Découverte d’un cercle de pierre qui pourrait être plus ancien que Stonehenge

Des archéologues ont découvert en 2015 un cercle de pierres dans le sud de l’Angleterre qui pourrait avoir un âge semblable à celui de Stonehenge. La mystérieuse structure en ruines est une première depuis plus d’un siècle. Les archéologues pensent qu’il s’agit de la preuve que cette région abritait une ancienne civilisation avancée.

Le cercle de pierre près de Sittaford Tor récemment découvert au Dartmoor National Park pourrait avoir plus de 4000 ans. (Dartmoor National Park Authority)

Les archéologues ont découvert l’ancien cercle de pierre massif dans le Dartmoor, près de Sittaford Tor. Le cercle de pierre est le plus élevé du sud de l’Écosse à 525 m haut-dessus du niveau de la mer, et le second plus large du Dartmoor avec un diamètre de 34 m.

Le cercle de pierre de Scorhill datant de l’âge du bronze au Dartmoor National Park en Angleterre. (Capture d’écran)

L’ancien cercle aurait fait partie d’une « arche sacrée » de sites sur la lande, la localisation reculée et la grande ambition de l’arc suggérant qu’une grande attention ait été portée à sa construction. « C’est spectaculaire, le plus haut cercle que nous ayons », a déclaré l’archéologue vétéran Jane Marchand au Dartmoor National Park.

Alan Endacott, un chercheur académique indépendant, avait mis au jour le cercle de pierre de Sittaford Tor en 2007, lorsque qu’après un débroussaillement par le feu, les pierres avaient été révélées.

Mais pratiquement rien n’était connu sur les pierres jusqu’à ce que des géophysiciens mènent une datation au radiocarbone en 2015, en raison d’un manque de fond qui empêchait toute recherche. Il est considéré que le cercle faisait partie de huit constructions mégalithiques séparées formant une « arche sacrée » à travers le Nord-Ouest du Dartmoor.

Un cercle de pierre datant de l’âge du bronze au Dartmoor National Park en Angleterre. (Capture d’écran)

Mike Nendick, expert en archéologie et porte-parole du Dartmoor National Park, a décrit une scène évocative de ce à quoi aurait pu ressembler l’arche.

« Cela reste de la spéculation, mais les cérémonies devaient se tenir la nuit, avec un ciel dégagé, les feux étant visibles d’un cercle à l’autre », a-t-il indiqué.

« Les enceintes de pierre se tenaient sur une partie reculée de la lande et se profilaient entre les collines. C’est incroyable d’imaginer cette civilisation, qui aurait parlé un langage étranger et se serait comporté totalement différemment des Britanniques d’aujourd’hui », a continué l’expert en archéologie.

Pour révéler l’âge de ces pierres, les archéologues ont utilisé la datation au radiocarbone, mesurant des échantillons de sol sous les pierres. Ils ont découvert que les pierres avaient été placées il y a près de 4000 ans, remontant ainsi à l’âge du bronze en 3000 av. J.-C. .

Un cercle de pierre datant de l’âge du bronze au Dartmoor National Park en Angleterre. (Capture d’écran)

Nendick a déclaré que cette découverte a permis aux chercheurs de « commencer à se faire une image » des communautés ayant vécu dans le Dartmoor au Néolithique. « Nous pensons que ces cercles de pierre faisaient partie de leurs pratiques religieuses, et certaines excavations montrent que des feux ont été allumés au centre de ces cercles. »

Il a affirmé que la construction de l’arche sacrée montrait « un niveau de coopération entre communautés tribales ». L’archéologue a ajouté que cela et d’autres découvertes dans le parc national suggéraient « qu’ils n’étaient pas des peuples primitifs, mais des artisans hautement qualifiés » qui faisaient du commerce international avec d’autres communautés côtières.

Les cercles de pierre Grey Wethers du Dartmoor National Park. (Capture d’écran)

« C’est spectaculaire, c’est le plus haut cercle que nous ayons », a confié l’archéologue vétéran James Marchand au Dartmoor National Park.

« Les sites de l’arche sacrée sont pratiquement tous des cercles parfaits, leur construction a donc été minutieusement réfléchie. Cela pourrait avoir été un effort de la communauté, avec des cercles dans l’arche appartenant à des communautés spécifiques dans la région », a-t-il informé.

La rangée de pierre Stalldown de l’âge du bronze au Dartmoor National Park. (Capture d’écran)

Les cercles de pierre sont enveloppés de mystère, leur raison d’être exacte étant le sujet de beaucoup de spéculations chez les archéologues. Beaucoup ont été construit pour s’aligner avec le soleil et la lune à des périodes significatives du calendrier solaire comme le solstice, selon Marchand.

 
VOIR AUSSI