Elle passe des soins intensifs à la salle de sport, une personne de 66 ans a réussi à inverser son handicap et à contrôler son diabète en un an

Par Health 1+1
1 octobre 2022 13:42 Mis à jour: 1 octobre 2022 13:55

Jung Hua Chen, 66 ans, a été alitée pendant un an suite à une fracture lombaire en 2020. Elle a été transférée aux soins intensifs l’année suivante, mais est sortie miraculeusement après seulement 36 jours. Avec l’aide de son fils, un coach sportif, elle a travaillé dur pendant un an en musculation. Ses muscles atrophiés se sont renforcés, elle peut à nouveau se déplacer librement et se prépare actuellement à participer à une compétition de fitness.

Le renforcement de la masse musculaire est un exercice anti‑âge nécessaire, car les gens perdent des muscles et des os avec l’âge.

Un jour, son médecin l’a avertie, qu’elle devrait commencer à « préparer ses funérailles », mais ses exercices de musculation ont prolongé sa vie et elle « vit désormais plus jeune ».

« Ma mère (Jung‑Hua Chen) souffre de maladies cardiaques et d’asthme depuis qu’elle est enfant. À l’école, quand les autres étaient en cours d’éducation physique, elle se contentait de bavarder sur le côté et ne faisait jamais d’exercice », explique Daniel, fondateur de FMC Fitness Space et entraîneur de fitness.

Plus tard, Mme Chen a souffert de diabète, d’une grave dépression et a dû se faire poser une valve cardiaque artificielle. Daniel l’a encouragée à améliorer sa santé en faisant de la musculation, mais sa suggestion a toujours été rejetée.

« Je suis préparateur physique depuis neuf ans et je n’ai pas réussi à la convaincre », poursuit Daniel. Elle pensait que la musculation et le renforcement musculaire étaient réservés aux jeunes.

Puis, en 2020, tout a changé.

« Je souffre tellement »

Mme Chen a été hospitalisée pour une fracture de la colonne lombaire en 2020. Elle est restée alitée pendant un an avec des attelles artificielles. En mars 2021, un essoufflement soudain a motivé un examen à l’hôpital. Elle souffrait d’une insuffisance cardiaque et pulmonaire. Elle a rapidement été transférée aux soins intensifs et intubée pendant près de 20 jours.

Pendant ces jours difficiles et longs, Mme Chen ne pouvait pas parler à cause de l’intubation, elle ne pouvait donc que s’allonger sur le lit d’hôpital et regarder le plafond tous les jours. Sur le carnet qu’elle a communiqué à sa famille, elle a écrit « Je souffre tellement » avec des poignets et des doigts qui pouvaient à peine bouger.

Daniel se souvient que le médecin lui a dit que son insuffisance pulmonaire et son infection pulmonaire ne s’étaient pas améliorées, ils devaient probablement se préparer à des funérailles.

Après avoir appris la nouvelle, en tant que chrétiens, ils ont commencé à prier pour leur mère. Mme Chen a également continué à prier, demandant au Seigneur Jésus de guérir sa maladie. Aussi, lorsque les médecins ont annoncé que son infection pulmonaire s’était améliorée et qu’elle pouvait être transférée dans un service général, elle a su que Dieu l’avait aidée.

« Je suis préparateur physique depuis tant d’années, mais je n’ai pas pu l’aider », se souvient Daniel. Lorsque sa mère a été transférée dans le service général, « j’ai pleuré en la suppliant de me laisser l’aider, et de ne pas nous laisser avoir de regrets. Elle a finalement acquiescé. » Il a donc apporté des bandes élastiques, des haltères et d’autres équipements dans le service pour entraîner sa mère et l’aider à retrouver sa force physique et sa puissance musculaire.

La mère et le fils ont commencé par des séances une à deux fois par semaine. Au bout de quelques semaines, sa force physique s’était améliorée et le médecin a dit qu’elle pouvait rentrer chez elle. En sortant de l’hôpital, Mme Chen et son fils se sont retournés et elle a dit en regardant l’hôpital : « Je ne reviendrai plus jamais. »

Jung Hua Chen est intubé à l’hôpital en mars 2021. (Avec l’aimable autorisation de Daniel)

L’entraînement, étape par étape

Au cours de l’année, l’entraînement de Daniel pour sa mère comprenait des exercices de Pilates, de core training, de stretching et quelques exercices de relaxation et d’étirement. L’intensité de l’entraînement a été maintenue de manière à ce qu’elle ne soit pas trop endolorie en fin de séance, mais suffisamment pour qu’elle puisse ressentir des progrès.

Après un an d’entraînement, Mme Chen n’a plus besoin de canne, peut aider sa petite‑fille à prendre son bain et peut aller faire ses courses toute seule.

Elle a regagné les 5 à 6 kilogrammes de masse musculaire qu’elle avait perdus pendant son alitement. En même temps, sa glycémie est devenue stable, sa fonction cardio‑pulmonaire est normale et son asthme n’est pas réapparu.

