Une femme se lie d’amitié avec une famille de corbeaux qui lui laisse de petits cadeaux en signe de gratitude

Par Epoch Times
10 avril 2022 01:00 Mis à jour: 10 avril 2022 01:00

Une femme de Virginie qui a noué une relation improbable avec une famille de corbeaux en leur donnant de la nourriture a partagé des vidéos de ces derniers lui témoignant leur gratitude en lui offrant toutes sortes de petits cadeaux.

« Les corbeaux se font des cadeaux, ils cachent aussi des choses qu’ils trouvent intéressantes », explique Tango Steinke à Epoch Times. « Même si j’aimerais croire que je suis en quelque sorte ‘spéciale’ pour ces corbeaux parce qu’ils laissent des cadeaux, il est plus probable qu’ils essaient simplement de faire du troc avec de la nourriture. »

Les cadeaux que Tango a reçu des corbeaux. (Avec l’aimable autorisation de Tango Steinke)

Tout a commencé lorsque Tango a déménagé dans la région d’Alexandria au début de l’été 2019. Elle a réalisé qu’il y avait un grand nombre de corbeaux dans son quartier. Ayant toujours eu des mangeoires pour oiseaux partout où elle vivait, habituée à nourrir les oiseaux en hiver, quand les ressources alimentaires se font rares – elle n’y a vu aucune différence.

Elle a installé deux mangeoires sur la balustrade lorsqu’elle a remarqué la présence de corbeaux et a commencé à jeter des cacahuètes sur le sol depuis son balcon situé au deuxième étage. De cette façon, ils ont pu ramasser la nourriture sans s’approcher d’elle ou se sentir menacés.

Cependant, Tango dit que ce n’était pas une habitude régulière et que c’était plutôt aléatoire jusqu’en janvier 2020. Puis, deux corbeaux, qu’elle a surnommés Doc et Dottie, ont commencé à lui rendre visite plus régulièrement. Chaque matin, ils s’asseyaient près des arbres pour annoncer leur arrivée à l’heure du petit‑déjeuner.

Bientôt, les oiseaux ont commencé à faire confiance à Tango et ont voulu lui exprimer leur reconnaissance. Ils lui ont offert un premier cadeau à la fin du mois de janvier : un petit caillou gris.

« Lorsque la pandémie a commencé à s’intensifier en mars, et que j’étais à la maison avec mes enfants, nous avons construit une plateforme pour les alimenter ; ils étaient pressés de prendre leur petit‑déjeuner chaque matin, impatients de surveiller les corbeaux », se souvient Tango. « Tous les changements se sont produits très lentement, mais les corbeaux sont passés du stade où ils ne me faisaient pas du tout confiance à celui où ils se posaient dans les arbres pour se lisser les plumes ou, plus généralement, traînaient près de nous. »

Tango a ensuite remarqué que Doc et Dottie ont commencé à lui laisser des cadeaux tous les mois. Les cadeaux qu’elle recevait étaient des cailloux, un bouton, un morceau de poterie, quelques morceaux de métal, une bille, des glands, des pièces de monnaie et de petits aimants.

(Avec l’aimable autorisation de Tango Steinke)

« Avant de construire la plateforme, je trouvais tous les cadeaux dans les mangeoires », se souvient Tango. « Après ça, ils laissaient tout sur la plateforme d’alimentation. »

Tango avoue que ces cadeaux l’étonnent toujours, elle n’arrive pas à y croire.

« Même si les corbeaux considèrent leurs ‘cadeaux’ comme des ‘paiements’, c’est toujours une sensation incroyable de réaliser que c’est fait exprès, et je chéris ces cadeaux », avoue‑t‑elle.

Tango, qui aime partager des vidéos de corbeaux sur son compte TikTok, a remarqué que de plus en plus de personnes interagissaient sur les vidéos de cadeaux, ce qui l’a amenée à partager davantage ce type de contenu.

