Un mammifère marin long d’environ 10 mètres observé dans la Seine, dans l’estuaire du Havre

Par Epoch Times avec AFP
1 juillet 2022 11:26 Mis à jour: 1 juillet 2022 14:46

En mai dernier, une orque en grande difficulté s’était égarée dans la Seine entre Le Havre et Rouen. Cette fois-ci un autre cétacé a été observé à plusieurs reprises dans l’estuaire du Havre, entre le pont de Normandie et le pont de Tancarville.

L’animal pourrait être un rorqual à museau pointu adulte, d’une taille d’environ dix mètres, selon les observations des spécialistes du Groupe d’Étude des Cétacés du Cotentin (GECC), de l’organisation Sea Sheperd France et de l’observatoire PELAGIS.

« De ce qu’on a pu voir et de ce qui nous a été signalé, il semble être en bonne santé. Il nage normalement », a expliqué vendredi Lamya Essemlali, présidente de l’ONG Sea Sheperd France.

« L’animal observé se déplace lentement, mais avec des mouvements puissants, et semble dans une bonne condition physique », relève pour sa part la préfecture de Seine-Maritime dans un communiqué.

Un barrage sonore pour l’éloigner

Si l’ONG n’a « pas d’inquiétude a priori sur son état de santé », sa priorité est de surveiller la progression du cétacé. « Il ne faut surtout pas qu’il arrive en eau douce, sinon ça serait problématique : ses jours seraient comptés », selon Mme Essemlali qui évoque la possibilité de faire un barrage sonore pour l’éloigner.

« S’il est confirmé qu’il s’agit bien de cette espèce, il n’est pas rare d’observer des spécimens isolés dans des zones côtières dans lesquelles l’animal est en capacité de se nourrir, y compris dans un estuaire », indique la préfecture, qui ajoute qu’il pourrait s’agir de l’animal aperçu au large de Saint-Jouin-de-Bruneval en Seine-Maritime.

Alerte lancée sur la Seine

« La capitainerie Haropa du port de Rouen a immédiatement pris un avis à la navigation, à valeur réglementaire, adressé à l’ensemble des navires, bateaux et engins flottants, afin de les informer de la présence de cet animal sauvage mais également d’imposer l’interdiction de s’en approcher à moins de 100 mètres, et, s’il leur est impossible de faire autrement, de ménager une distance d’au moins 10 mètres entre l’embarcation et le cétacé », ajoute le communiqué diffusé jeudi soir.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.