« Défense planétaire »: un vaisseau de la Nasa va s’écraser sur un astéroïde pour dévier sa trajectoire

Par Epoch Times avec AFP
23 septembre 2022 04:45 Mis à jour: 23 septembre 2022 17:19

Les dinosaures auraient sûrement aimé y penser. Les films de science-fiction, à l’image d’« Armageddon » ou plus récemment de « Don’t Look Up: Déni cosmique », l’envisagent eux depuis longtemps.

Cette fois, la Nasa va enfin tenter ce qui n’a jamais été fait auparavant: dévier la trajectoire d’un astéroïde en projetant sur lui un vaisseau kamikaze. Un test de « défense planétaire », qui doit permettre de mieux protéger l’humanité face à une éventuelle menace future.

La mission Dart (fléchette, en anglais) a décollé en novembre depuis la Californie. Après dix mois de voyage, le vaisseau doit frapper l’astéroïde Dimorphos à 23H14 GMT lundi, à une vitesse de plus de 20.000 km/h.

Le vaisseau n’est pas plus grand qu’une voiture, et sa cible fait environ 160 mètres de diamètre (la moitié de la hauteur de la Tour Eiffel).

Pas de panique, Dimorphos ne représente en aucun cas une menace pour la Terre: son orbite autour du Soleil ne passe qu’à sept millions de kilomètres de nous au plus proche.

Mais la mission « est importante à réaliser avant que nous ne découvrions un réel besoin », a déclaré Andrea Riley, chargé de la mission à la Nasa.

Une démonstration cruciale pour l’avenir

Le moment de l’impact s’annonce spectaculaire et pourra être suivi en direct sur la chaîne vidéo de l’agence américaine. Il ne s’agit pas de détruire l’astéroïde mais de le pousser légèrement. La technique est dite à impact cinétique.

Dimorphos est en réalité le satellite d’un plus gros astéroïde, Didymos (780 mètres de diamètre), dont il fait le tour en 11 heures et 55 minutes. Le but est de réduire l’orbite de Dimorphos autour de Didymos d’environ dix minutes.

Ce changement pourra être mesuré par des télescopes depuis la Terre, en observant la variation de l’éclat lorsque le petit astéroïde passe devant le gros.

L’objectif peut paraître modeste mais cette démonstration est cruciale pour l’avenir.

3.000 nouveaux astéroïdes sont trouvés chaque année

Très peu des astéroïdes connus sont considérés comme potentiellement dangereux, et aucun ne l’est sur les 100 prochaines années.

Mais « je garantis que si vous attendez assez longtemps, il y aura un objet », a déclaré Thomas Zurbuchen, chef scientifique de la Nasa. Près de 30.000 astéroïdes de toutes tailles ont été catalogués dans les environs de la Terre (on les appelle des géocroiseurs, c’est-à-dire que leur orbite croise celle de notre planète). Environ 3.000 nouveaux sont trouvés chaque année.

Ceux d’un kilomètre et plus ont quasiment tous été repérés, selon les scientifiques. Mais ils estiment n’avoir connaissance que de 40% des astéroïdes mesurant 140 mètres et plus –ceux capables de dévaster une région entière.

Si Dart manque sa cible, le vaisseau devrait avoir assez de carburant pour une nouvelle tentative dans deux ans.

Et si la mission réussit, il s’agira d’un premier pas vers une véritable capacité de défense, selon Nancy Chabot. « La Terre est frappée par des astéroïdes depuis des milliards d’années, et cela se reproduira. En tant qu’humains, faisons en sorte de vivre dans une civilisation où nous pouvons l’éviter. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.