Rencontrez l’adolescent autiste qui a construit la plus grande réplique au monde du Titanic en LEGO, en 11 mois

Par Daksha Devnani
10 juillet 2020 20:08 Mis à jour: 10 juillet 2020 20:08

Brynjar Karl Birgisson, qui fait partie du spectre autistique, a fait la une des journaux internationaux lorsqu’il a conjugué son amour pour LEGO et sa fascination pour le plus célèbre des navires afin de construire ce qui est maintenant connu comme la plus grande réplique au monde du Titanic en LEGO.

Originaire de Reykjavík, la capitale de l’Islande, Brynjar, que l’on appelle communément le « Lego boy », n’avait que 10 ans lorsqu’il s’est mis en tête de construire ce modèle de 6,33 mètres de long, qui a nécessité 56 000 briques LEGO, plus de 700 heures de travail acharné et 11 mois. Cependant, le chef-d’œuvre qui en a résulté est devenu sa « ligne de vie vers l’indépendance« , ce qui a eu un impact positif sur lui.

La plus grande réplique au monde du Titanic construite à partir de LEGO. (Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

Ce jeune homme, maintenant âgé de 17 ans, a été inspiré pour construire son propre modèle LEGO lorsqu’il a visité Legoland Billund au Danemark avec sa mère et a vu des modèles des maisons, des lieux et des navires les plus célèbres fabriqués en LEGO.

« Et quand je suis sorti, je me suis dit que je voulais faire moi-même une maquette à l’échelle réelle », a déclaré Brynjar à la CBC.

Brynjar Karl Birgisson a gagné le surnom de « Lego boy ». (Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

Quatre ans plus tard, après de nombreuses recherches sur ce qu’il fallait construire, Brynjar a décidé d’aller de l’avant avec le Titanic. Cependant, la réalisation de son rêve ne s’est pas faite sans difficultés. Brynjar a admis avoir voulu abandonner le projet à trois reprises. « Je suis devenu frustré et j’ai voulu abandonner. Surtout lorsque la poupe s’est effondrée non pas une fois, mais deux fois, alors j’ai sérieusement tenté d’arrêter ce projet fou », a-t-il déclaré lors d’une séance de questions-réponses avec le Titanic Museum Attraction à Pigeon Forge dans le Tennessee.

La plus grande réplique au monde du Titanic construite à partir de LEGO. (Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

Cependant, il a continué à aller de l’avant avec son projet de rêve en sollicitant l’aide de son grand-père et de sa mère. Le grand-père de Brynjar, un ingénieur, l’a aidé à estimer le nombre de briques LEGO qui seraient nécessaires pour créer le modèle ainsi qu’à créer un plan. Pendant ce temps, sa mère l’aidait à accomplir diverses tâches, notamment à organiser le financement en ligne, à commander des briques LEGO au Danemark, à trouver l’endroit idéal pour construire l’énorme chef-d’œuvre, etc.

Depuis l’achèvement de son projet, le paquebot LEGO de Brynjar a accosté dans des pays du monde entier, tels que la Norvège, la Suède, l’Allemagne et les États-Unis. Depuis octobre 2019, le navire est exposé au Titanic Museum Attraction de Pigeon Forge, dans le Tennessee, et le restera jusqu’à la fin de l’année 2020.

(Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)
(Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

Ce modèle précieux, qui a fait parler de lui dans le monde entier, a également eu un impact extrêmement positif sur Brynjar et l’a aidé à surmonter les obstacles liés à son autisme. « Tout ce cheminement m’a aidé à sortir de mon brouillard autistique. Bien que je sois toujours autiste et le serai toujours, je me suis entraîné à être ‘aussi normal que possible' », a déclaré l’adolescent, qui est devenu un défenseur de l’autisme. « J’étais totalement incapable de communiquer lorsque j’ai commencé le projet et maintenant, je suis sur scène et je donne des interviews. Cela m’a donné confiance en moi. »

Beaucoup de personnes atteintes d’autisme ont été inspirées par Brynjar, qui a même donné une conférence TEDx.

Brynjar Karl Birgisson lors d’une conférence TEDx. (Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

En plus de créer de l’espoir chez les gens, Brynjar a co-écrit avec sa mère un livre intitulé My Autistic X Factor (mon facteur X autistique), dans lequel il définit le facteur X comme un trait particulier chez quelqu’un et croit que tout le monde le possède et le découvrira un jour.

« J’ai trouvé mon ‘X-Factor’ quand j’avais 10 ans », a déclaré Brynjar, selon CBS News. « Et je veux vraiment partager cette histoire avec vous, parce que c’est l’époque où tout a changé pour moi. »

(Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

Parallèlement, Brynjar a récemment fait l’objet d’un documentaire intitulé Comment le Titanic est devenu mon canot de sauvetage. Selon son site web, « il n’y a pas de remède à l’autisme, il y a des moyens de le combattre. Le film explore ces possibilités avec Brynjar et d’autres jeunes qui partagent leurs expériences de vie en étant sur le spectre de l’autisme et comment leur talent les a élevés ».

(Avec l’aimable autorisation de Bjarney Ludviksdottir)

Le film, qui a été présenté en avant-première aux cinémas Forge en mars, a reçu un excellent accueil du public et devait être présenté en première en Islande en avril. Cependant, en raison de la pandémie, Brynjar a décidé de le retarder, selon un post sur Facebook.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.