McDonald’s : une étude révèle des matières fécales sur tous les écrans tactiles libre-service

McDonald's : « Les écrans tactiles sont nettoyés fréquemment »

Vous aimez et appréciez les McDo ?

Des matières fécales ont été découvertes et prélevées sur chaque écran tactile libre-service de McDonald’s au cours d’une enquête menée au Royaume-Uni.

Les échantillons prélevés provenaient de six établissements McDonald’s à Londres et deux à Birmingham. Les échantillons ont tous révélé une contamination de coliformes, que l’on retrouve dans les excréments humains.

Écran tactile de McDo (youtube)

« Nous avons tous été surpris de la quantité de bactéries intestinales et fécales retrouvées sur les machines à écran tactile. Celles-ci causent le genre d’infections que les gens contractent dans les hôpitaux », a déclaré le Dr Paul Matawele, de l’université métropolitaine de Londres, selon le journal The Metro.

« Par exemple, Enterococcus faecalis fait partie de la flore naturelle gastro-intestinale des humains et autres mammifères en bonne santé. Il est bien connu dans les hôpitaux pour avoir causé des infections nosocomiales », a-t-il déclaré.

Les clients choisissent d’abord leur nourriture sur les écrans avant de se rendre à l’avant pour aller chercher leurs repas. Souvent, ils ne se lavent pas les mains ou ne traitent pas leurs mains avec du désinfectant pour les mains, selon le même rapport.

Libre-service via écran tactile (youtube)

Dans l’une des succursales, un écran présentait du staphylocoque. Selon le site Web américain Food Safety, certaines souches peuvent « causer des empoisonnements alimentaires lorsqu’un préposé à la manipulation des aliments contamine les aliments ou que ces derniers ne sont pas réfrigérés correctement. Les autres sources de contamination des aliments comprennent l’équipement et les surfaces sur lesquelles les aliments sont préparés. »

Révélant ses inquiétudes, le Dr Paul Matawele a dit au journal : « Détecter du Staphylocoque sur ces machines est inquiétant car c’est tellement contagieux. Cela commence autour du nez des gens, s’ils touchent leur nez avec leurs doigts et les transfèrent ensuite à l’écran tactile, quelqu’un d’autre l’aura, et s’ils ont une coupure ouverte dans laquelle la bactérie entre, alors cela peut être très dangereux. »

Le médecin a noté que l’on craint que le staphylocoque devienne plus résistant aux antibiotiques.

« Cependant, il est encore très dangereux dans des endroits comme l’Afrique, où il peut engendrer un choc toxique », a-t-il précisé.

En outre, nous avons découvert la bactérie listeria dans un McDonald’s de la rue Oxford à Londres. Les listérias peuvent causer la listériose, qui touche principalement les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes, selon les autorités sanitaires. « Nous avons été bouleversés de trouver la listeria – bacille rare et de petite taille – sur les machines à écran tactile car, encore une fois, cela peut être très contagieux et un problème pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli », a expliqué le Dr Paul Matawele.

Environ trois écrans sur quatre présentaient des traces de microorganismes proteus.

« On trouve des microorganismes tels que le proteus dans les excréments humains et animaux. Ils sont également largement répandus dans le sol. Ils peuvent causer des infections des voies urinaires et est aussi l’une des infections nosocomiales, d’où ils peuvent ensuite être responsables de septicémies », a-t-il déclaré.

« Les microorganismes tels que klebsiella proviennent également de l’intestin et de la bouche, ils sont associés à des infections des voies urinaires, la septicémie et la diarrhée », affirme-t-il.« Certaines espèces peuvent infecter les voies respiratoires et causer une pneumonie. »

Un porte-parole de McDonald’s a déclaré : « Nos écrans d’autocommande sont nettoyés fréquemment tout au long de la journée. Tous nos restaurants offrent également aux clients la possibilité de se laver les mains avant de manger », selon MarketWatch.

Le Dr Philip Tierno, professeur clinicien de microbiologie et de pathologie à la faculté de médecine de l’Université de New York, a révélé dans le journal Metro qu’il n’était pas surpris par le rapport.

« Nous sommes baignés, en tant que société, dans les excréments humains », a-t-il déclaré à MarketWatch. « Partout où de nombreuses personnes touchent la même surface au fil du temps, elles déposent leur passeport de germes, comprenant des bactéries provenant de trois endroits du corps : les voies respiratoires, la peau et les intestins via les sources fécales. »

« Ce rapport (Metro) montre que les gens n’accordent pas suffisamment d’attention à l’hygiène des mains, en particulier au lavage des mains », a-t-il expliqué. « Quatre-vingts pour cent de toutes les maladies infectieuses sont transmises par contact direct et indirect. De façon directe comme tousser, éternuer, parler, embrasser quelqu’un ; et indirecte comme toucher un objet sale (poignée de porte, téléphone, ordinateur, bouton d’ascenseur, écran tactile, etc.) et ensuite se toucher les yeux, le nez, la bouche ou une éraflure de la peau. »

Le même principe s’applique à tout écran tactile dans tous les endroits publics et même à nos téléphones intelligents. Prenez garde !

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Versailles :
l’hygiène était-elle véritablement déplorable à la cour de France ?

 
VOIR AUSSI