N’utilisez PAS les sèche-mains dans les toilettes publiques – vous êtes avertis

Une étude a découvert que les sèche-mains à air pulsé dans les toilettes publiques soufflaient des bactéries sur les mains des gens.

Le rapport, publié dans le Applied and Environmental Microbiology Journal, indique que les scientifiques ont placé des plaquettes de recueil de données sous des séchoirs à mains dans 36 toilettes du campus de l’Université du Connecticut.

D’après leurs découvertes, les plaquettes contenaient en moyenne de 18 à 60 colonies de bactéries. Celles qui étaient simplement laissées dans les toilettes publiques et qui n’étaient pas placées sous les séchoirs à mains avaient en moyenne moins d’une colonie.

Les buses de séchage contenaient également des « niveaux bactériens minimaux », selon les conclusions des auteurs.

« Ces résultats indiquent que de nombreux types de bactéries, y compris des pathogènes et des spores potentiels, peuvent se déposer sur les mains exposées aux sèche-mains des toilettes publiques, et que les spores peuvent être dispersées dans les bâtiments et déposées sur les mains par les sèche-mains », ont déclaré les auteurs.

Ils ont également dit qu’ils n’étaient pas certains de savoir quels « organismes » étaient « dispersés par les sèche-mains » ou si « les sèche-mains fournissent un réservoir de bactéries ou soufflent simplement de grandes quantités d’air bactériologiquement contaminé, et si des spores bactériennes sont déposées sur les surfaces par les sèche-mains ».

Certains sèche-mains n’étaient pas munis de filtres à particules à haut rendement ou de filtres HEPA. Ces filtres étaient courants dans les modèles de sécheurs Dyson.

Mais les chercheurs ont trouvé que les filtres HEPA n’éliminaient pas complètement la bactérie, bien qu’ils aient aidé à la diminuer.

Entre-temps, les auteurs soulignent que les sèche-mains sont « responsables de la propagation de bactéries pathogènes, y compris des spores bactériennes » dans des bâtiments entiers, et pas seulement dans les toilettes.

La bactérie Bacillus subtilis PS533 a été trouvée dans toutes les toilettes testées, selon le résumé.

Les distributeurs de papier sont-ils meilleurs ?

Peter Setlow, un auteur de l’étude, a déclaré à Newsweek que « les bactéries dans les toilettes proviennent des fèces, qui peuvent être légèrement aérosolisées lorsque les toilettes, en particulier les toilettes sans couvercle, sont vidangées ».

Peter Setlow a dit que les sèche-mains aspirent l’air des toilettes et le rejettent sur les mains.

« Peut-être que les filtres ne fonctionnaient pas correctement, ou que la grande colonne d’air sous les sèche-mains aspirait les bactéries de l’air non filtré adjacent à la colonne d’air forcé », a ajouté Peter Setlow.

Peter Setlow, qui travaille à l’Université du Connecticut, a dit qu’il s’en tient à l’utilisation de serviettes en papier. L’université a ajouté des essuie-tout en papier aux 36 salles de bains à la suite de la publication de l’étude.

Machines à glace ?

Un rapport de BBC Watchdog a révélé que la glace servie par certaines chaînes de restauration rapide était contaminée par des bactéries fécales.

(Logo de KFC)
(Image d’illustration. Crédit : Pixabay)

Selon le documentaire de la BBC, plus de la moitié des échantillons provenant des principales chaînes, dont Burger King, KFC et McDonald’s, ont été contaminés par cette bactérie. L’enquête a été faite après qu’il a été révélé que la glace des chaînes de café comme Starbucks contenait également des bactéries fécales.

Sur les 10 échantillons prélevés dans chacune des trois chaînes, sept ont été trouvés contaminés chez KFC, six chez Burger King et trois chez McDonald’s, peut-on lire dans le rapport Watchdog. Cinq des sept substances testées au KFC ont été jugées « graves » dans le rapport.

Un McDonald’s au centre de Londres, le 4 septembre 2017. (Tolga Akmen/AFP/Getty Images)

« Lorsque nous trouvons le genre de chiffres que nous trouvons ici, il faut regarder les gens qui fabriquent la glace, qui la manipulent et qui la transfèrent ensuite dans les boissons des clients », dit Tony Lewis, directeur des politiques et de l’éducation au Chartered Institute of Environmental Health, selon The Independent.

« Et puis il faut aussi regarder les problèmes d’hygiène avec les machines elles-mêmes : sont-elles maintenues propres ? »

Depuis, KFC a déclaré qu’il avait complètement retiré les machines à glace dont le nom figure dans le rapport.

Crédit photo : Tomwsulcer / Creative Commons CC0 1.0 Universal Public Domain Dedication.

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis ou laissez-nous vos commentaires.

 
VOIR AUSSI