Russie: 15 morts dans l’incendie d’une usine d’explosifs

Par afp
22 octobre 2021 11:54 Mis à jour: 22 octobre 2021 12:51

Au moins 15 personnes sont mortes vendredi dans l’incendie d’une usine de fabrication d’explosifs dans la région russe de Riazan, à environ 200 km au sud de Moscou, ont annoncé les autorités locales.

L’incendie a éclaté « à l’issue d’un processus technologique » , selon le ministère russe des Situations d’urgence. Le sinistre s’est déclaré dans un atelier du site industriel Elastik, spécialisé dans la fabrication d’explosifs industriels et de munitions.

« Quinze personnes sont mortes », a indiqué le gouvernement de la région de Riazan dans un communiqué, en précisant qu’une autre personne a été hospitalisée avec de graves brûlures et encore une était portée disparue.

Elastik est selon son site considéré comme une « entreprise stratégique » par le gouvernement russe, et appartient au conglomérat d’Etat Rostec qui regroupe kyrielle de sociétés fournissant produits industriels ou de haute technologie aux secteurs civils et militaires.

Plus de 170 pompiers et secouristes ont été dépêchés sur les lieux pour maîtriser l’incendie.

« Rien ne menace la population » des localités voisines, a souligné le ministère.

L’incident s’est produit le site de l’usine Elastik, société spécialisée dans la fabrication d’explosifs industriels à destination civile, selon son site, mais elle dispose également de « capacités de production » pour des munitions.

Elle est considérée comme une « entreprise stratégique » par le gouvernement russe et appartient, toujours selon le site internet de l’entreprise, au conglomérat d’Etat Rostec qui regroupe kyrielle de sociétés fournissant produits industriels ou de haute technologie aux secteurs civils et militaires.

L’incendie aurait été causé par une « violation des processus technologiques » et des « normes de sécurité » , selon une source au sein des forces de l’ordre, citée par l’agence de presse Interfax.

Incendies et explosion phénomène courant en Russie

Les explosions ou incendies accidentels et meurtriers sont courants en Russie, du fait de la vétusté des infrastructures, souvent soviétiques, ou du non-respect des normes de sécurité.

En décembre 2020, onze personnes avaient péri dans un incendie à l’intérieur d’une maison de retraite de la région de l’Oural.

En janvier 2020, ce sont onze et quatre personnes qui sont mortes lors d’incendies séparés à Tomsk et Moscou dans des logis pour migrants.

Le plus grave incendie de ces dernières années date de 2018, lorsque 64 personnes sont mortes après que les flammes ont ravagé un centre commercial, dont les systèmes d’alarmes et les sorties de secours étaient inopérantes.

Usine historique avril 2021

A Saint-Pétersbourg, c’est une usine historique, la manufacture Nevski, qui a été détruite par le feu en avril 2021. Le bâtiment délabré et partiellement abandonné abritait notamment des ateliers industriels mais aussi des bureaux.

Les accidents dans les usines, les site de stockage d’explosifs ou de feux d’artifices sont également chose assez courante en Russie, surtout pour ce qui est dépôt de munitions de l’armée.

En octobre 2020, un feu de broussailles a provoqué un incendie et de puissantes explosions dans un dépôt de munitions dans la région de Riazan, entraînant l’évacuation d’environ 2.000 personnes des villages voisins.

Ce type de sinistre peut durer pendant des jours.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.