Shen Yun, « un grand moment dans ma vie », confie un architecte d’intérieur

Shen Yun, « un grand moment dans ma vie », confie un architecte d’intérieur

Patrice Louchet, architecte d’intérieur, spectateur de Shen Yun, au Palais des Congrès de Paris, le 16 janvier 2022. (crédit photo NTDTV)

18 janvier 2022

PARIS – Dimanche après-midi, la compagnie Shen Yun achevait au Palais des Congrès de Paris sa première étape d’un quasi tour de France qui l’emmènera successivement à Montpellier, Aix-en-Provence, Nantes, Nice, Roubaix ou encore Tours dans les semaines et mois prochains…

Et, que les Parisiens ne désespèrent pas… Le spectacle sera de retour en mars et mai prochain !

Ce dimanche, Patrice Louchet faisait partie des chanceux venus découvrir les 5000 ans de civilisation chinoise à travers la danse et la musique classique chinoise.

Pour cet architecte d’intérieur et décorateur, le spectacle était « magique » et « envoûtant ». « On ne peut pas faire mieux ! », s’est-il exclamé.

Professionnel de l’agencement des couleurs qui donnent du sens à chaque intérieur, Monsieur Louchet a été particulièrement touché par l’éclat et l’harmonie des couleurs accompagnant les différents tableaux tout au long du spectacle.

« J’ai retrouvé toutes les couleurs que j’ai toujours utilisées dans mon métier depuis 50 ans ! Tout est magnifique ! Toutes les couleurs que j’aime étaient là… en plus la chorégraphie, la gestuelle, la méditation pendant le spectacle… tout était parfait », a décrit l’architecte.

Shen Yun dispose de son propre orchestre symphonique, unique au monde du fait qu’il allie des instruments traditionnels chinois à une formation classique occidentale.

Patrice Louchet a su apprécier ces sonorités exceptionnelles tel que l’erhu, « ce violon à deux cordes, qui exprime des choses extraordinaires », lui laissant dire : « C’est magique d’entendre ça ! »

Plénitude et optimisme

Il a ainsi dit ressentir de « la plénitude » et une meilleure « appréhension de la beauté et de l’art ».

Mais, parallèlement, selon Monsieur Louchet, découvrir Shen Yun « nous rend humble ! Et surtout, ça nous donne envie d’aller plus loin ! », expliquant ainsi qu’ « il est nécessaire de voir des spectacles comme ça qui nous mettent en conformité avec notre moi intérieur ».

Face à une crise sanitaire qui génère parfois la peur de sortir, Monsieur Louchet affiche de l’optimisme et suggère « qu’il faut arrêter de se stresser avec le Covid ! »

Pour le designer, « la première pandémie a eu lieu sur la planète il y a 6500 ans avec les Mésopotamiens, on en est à la énième pandémie… on ne va pas en mourir, tout va bien se passer ! Et ce genre de spectacle nous réconcilie avec la vie ! »

Ayant maintenant découvert « la musique parfaite, la chorégraphie parfaite ! », l’architecte d’intérieur conclut son propos sur une note d’humour : « Je vais être obligé de revenir chaque année, tant mieux ! »