Un homme avec un couteau tue 2 personnes et blesse 2 autres à une école primaire en Chine

Par Viviane Berger
6 avril 2019 21:35 Mis à jour: 13 juillet 2019 12:28

Un homme a attaqué des enfants d’une école primaire en Chine continentale avec un couteau, en tuant deux et en blessant deux autres.

L’attaque a eu lieu le 3 avril vers 7 heures du matin à l’école primaire Wanquan de Yongzhou, dans le comté de Ningyuan, dans la province du Hunan, selon plusieurs médias chinois.

L’agresseur, surnommé Zheng, 31 ans, a été arrêté par la police locale.

Les parents se réunissent à l’extérieur de l’école après l’incident du 3 avril 2019. (chinanews.com)

Les élèves qui ont survécu à l’attaque ont été envoyés à l’hôpital. Leurs blessures ne mettent pas leur vie en danger, selon le rapport du gouvernement local.

L’un des élèves blessés lors de l’attaque du 3 avril 2019. (chinanews.com)

Les rapports de la population locale affirment que Zheng a des problèmes psychiatriques. Le gouvernement local procède actuellement à une évaluation.

Les attaques au couteau dans les écoles primaires ne sont pas rares ces dernières années en Chine. Le Parti communiste chinois (PCC) affirme que presque toutes les attaques contre des écoles sont perpétrées par une personne atteinte de maladie mentale.

Historique d’attaques au couteau

Selon l’édition chinoise d’Epoch Times, certains internautes chinois ont exprimé des doutes sur l’état mental de l’attaquant et affiché leurs opinions sur les médias sociaux.

Un internaute avec le nom d’utilisateur « Rosemary and Foxtail » a posté : « C’est douteux : une psychose, il (croyait) attaquer un taureau ? Il (s’imaginait) aller dans un zoo et a attaquer un tigre ? Mais au lieu de ça, (comme par hasard) c’est (précisément) des élèves vulnérables qu’il a attaqués ? (Je ne crois pas cette histoire), il savait très bien ce qu’il faisait ! »

Une vidéo de sécurité montre un attaquant armé d’un couteau qui se déchaîne dans une école primaire chinoise le 20 mai 2014. (STR/AFP/Getty Images)

« Pourquoi n’y avait-il pas de gardien à l’école ? », écrivait l’utilisateur « Classmate Zeng ». « Avoir des antécédents de maladie mentale peut-il servir d’excuse pour être un tueur ? Ce n’est que si leur esprit était clair et que leurs pensées étaient normales au moment de l’attaque qu’ils devraient être condamnés à la peine capitale. »

Les écoles chinoises ont toutes des portes d’entrée et des gardes sont postés à ces portes 24 heures sur 24.

Des gardes de sécurité à l’entrée d’une école à Pékin le 30 avril 2010. (Liu Jin/AFP/Getty Images)

L’utilisateur « Five-One Mountain Man » a posté : « S’il a des problèmes mentaux, où était son gardien ? »

Récemment, il y a eu de nombreux cas d’attaques au couteau dans des écoles à travers la Chine.

Une mère expliquant comment son fils a été blessé lors d’une attaque au couteau. (STR/AFP/Getty Images)

Le 14 mars, un homme de la province du Hebei a attaqué 17 élèves avec un couteau. Selon les rapports, la mâchoire d’un élève a failli être sectionnée.

Le 8 janvier, un homme à Pékin a attaqué 20 élèves, également avec un couteau. Trois d’entre eux ont été grièvement blessés.

Dans une attaque très rare le 26 octobre 2018, une femme de 39 ans a blessé 39 élèves de maternelle avec un couteau. Dix des enfants ont été tués. Des témoins oculaires ont dit que la femme attaquait la tête et le visage des élèves. Selon certaines sources, la femme a exprimé sa colère contre les enfants – elle était frustrée que le PCC la traite injustement.

Des élèves et un enseignant (à gauche) tentent d’arrêter un agresseur (à droite) lors d’un exercice de simulation d’attaque dans une école primaire. (STR/AFP/Getty Images)

Le 28 juin 2018, un homme a attaqué des gens devant une école à Shanghai parce qu’il voulait se venger de la société. Il a attaqué trois élèves et une mère. Deux élèves sont morts après avoir été envoyés à l’hôpital.

Un commentateur politique nommé Heng Hezeng a déclaré que la plupart des gens qui se vengent de la société ont été lésés par le Parti communiste chinois (PCC). Il a également déclaré que le PCC est responsable de la destruction des normes morales et de la corruption de la société chinoise.

Depuis son arrivée au pouvoir, le PCC a eu recours à la violence pour éradiquer la culture traditionnelle et les fondements spirituels de la nation par des campagnes telles que la fameuse Révolution culturelle.

Version originale

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à le partager et à nous laisser vos commentaires.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.