Les super-héros de l’histoire de France : introduction

Par Ludovic Genin
7 janvier 2022 19:24 Mis à jour: 11 mai 2022 06:11

Se plonger dans l’histoire de France n’est pas sans surprise. La vague idée que nous nous en faisons ne résiste pas à la richesse des récits et des personnages qui l’ont construite. La France a cette particularité unique au monde d’avoir le mieux préservé son histoire, ses arts et sa littérature. Il est ainsi possible, à qui s’y intéresse, d’y trouver des trésors de culture et d’humanité. Les récits de nos innombrables héros y dépassent sans forcer les scénarios des plus grandes productions américaines, et des siècles plus tard, leurs histoires continuent de nous fasciner.

L’héroïsme français à travers les siècles
Les modèles de héros français se sont succédé de l’antiquité jusqu’à aujourd’hui, sans jamais disparaître. Grâce à des ouvrages que la France a remarquablement conservés, nous pouvons retracer une grande partie de leurs aspirations héroïques, du héros légendaire de l’Antiquité à l’aventurier du 19e siècle, du chevalier du Moyen-Âge à l’honnête homme du 17e siècle, de la figure du saint au 3e siècle au soldat défendant de sa vie la patrie dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. Ce que ces héros ont tous en commun : le sacrifice de soi-même, la croyance en un idéal supérieur et la défense du bien face aux forces du mal. Une promesse millénaire faite il y a plus de 1500 ans et intrinsèquement liée à la culture française.

Lire : [Défendre la France] La promesse millénaire de la France

Dans l’antiquité, le héros est plus proche du demi-dieu possédant des super-pouvoirs ou du guerrier descendant d’anciens peuples mythiques combattant les créatures légendaires. À partir du 3e siècle, les anciens mythes laissent place aux nouvelles croyances et le héros prend les traits du saint capable de chasser les forces maléfiques par sa seule foi dans le divin. Les témoignages de ses miracles et de ses prouesses, bien que documentés, sont aujourd’hui difficiles à croire.

Du 5e au 15e siècle apparaît le héros chevalier. Il défend le juste et le sacré à l’aide de son épée, de son armure et de sa monture. Son idéal est représenté par les Neuf preux, neuf véritables « Avengers » médiévaux qui associent les plus hautes qualités morales avec les plus hautes capacités guerrières. Ces chevaliers défendent le faible face à l’injustice, la vertu contre le vice, le bien contre le mal. Ils suivent un code moral où la tempérance, la force, la justice et la prudence sont les vertus cardinales. La figure du chevalier persistera en France pendant plus de mille ans jusqu’à la Renaissance avec l’arrivée des armées professionnelles et de l’artillerie.

De la Renaissance jusqu’à la fin des Lumières, le héros classique succède au héros chevalier. Il se distingue d’abord par un retour aux allégories de l’antiquité gréco-romaine, puis par la magnifique inspiration du classicisme français au 17e siècle avec l’idéal de l’honnête homme et la personnification divine du roi. Au 18e siècle, le héros deviendra « humaniste », doué des plus hautes aspirations humaines mais amputé des inspirations divines et mythologiques qui ont fait les héros d’autrefois.

À la fin du 18e siècle, lors de la Révolution française, les héros changent complètement de stature et brillent par leur popularité éphémère. Ils naissent dans les passions humaines d’une époque chaotique où l’on verra par exemple les cendres d’un Marat jetées à l’égout, quelques semaines après avoir été inhumé comme héros de la nation. Il faudra un stratège et une intelligence hors du commun comme celle de Napoléon pour redonner de l’ordre à ce chaos, redorer l’image du héros éternel, s’inspirant à nouveau des héros de l’Antiquité romaine.

L’idéal du héros antique et combattant disparaîtra néanmoins une nouvelle fois au 19e siècle. La 3e République (1870-1940), meurtrie par la défaite militaire contre la Prusse et le désastre de la Commune, préfèrera le culte du héros « humaniste », excluant ainsi des grands hommes de la nation les héros antiques, les saints, les chevaliers et les rois. Au cours du 20e siècle, l’horreur des deux guerres mondiales, du national-socialisme et des camps de concentration, apportera un nouveau modèle du héros, celui qui résistera au totalitarisme parfois au prix de sa vie, pour défendre sa patrie et la liberté.

Les aspirations plus grandes du peuple français

Plus on s’intéresse aux 1500 ans de l’histoire française, plus on y trouve de nouveaux exemples de héros antiques, de saints, de chevaliers, de rois, etc. qui ont dépassé toutes les attentes d’une époque et donné un sens plus élevé à notre conception de l’humanité et de la civilisation française.

Ces héros ont un socle commun, caractéristique de l’âme française à travers les siècles : la défense du faible et du sacré, la résistance aux tyrans. À chaque nouvelle époque, de nouveaux héros apparaissent pour défendre ce lien sacré de la France avec le divin et l’humanité. Ces héros n’ont pas disparu, ils font partie de notre héritage matériel et immatériel et nous donnent encore aujourd’hui des aspirations plus profondes pour comprendre la place de l’homme dans l’univers.

Prochaine partie : [Défendre la France] Les super-héros de l’histoire de France : les héros antiques

***
La culture et l’histoire françaises sont notre bien commun, elles font partie de l’âme française, c’est-à-dire de l’âme de chacun de ses citoyens. Elles nous inspirent et nous rappellent d’être loyal, courageux et honnête, et de garder espoir dans les périodes les plus sombres de notre histoire. Elles montrent la grandeur et le destin de notre pays incarnés par un homme ou par une femme, comme il pourrait l’être par chacun.

Avec « Défendre la France », Epoch Times veut rappeler aux Français les valeurs et la riche histoire de notre nation. Si les Français cherchent à mieux comprendre la profondeur de leur histoire, son lien millénaire avec ce qui nous dépasse, ils trouveront une alternative profonde à la confusion du moment.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.