Malgré une explosion de cas, « Omicron ne dévaste rien du tout », déclare le médecin Gérald Kierzek

Par Emmanuelle Bourdy
20 décembre 2021
Mis à jour: 21 décembre 2021

Le médecin Gérald Kierzek était interviewé sur LCI, ce vendredi 17 décembre. Concernant la question du variant Omicron, le médecin a été très clair : bien qu’il y ait une explosion de cas, ce virus n’est en rien dévastateur.

La crainte d’une cinquième vague est largement relayée dans les médias et les discours alarmistes sur le variant Omicron vont bon train, le Royaume-Uni en tête. Mais Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l’hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris, tient cependant à rassurer la population sur ce variant. Il s’est expliqué sur le plateau de LCI ce vendredi 17 décembre.

« Il faut faire attention aux mots »

« J’entendais des collègues qui disaient : ‘qui dévaste’. Il ne dévaste rien du tout l’Omicron. Ce n’est pas parce qu’il y a une explosion de cas qu’il y a une explosion d’hospitalisations », a-t-il signifié sur LCI, alors que le journaliste Thomas Misrachi lui demandait si le variant Omicron changeait la donne. « Non, ça ne change pas la donne. Il faut faire attention aux mots », a-t-il prévenu.

« Il y a une augmentation des taux d’incidences parce qu’on teste plus, parce qu’il est plus transmissible, mais ce n’est pas un mutant, un variant qui dévaste. On n’est pas sur cette dynamique-là », a encore expliqué le médecin consultant de LCI.

Il a également émis des réserves, quant aux propos de Boris Johnson, ce dernier ayant qualifié Omicron de « raz-de marée ». De même, la directrice générale de l’Agence britannique de sécurité sanitaire Jenny Harries a elle aussi tiré la sonnette d’alarme, ce mercredi 15 décembre, ainsi que l’a rapporté Le Monde. Mentionnant une progression du virus « stupéfiante, encore jamais observée jusqu’à présent », elle a déclaré : « Ce variant est la menace la plus grande à laquelle nous faisons face depuis le début de la pandémie. »

« Cette cinquième vague d’Omicron est juste un prétexte pour pousser à la vaccination »

Gérald Kierzek estime en revanche que le climat de peur stigmatisé sur ce variant servirait une autre cause, liée à la campagne de vaccination. « On voit bien que chez les adultes ou chez les enfants, cette ‘cinquième vague’ d’Omicron est juste un prétexte pour pousser à la vaccination », a-t-il soulevé. Il n’a d’ailleurs pas caché son désaccord avec le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE), qui estime que la vaccination de l’ensemble des enfants âgés de 5 à 11 ans est « acceptable sur le plan éthique ».

Le docteur a pointé « deux éléments qui, sur le plan éthique, [le] gênent ». « Premièrement, pourquoi faire porter le chapeau aux enfants ? », a-t-il questionné. Il explique qu’en second lieu, « sur un plan plus scientifique, c’est que cette immunité naturelle sur laquelle on pourrait compter, grâce aux enfants qui se contaminent, grâce aux enfants qui sont protégés et qui stérilisent la maladie, parce qu’ils font des anticorps y compris au niveau ORL, ce que ne fait pas le vaccin, ça permettrait probablement de diminuer encore plus la transmission ».

Le chroniqueur médical des médias est qui plus est persuadé que cette accélération de la vaccination « ne va rien changer ».


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