Pari réussi pour Éric Zemmour qui rassemble plusieurs dizaines de milliers de militants au Trocadéro

Par Laurent Gey - Epoch Times
27 mars 2022 23:11 Mis à jour: 28 mars 2022 09:34

À deux semaines du premier tour, Éric Zemmour voulait faire le plus grand rassemblement de la campagne, disait-il vendredi sur Sud Radio. Avec entre 50.000 et 100.000 militants rassemblés au Trocadéro selon son équipe de campagne, le pari est réussi. Jusqu’ici, le plus gros meeting du candidat s’était tenu à Villepinte avec plus de 10.000 personnes, selon l’AFP.

À la veille de l’ouverture de la campagne officielle, la « démonstration de force » du candidat du parti Reconquête!, encore journaliste et essayiste il y a 3 mois, a de quoi rendre jaloux ses adversaires.

Pendant ce temps-là, à Marseille Jean-Luc Mélenchon avait rassemblé plusieurs milliers de personnes selon France Bleu,  et à Paris 4000 militants pour Yannick Jadot au Zénith, selon Le Monde.

L’union des droites sur le podium

Plusieurs personnalités politiques de la droite se sont succédé sur le podium avant l’arrivée d’Éric Zemmour : l’ancien député Frédéric Poisson, l’ancien n°2 de LR Guillaume Peltier, l’ancien ministre Philippe de Villiers, l’ancienne députée Marion Maréchal, la fondatrice du Mouvement conservateur Laurence Trochu, le sénateur Stéphane Ravier, etc.

Les uns après les autres, ils ont défendu leur vision de la France et des traditions, de la famille et des libertés, de la lutte contre le wokisme et contre les thèses progressistes, etc. tous les thèmes de la droite patriote et souverainiste ont été abordés.

« Elle est belle la revanche de la droite du Trocadéro ! » a lancé Philippe de Villiers qui a dénoncé « la société macroniste de l’eugénisme » et « les néo racistes de la cancel culture qui veulent coloniser la France ». « Etes-vous prêts à subir le sort des Chrétiens d’Orient ? La partition territoriale a commencé, la cessation culturelle a commencé », a continué elle Marion Maréchal sous une nuée d’applaudissements.

Le discours du candidat de Reconquête!

« Il nous reste 14 jours, c’est une éternité » a lancé Eric Zemmour lors de son discours en saluant « la plus grande démonstration de force de cette campagne ».  « C’est un sondage grandeur nature, un avant-goût de la surprise à venir », a-t-il ajouté, assurant plus tard : « Nous allons déjouer les pronostics. »

Eric Zemmour a fait applaudir plusieurs cadres de LR: Eric Ciotti, Francois-Xavier Bellamy, Laurent Wauquiez et Nadine Morano; ainsi que le RN Jordan Bardella: « J’ai des amis aux Républicains et je les accueillerai ! J’ai des amis au Rassemblement national. Ils auront toute leur place à mes côtés. Oui, j’aurais besoin d’Éric Ciotti ! Applaudissez-le ! J’aurais besoin de François-Xavier Bellamy ! De Laurent Wauquiez ! J’aurais besoin de Nadine Morano ! De Jordan Bardella ! », a-t-il listé.

Concernant Valérie Pécresse, le candidat l’a décrite comme « une centriste déjà prête à voter Macron » et pour la candidate du Rassemblement national: « Marine Le Pen est une socialiste en économie, qui ne veut plus prendre aucun risque de déplaire aux médias sur les sujets régaliens ». Quant à Emmanuel Macron « il ne sait toujours pas de quel bord il est ! »

« Je suis le seul candidat à avoir le souci de la fin du mois et celui de la fin de la France » a déclaré le candidat parmi les nombreux sujets régaliens abordés. Pour le pouvoir d’achat des Français, Eric Zemmour a annoncé qu’il baisserait les impôts « comme jamais aucun Président avant moi ne l’a fait. Vous l’avez compris, je veux taxer moins pour gagner plus !« 

Retrouvez l’intégralité du meeting:

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.