« Lorsque les corbeaux ont laissé la pièce de 10 cents et le centime d’euro, cette vidéo est devenue virale », explique‑t‑elle. « Je me souviens que les trois premiers jours, je suis restée assise, bouche‑bée, à regarder, abasourdie, alors que mon téléphone ramait pour actualiser ma page. C’était fou, quelque chose que je n’avais pas du tout prévu ni même anticipé. »

Pot des corbeaux spécial Tango. (Avec l’aimable autorisation de Tango Steinke)

Pour Tango, prendre des vidéos de Doc et Dottie et les partager avec le monde entier a été très amusant. Elle ajoute que c’est également une excellente occasion pour elle de faire disparaître les préjugés selon lesquels les corbeaux portent malheur ou sont un présage de mort.

« Ce sont des créatures intelligentes et sociales dont la structure familiale ressemble beaucoup à la nôtre. »

« Ils ont des personnalités, des préférences alimentaires et de petites bizarreries qui les rendent différents, tout comme nous. »

En plus de lui laisser des petits cadeaux, Doc et Dottie sont allés plus loin et sont devenus ses amis.


(Avec l’aimable autorisation de Tango Steinke)

Au printemps dernier, pendant la saison de reproduction, lorsqu’ils ont disparu, Tango a confié qu’elle s’inquiétait comme s’il s’agissait de ses propres enfants.

« Je me suis promenée dans les alentours pour essayer de les localiser, je savais qu’ils étaient dans le coin parce que je les entendais encore de temps en temps au loin », raconte‑t‑elle. « Il se trouve que j’étais sur mon balcon quand je les ai vus sur la clôture, mais il m’a fallu un moment pour comprendre qu’il y avait un bébé. »

En voyant leur nouveau venu, que Tango a surnommé Dot‑tok, elle était à la fois excitée et fière d’elle‑même, car elle pense avoir fait en sorte qu’ils ne meurent pas de faim en essayant de nourrir leur bébé.

Tango a également remarqué qu’il y avait deux autres corbeaux qui venaient surtout pendant la saison des amours. Elle les a nommés Dash et Corbeau n°5.

« Les corbeaux vivent à proximité de leur famille et, pendant la saison de reproduction, les plus âgés reviennent et aident à élever la prochaine génération de corbeaux », explique‑t‑elle.

Doc (en haut à gauche), Dash (en haut à droite), Dot-Tok (en bas à gauche) et Dottie (en bas à droite). (Avec l’aimable autorisation de Tango Steinke)

Cependant, il n’y a pas que Tango qui se soucie de ces corbeaux. Lorsque cette jeune maman s’est remise au travail ainsi que ses enfants à la rentrée scolaire, les corbeaux ont commencé à la suivre, elle et les enfants, jusqu’à l’arrêt de bus le matin et à croasser, indiquant ainsi leur présence.

« J’ai finalement dû dire aux autres parents qu’en fait, ils attendaient simplement leur petit‑déjeuner, car nous les nourrissons », explique‑t‑elle. « L’alternative facile était d’expliquer que j’avais noué une amitié avec ces corbeaux pendant deux ans (à l’époque) et qu’ils me suivaient pratiquement toute la journée parce qu’ils m’avaient acceptée comme une des leurs et que maintenant nous nous déplaçons en groupe. »

En observant les corbeaux de si près, Tango dit avoir réalisé que ce sont des oiseaux incroyablement intelligents qui possèdent l’intelligence et les capacités de résolution de problèmes d’un enfant de 7 ans. De plus, ils ont tendance à se souvenir des visages des personnes qui ont été gentilles ou non avec eux.

« Ils ont de la rancune si vous les offensez », dit‑elle. « J’ai fait tout mon possible pour ne pas dépasser leurs limites. »

Pour ceux qui souhaitent se lier d’amitié avec les corbeaux, Tango suggère de placer des mangeoires et d’essayer de nourrir la population locale d’oiseaux. Elle tient également à rappeler que les corbeaux sont des espèces sauvages et qu’il faut éviter de les apprivoiser

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.