Une étude montre que la race d’un chien ne prédit pas son caractère

Par Léonard Plantain
15 mai 2022 15:53 Mis à jour: 15 mai 2022 15:53

D’après les auteurs d’une étude parue dans Science, les comportements d’un chien ne dépendrait pas de sa race mais plutôt de son environnement de vie.

Il existe une idée largement répandue, comme quoi le comportement d’un chien dépend de sa race. Cependant, selon une étude parue dans Science le 29 avril, cette idée serait fausse : « Les travaux de Kathleen Morrill et son équipe montrent que presque aucun des comportements généralement associés à une race de chiens – des labradors affectueux aux pitbulls agressifs – n’est véritablement inné (…) En moyenne, seuls 9 % des différences de personnalité entre deux chiens peuvent être reliées à leur race (…) À l’exception de quelques caractéristiques très anciennes, l’environnement semble jouer un rôle bien plus prépondérant que le pedigree », a indiqué Science.

Cette étude a été menée sur la comparaison des résultats d’enquêtes menées auprès 18.385 chiens et de données génétiques de 2.155 d’entre eux, dont des génomes entièrement séquencés. Au total, 128 races pures ou mélangées ont été étudiés. « C’est une découverte majeure dans notre façon de penser le comportement des chiens », a de son côté déclaré Elaine Ostrander, spécialiste en génétique canine à l’institut américain de recherche sur le génome humain, après avoir pris connaissance de l’étude. « Aucune race n’a de comportement vraiment propre », a-t-elle ajouté.

L’ADN joue par contre un grand rôle dans l’apparence des chiens, a rapporté Le Courrier International. En effet, l’équipe a découvert qu’au moins 80% de leurs traits physiques sont reliés à l’ADN. À noter qu’être joueur ou tourner sur eux-mêmes avant de faire leur besoin n’a pas pu être démontré par la génétique. Toutefois, certains comportements comme la sociabilité avec les humains ou de la capacité à rapporter des objets s’est retrouvé dans l’hérédité des chiens.

Après la publication de cette étude, certains vétérinaires ont malgré tout déclaré ne pas être d’accord. C’est le cas de Jerry Klein, vétérinaire en chef de l’American Kennel Club (la plus importante fédération canine des États-Unis), qui assure que « la plupart des chiens se conforment au standard de personnalité de leur race. Des races plus anciennes comme les dogues du Tibet et les basenjis – peu représentés dans cette étude – auraient peut-être des personnalités plus distinctes du fait qu’ils existent depuis plus longtemps », a-t-il déclaré.

« L’étude de la diversité complète des chiens est le meilleur moyen de comprendre les interactions entre la génétique, l’ascendance et des traits complexes tels que le comportement », a de son côté conclu l’étude.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.