À 66 ans, ses résultats actuels sont les suivants : poids 46 kg, développé couché 22 kg, squat 50 kg, soulevé de terre 70 kg. Elle se prépare pour l’Elite Cup Powerlifting M3 Evergreen Group en juillet prochain.

La musculation permet de nourrir les muscles, de prévenir les handicaps et les maladies chroniques chez les personnes âgées.

La masse musculaire peut être perdue avec des facteurs tels que l’âge et l’alitement. Alex Yang, entraîneur de fitness et médecin de médecine chinoise de la clinique Come Hope, a déclaré que lorsque la masse musculaire squelettique diminue, la force physique et la fonction physique se détériorent, ce qui peut facilement entraîner un handicap. Non seulement la qualité de vie diminue, mais cela augmente même le risque de décès.

La musculation accroît la masse musculaire et augmente le métabolisme de base, ce qui accélère la combustion des calories et rajeunit la fonction corporelle. L’exercice musculaire peut également favoriser la sécrétion de l’hormone de croissance, qui affecte à son tour la croissance des cellules, des organes, des os et des muscles.

Selon le Dr S.Z. Wang de la Star Rehab Clinic, les personnes ayant une force musculaire importante sont moins susceptibles de souffrir de maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, la sarcopénie, la démence, l’ostéoporose, etc. Elles peuvent également améliorer les problèmes émotionnels et les troubles du sommeil. Par conséquent, il souligne souvent que la musculation guérit les maladies.

Un autre avantage de la musculation pour les personnes âgées, selon Daniel, est qu’elle stimule le système nerveux et aide à former le cerveau à contrôler les fibres musculaires et le corps. Car si le cerveau dégénère, même si le corps a suffisamment de muscles, il ne pourra pas bien contrôler les mouvements qu’il veut faire, comme porter des choses, pousser un chariot, etc.

Il ne suffit pas que les personnes âgées marchent et serrent la main. Elles ont besoin d’être stimulées avec des charges (des poids). « Seul un entraînement lourd peut contrer le rythme de la dégénérescence », estime Daniel. Il souligne que la musculation aide les personnes âgées à vivre plus longtemps.

Jung Hua Chen fait de l’exercice dans le gymnase (avec l’aimable autorisation de Daniel, fondateur de FMC Fitness Space).

Se muscler n’est pas difficile, et Daniel a donné trois conseils pour partir de zéro.

1. Surmonter la résistance mentale et commencer par des mouvements simples

Les personnes qui viennent de commencer à s’entraîner sont si promptes à abandonner parce qu’elles n’ont pas encore vu de résultats, cet état d’esprit est donc le premier obstacle.

Il est préférable de commencer avec l’objectif de développer une habitude d’exercice afin de pouvoir continuer.

Pour commencer, consacrez une demi‑heure à des mouvements simples, deux à trois fois par semaine. De cette façon, on n’est pas trop fatigué et on peut tout de même constater des progrès. Avec de petits objectifs au départ, il est plus facile de développer l’habitude.

2. Demander l’aide d’un professionnel pour s’entraîner efficacement et éviter les blessures

Daniel a publié les résultats de fitness de sa mère sur Facebook, et de nombreux internautes se sont émerveillés devant ces chiffres qui pourraient être ceux d’un jeune, mais les résultats d’entraînement n’étaient pas aussi étonnants que cette dame âgée elle‑même.

À cet égard, Daniel a déclaré qu’il était lui‑même un entraîneur de fitness et qu’il savait comment faire progresser sa mère plus rapidement. Il faut préparer un plan d’entraînement et y aller pas à pas. En plus d’être entrainée un jour par semaine, Mme Chen s’est également entraînée toute seule un ou deux jours par semaine.

Si vous essayez de tout faire vous‑même, il est facile de faire des erreurs, et les progrès seront plus lents. Si la méthode est correcte, en partant du principe qu’il ne faut pas se blesser, et en s’entraînant étape par étape, elle progressera certainement plus vite que les personnes âgées.

En fait, sa mère a également connu des moments inconfortables au cours du processus, comme une sensibilité lors de la pression des côtes. À ce moment‑là, Daniel faisait appel à un rééducateur physique et à un kinésithérapeute pour faire un bilan de santé à sa mère. Avec une assistance du côté médical, il pouvait éviter les zones inconfortables et poursuivre l’entraînement.

Jung Hua Chen fait de l’exercice dans la salle de sport avec l’aide de son fils, Daniel, qui est également son coach sportif. (Avec l’aimable autorisation de Daniel, fondateur de FMC Fitness Space)

3. Se nourrir et dormir correctement

Il est important d’adopter une alimentation équilibrée avec des quantités appropriées de calcium, de vitamine D, de protéines, de bons glucides, de fibres alimentaires, etc. et de compléter ce régime si nécessaire. Tous ces nutriments peuvent affecter le degré de progression de la musculation.

Il est également nécessaire de dormir suffisamment tous les jours, car le corps humain ne développe ses muscles que lorsqu’il dort et se repose.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.