Moustique tigre : Paris et toute l’Île-de-France viennent de passer en vigilance rouge

Par Nathalie Dieul
10 mai 2022 21:35 Mis à jour: 10 mai 2022 21:41

Paris et l’Île‑de‑France viennent d’être placés sous une vigilance rouge en ce qui concerne le moustique tigre. Fortement nuisible, cet insecte qui a déjà colonisé 67 des 96 départements français peut transmettre certaines maladies.

« Il ne cesse de remonter vers le Nord de la France et sa population se densifie dans la vallée du Rhône, autour de l’Île‑de‑France et sur la côte atlantique », remarque au Parisien Elsa Quillery, coordinatrice d’expertise scientifique à l’Anses.

L’association Vigilance moustiques vient de placer l’Île‑de‑France au complet en vigilance rouge en ce qui concerne le moustique tigre (Aedes Albopictus), qui avait jusque‑là épargné le Val‑d’Oise, précise France 3. Il a maintenant bien colonisé 67 départements français, les derniers touchés étant le Loiret et la Meurthe‑et‑Moselle en plus du Val‑d’Oise.

Potentiellement porteur de maladies

Plusieurs maladies peuvent être transmises par ces insectes, dont la dengue, le chilungunya ou le zika, maladies souvent « importées » de zones tropicales par des voyageurs français. Il y a eu par exemple deux cas de dengue à Nice et deux cas de chilungunya à Fréjus en 2010, ou encore deux cas de dengue en 2021 dans le Var et près de Montpellier.

Pour que le moustique tigre transmette une de ces maladies, il faut qu’il ait d’abord piqué une personne infectée, ce qui signifie que même si vous êtes piqué par un Aedes Albopictus, il y a peu de chances que vous soyez contaminé par un de ces virus.

Il est toutefois important de suivre les conseils de l’Agence régionale de santé (ARS) pour vous protéger des moustiques lorsque vous partez en voyage dans des zones où ces maladies sont courantes, en dormant par exemple sous un moustiquaire ou en utilisant la climatisation.

Comment se protéger

Si vous habitez dans un des départements français où le moustique tigre est implanté, protégez‑vous également afin de « ralentir la progression de l’implantation du moustique tigre dans les départements où il n’est pas encore présent », précise le ministère de la Santé.

« La première série de mesure et de se couvrir soi‑même, avec des lotions répulsives à base d’actifs efficaces comme l’Icaridine« , conseille Stéphane Robert, président de l’association Vigilance moustique. « On essaye aussi de se mettre des vêtements de couleur claire avec des manches, et des pantalons. »

Ne pensez pas que cet insecte aime seulement la campagne : il s’installe aussi dans des zones urbaines très denses. Toutefois, aucun cas de transmission de virus par ce moustique n’a été observé à ce jour en Île‑de‑France.

Le moustique tigre raffolant des zones humides, l’ARS d’Île‑de‑France recommande d’assécher les lieux de stagnation d’eau. Videz régulièrement les coupelles et les vases sous vos pots de fleur, vérifiez les gouttières, les rigoles et les flaques d’eau pour que l’eau s’en écoule.

« L’Île‑de‑France est une région en forte mutation urbaine et la prévention du moustique tigre passe par la gestion de l’urbanisme et des espaces naturels« , explique l’ARS francilienne sur son site Internet.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.