des chefs de « vols en bande organisée » et « participation à une association de malfaiteurs ». Ils ont été présentés devant le magistrat instructeur de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) le 30 juin 2022. Trois d’entre eux ont été placés en détention provisoire. Le quatrième a fait l’objet d’un placement sous contrôle judiciaire. Ils encourent jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle, selon le procureur.

Les gendarmes ont saisi, lors des perquisitions, 89 pots catalytiques chez un ferrailleur et 13 pots dans un domicile à Carhaix (29) ainsi que du matériel de découpe au domicile des voleurs présumés à Carhaix-Plouguer.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.