DeSantis signe un projet de loi exigeant que les lycées observent la « Journée des victimes du communisme »

Par Jack Phillips
13 mai 2022 04:31 Mis à jour: 13 mai 2022 04:31

Le gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, a signé lundi un projet de loi qui exige que la « Journée des victimes du communisme » soit observée chaque année dans les écoles secondaires publiques de l’État.

Le projet de loi, connu sous le nom de HB 395, exige que les écoles publiques parlent aux élèves des génocides, des famines et des persécutions sous les régimes communistes, notamment le Parti communiste chinois (PCC) et l’Union soviétique. Le projet de loi a été adopté à l’unanimité par la Chambre et le Sénat de Floride plus tôt cette année.

« Nous voulons nous assurer que chaque année, les habitants de la Floride, mais surtout nos étudiants, apprennent les méfaits du communisme, les dictateurs qui ont dirigé les régimes communistes et les centaines de millions de personnes qui ont souffert et continuent de souffrir sous le poids de cette idéologie qui n’a aucun crédit », a déclaré M. DeSantis lundi matin.

L’organisation Victims of Communism estime que les régimes communistes ont causé la mort d’au moins 100 millions de personnes par le biais de purges politiques, de persécutions religieuses, de famines de masse et d’autres crimes contre l’humanité au cours du 20e siècle. Le Parti communiste chinois, encore très puissant aujourd’hui, est de loin le régime communiste le plus meurtrier de tous les temps, ayant causé la mort d’environ 80 millions de Chinois.

« Plus de cent ans se sont écoulés depuis la révolution bolchevique en Russie et la formation du premier gouvernement communiste sous la direction de Vladimir Lénine, ce qui a conduit à des décennies d’oppression et de violence sous des régimes communistes partout dans le monde », indique le projet de loi.

Le projet de loi note également que « fondé sur les philosophies économiques de Karl Marx, le communisme s’est avéré incompatible avec les idéaux de liberté, de prospérité et de dignité de la vie humaine et a donné naissance à des dictateurs totalitaires tristement célèbres tels que Joseph Staline, Vladimir Lénine, Mao Zedong et Pol Pot ».

Certains historiens estiment que le régime de Mao a tué plus de 80 millions de personnes entre 1949 et 1976 (année de la mort de Mao), en raison des échecs de la famine massive déclenchée par le Grand Bond en avant, de la Révolution culturelle, de diverses purges politiques et d’autres campagnes dévastatrices. Les groupes de défense des droits de l’homme et les dissidents affirment que le PCC, qui est officiellement athée, perpétue l’héritage de Mao en persécutant des groupes tels que le Falun Gong, les Ouïghours, les chrétiens et les Tibétains.

L’année dernière, M. DeSantis a déclaré à Epoch Times que le PCC devait être tenu pour responsable pour la façon dont il avait laissé le virus de SRAS‑CoV‑2 se propager dans le monde. Au début de la pandémie, les gouvernements occidentaux ont aveuglément suivi l’approche zéro Covid du PCC vis‑à‑vis du virus, a‑t‑il affirmé.

« L’Occident s’est fait beaucoup de mal en adoptant certaines de ces politiques, qui se sont avérées non pas efficaces pour arrêter la propagation, mais très destructrices sur le plan économique », a déclaré M. DeSantis à l’époque.

La « Journée des victimes du communismes » est fixée au 7 novembre, ce qui correspond à la date à laquelle les bolcheviks ont installé leur gouvernement en Russie après avoir renversé le tsar, ce qui a conduit à l’Union soviétique. Durant cette journée qui sera observée dans les école dès l’année scolaire 2023‑2024, un exposé d’au moins 45 minutes devra expliquer les atrocités liées au communisme.

La Floride compte un nombre important de personnes ayant fui les pays communistes, notamment des Cubains qui ont fuient leur pays après la prise de pouvoir de Fidel Castro en 1959.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.