Pollution du fleuve Oder : 100 tonnes de poissons morts repêchés

Par Epoch Times avec AFP
17 août 2022 10:45 Mis à jour: 17 août 2022 13:20

Les craintes d’une catastrophe écologique se confirment. Les pompiers polonais ont déclaré le 16 août avoir repêché 100 tonnes de poissons morts dans le fleuve Oder qui traverse l’Allemagne et la Pologne. 

« Nous n’avions jamais eu d’opération de cette ampleur sur un fleuve auparavant », a déclaré Monika Nowakowska-Drynda du bureau de presse national des pompiers. Elle a confirmé qu’environ 100 tonnes de poissons morts avaient été récupérées depuis vendredi.

La cause de la mort est incertaine, mais les autorités soupçonnent des substances chimiques.

« D’énormes quantités de déchets chimiques ont probablement été déversées dans la rivière en toute connaissance des risques et des conséquences », a déclaré la semaine dernière le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

Le gouvernement polonais pointé du doigt

Des échantillons d’eau sont examinés en Pologne et en Allemagne et ont été également envoyés par Varsovie dans des laboratoires en République tchèque, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

Les premiers signalements de la mort massive de poissons dans l’Oder ont été faits par des habitants et des pêcheurs à la ligne polonais dès le 28 juillet.

Les autorités allemandes ont accusé les autorités polonaises de ne pas les avoir informées de ces décès, et ont été prises par surprise lorsque la vague de poissons sans vie est apparue.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.