EXCLUSIF – La FDA refuse de communiquer les résultats des autopsies des personnes décédées après s’être fait vacciner contre le Covid-19

Par Zachary Stieber
1 octobre 2022 09:06 Mis à jour: 1 octobre 2022 19:44

La Food and Drug Administration (FDA) refuse de publier les résultats des autopsies pratiquées sur des personnes décédées après s’être fait vacciner contre le Covid‑19.

La FDA affirme qu’il lui est interdit de divulguer des dossiers médicaux, mais une avocate spécialisée dans l’innocuité des médicaments estime que la FDA pourrait publier les résultats des autopsies après avoir expurgé les informations à caractère personnel.

Le refus a été adressé à Epoch Times, qui a soumis une demande au titre de la Loi d’accès à l’information (FOIA) pour obtenir tous les rapports d’autopsie obtenus par la FDA relatifs aux décès signalés après une vaccination Covid au système de notification en ligne des effets indésirables des vaccins [VAERS : Vaccine Adverse Event Reporting System].

Les rapports sont enregistrés dans le système lorsqu’une personne est victime d’un événement indésirable, ou d’un problème de santé, après vaccination. La FDA et d’autres organismes publics sont chargés de mener des enquêtes sur ces rapports. Les autorités demandent et examinent les dossiers médicaux pour vérifier les rapports, ainsi que les autopsies.

La FDA a refusé de publier les rapports, même des copies expurgées.

La FDA a invoqué la loi fédérale, qui permet aux organismes gouvernementaux de ne pas divulguer des informations si elles prévoient « raisonnablement que leur divulgation porterait atteinte à un intérêt protégé par une exemption », cette exemption portant sur « les dossiers personnels et médicaux et les dossiers similaires dont la divulgation constituerait une atteinte clairement injustifiée à la vie privée ».

Les règlements fédéraux interdisent également la divulgation des « dossiers personnels, médicaux et autres dossiers similaires dont la révélation constituerait une atteinte clairement injustifiée à la vie privée ».

Epoch Times a déposé un recours contre ce refus, qui s’ajoute au récent blocage des résultats des analyses de données des rapports VAERS.

Facile à rédiger

Kim Witczak, avocate spécialisée dans l’innocuité des médicaments et consultante pour la FDA au sein du comité consultatif sur les médicaments psycho‑pharmacologiques, affirme que les rapports pourraient être publiés en occultant les informations personnelles.

« Les informations personnelles pourraient facilement être expurgées sans pour autant perdre les enseignements potentiels de l’autopsie », explique‑t‑elle par courriel à Epoch Times.

Les gens font le choix de soumettre les résultats d’autopsie au Vaccine Adverse Event Reporting System, poursuit‑elle.

« Si quelqu’un soumet son expérience au VAERS, il souhaite et s’attend à ce que la FDA fasse son enquête. Les rapports d’autopsie en font partie. »

« Les autopsies peuvent constituer une partie importante de l’analyse post‑mortem et devraient être pratiquées en particulier lorsque le nombre de décès augmente à la suite du recours à la vaccination Covid‑19. »

Réponse de la FDA

Un porte‑parole de la FDA a fait remarquer que les décès consécutifs à la vaccination Covid‑19 sont rares, mentionnant le nombre des rapports transmis au VAERS.

Au 14 septembre, 16.516 rapports de décès suite à la vaccination Covid‑19 ont été signalés. Environ 616 millions de doses ont été administrées aux États‑Unis jusqu’au mois de septembre.

Le porte‑parole a refusé de dire si la FDA publierait un jour les résultats des autopsies, mais a attiré l’attention sur un préprint rédigé par des chercheurs de la FDA et les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Le préprint analyse quelque 9800 rapports de décès transmis au VAERS après vaccination contre le Covid‑19 et déposés du 14 décembre 2020 au 17 novembre 2021. Selon les chercheurs, les taux de signalement établis étaient inférieurs aux taux de mortalité toutes causes confondues attendus.

« Les tendances relatives aux taux de déclaration ont reflété les tendances observées pour les taux de mortalité de référence. Ces résultats ne permettent pas de conclure à une association entre la vaccination et une augmentation globale de la mortalité », ont écrit les chercheurs.

Mais, les chercheurs ont pris acte que selon des études antérieures, le nombre d’événements indésirables signalés au VAERS est inférieur au nombre réel d’événements.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.