La Russie dévoile un vaisseau spatial du futur qui pourrait se rendre sur Mars

Les responsables russes ont révélé un « vaisseau spatial futuriste » qui, à leur avis, pourrait transporter des êtres humains sur Mars.

« À l’heure actuelle, le Centre Keldysh travaille au développement d’un engin spatial équipé de moteurs plus puissants. Une nouvelle catégorie d’unités d’énergie nucléaire, qui n’ont besoin ni de la lumière solaire ni des batteries solaires pour fonctionner », a déclaré un porte-parole de Roscosmos, signale Fox News. Le Centre Keldysh tente de créer un moteur à propulsion nucléaire.

Les responsables russes ont révélé un « vaisseau spatial du futur » qui, à leur avis, pourrait un jour transporter des êtres humains sur Mars. (Roscosmos)

On ne sait pas vraiment quand il va être lancé.

« Une personne ne devrait pas rester plus d’un an ou deux dans l’espace », a déclaré Vladimir Koshlakov, chef du centre Keldysh. « Un vaisseau spatial à propulsion nucléaire permettra un voyage relativement rapide et plus important encore, un vol de retour. »

Il a ajouté : « Cette technologie revêt une importance particulière pour les vols interplanétaires et la recherche sur les planètes lointaines. »

Selon Nextbigfuture, le gouvernement russe a alloué 16,7 millions dollars américains (environ 14,6 millions d’euros) en 2010 à la construction d’un engin spatial doté d’un moteur nucléaire. L’investissement total dans le projet s’est élevé à plus de 580 $ US (environ 500 millions €).

Vladimir Koshlakov a déclaré qu’il pense qu’avec le moteur, il faudrait moins d’un an pour arriver sur Mars. « Le voyage sur la Lune durera plusieurs jours, alors qu’un vol à destination de Mars durera sept ou huit mois », a déclaré M. Koshlakov, selon Fox.

« La réutilisation est la priorité », a également déclaré M. Koshlakov, rapporte BGR . « Nous devons développer des moteurs qui n’ont pas besoin d’être ajustés ou réparés plus d’une fois tous les dix vols. En outre, 48 heures après le retour de la fusée, elle doit être prête à partir. C’est ce que demande le marché. »

« Elon Musk utilise la technologie existante, développée il y a longtemps », a-t-il également noté. « C’est un homme d’affaires : il a pris une solution déjà présente et l’a appliquée avec succès. Il réalise notamment son travail avec l’aide du gouvernement. »

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Une nouvelle machine qui transforme le plastique en carburant
inventée par un Azuréen

 
VOIR AUSSI