La performance du haïku : la puissance des limites pour accroître la concentration

Parfois, nous avons besoin d'être contraints pour réaliser ce que nous voulons vraiment faire
Par Leo Babauta
26 juillet 2021 18:31 Mis à jour: 17 septembre 2021 20:58

Il y a dix ans, j’ai écrit sur la « performance du haïku » et sur la façon dont les limites peuvent nous rendre plus productifs, plus concentrés et plus aptes à établir des priorités et à simplifier.

L’idée vient de la poésie haïku, dans laquelle le poète se limite à trois lignes et (essentiellement) 17 syllabes. Une limite si ridicule et pourtant la poésie qui peut en résulter est souvent très puissante.

Le secret : le poète est obligé de choisir, de simplifier et de trouver l’essence du message. Les contraintes sont en fait une chose très puissante, car les contraintes vous obligent à être discipliné et à comprendre que parce que vous avez des limites, chaque élément du contenu doit être important. Vous ne pouvez pas gaspiller les mots.

Au fil des ans, je me suis souvent écarté de cette sagesse, mais j’y reviens toujours : Lorsqu’un récipient est sans fond, vous le remplissez de n’importe quoi. Lorsque vous avez des contraintes, vous faites plus attention, vous appréciez davantage votre espace limité et vous explorez plus en profondeur ce qui est important pour vous.

Cela s’applique à tous les domaines dans la vie :

Temps productif

Si vous avez une longue liste de choses à faire, et toute la semaine de travail pour les accomplir, cela ne semble pas si urgent et vous remplissez souvent vos journées de petites choses telles que répondre à des emails, des messages, des bavardages en groupe, ou lire des choses en ligne. Mais que se passerait-il si vous n’aviez qu’une heure par jour et que vous aviez un projet vraiment important ? Vous seriez plus concentré. Plus d’informations à ce sujet ci-dessous.

Le désordre

Si vous vous autorisez à n’avoir que 33 vêtements pour chaque saison, vous serez plus conscient des vêtements que vous avez dans votre vie. Cela vaut pour toutes les possessions : une maison plus petite vous oblige à faire des choix. Si vous limitez le nombre de livres que vous possédez, vous choisirez ceux qui vous sont les plus précieux et ceux que vous avez l’intention de lire.

Projets

Il est facile de dire « oui » à de nouveaux projets professionnels ou personnels. Puis soudain, votre vie devient surchargée et aucun des projets n’est bien fait. Et si vous vous forciez à n’en choisir qu’un seul ? Ou deux ? Comment cela changerait-il votre façon de travailler ? Vous seriez plus concentré, vous auriez moins de complications et vous feriez un travail remarquable pour chaque projet.

Les gens

Certains d’entre nous ne cessent d’ajouter de nouvelles relations, de créer de nouvelles connexions (d’autres personnes ont le problème inverse, ne recherchant pas activement des relations, mais ce n’est pas le sujet de cet article). Créer de nouvelles relations est bien, mais lorsque nous réalisons que nous n’avons qu’un temps limité pour créer des relations profondes, cela vaut la peine de réfléchir à la personne avec laquelle nous voulons passer ce temps limité, et de choisir nos relations.

La vie

La vie est limitée. Nous le savons tous, et pourtant nous agissons comme si nous avions une réserve illimitée de vie et que nous pouvons l’utiliser comme bon nous semble. Nous gaspillons nos journées en petites choses, sans vraiment apprécier le miracle de chaque instant, sans vraiment profiter de l’incroyable opportunité de chaque jour. Et si nous considérions chaque jour comme précieux et en tirions le meilleur parti ?

La liste pourrait encore s’allonger, mais ce dont je veux vraiment parler, c’est du pouvoir des limites pour accroître notre concentration sur le travail significatif que nous voulons vraiment accomplir : qu’il s’agisse de créer de l’art, de créer une nouvelle entreprise, de créer du bonheur dans notre équipe ou chez nos clients, ou de travailler sur quelque chose qui nous importe dans notre vie personnelle.

Limites et concentration

Lors d’un voyage au Japon et à Guam, j’avais beaucoup de choses à faire en famille et d’autres choses, c’est-à-dire que mon temps pour travailler était très limité. J’avais peut-être une heure par jour, peut-être un peu plus, mais parfois moins.

C’était fantastique pour ma concentration.

Je ne perdais pas (autant) de temps à me distraire et, lorsque j’avais besoin d’écrire quelque chose, je m’y mettais sans tarder. Je savais que mon temps était limité et je savais combien il était important d’utiliser ce temps limité à bon escient.

C’est la performance du haïku, la puissance des contraintes. Nous nous rebellons souvent contre les contraintes, mais elles travaillent en notre faveur.

Limitez-vous à un seul changement d’habitude à la fois, et vous serez bien plus concentré et bien plus susceptible de réussir. Limitez-vous à un seul projet important à la fois, et vous serez beaucoup plus concentré et plus susceptible de faire un travail remarquable. Limitez-vous à une seule tâche à la fois et vous serez en mesure d’y consacrer tout votre être.

Une tâche à la fois. Un laps de temps limité pour accomplir cette tâche. Une concentration réelle avec une appréciation consciente du fait que ce temps limité est vraiment précieux.

Voici ce que vous pouvez essayer :

Choisissez une tâche à accomplir dans l’heure qui suit. Fixez une date limite stricte en la promettant à quelqu’un avant la fin de l’heure et en prenant d’autres rendez-vous après la fin de l’heure afin de ne pas prolonger le délai. Votre temps est limité et vous devez le faire.

Maintenant, voyez ce qui change dans votre concentration. Regardez si vous perdez moins de temps et si vous remplissez votre heure avec moins de distractions. Regardez si vous appréciez davantage cette heure.

C’est la puissance des contraintes et j’aimerais que vous l’appliquiez dans quelques domaines de votre vie au cours du prochain mois.

Leo Babauta est l’auteur de six livres et le rédacteur de Zen Habits, un blog qui compte plus de 2 millions d’abonnés.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.