Varsovie demande à l’Allemagne d' »assumer la responsabilité » pour la Seconde Guerre mondiale

Par Epoch Times avec AFP
10 décembre 2021 21:50 Mis à jour: 11 décembre 2021 16:49

La Pologne a demandé vendredi au nouveau gouvernement allemand d’être « prêt à assumer » la responsabilité pour la Seconde Guerre mondiale et à ouvrir des discussions.

Lors d’un point de presse avec Annalena Baerbock, la nouvelle cheffe de la diplomatie allemande, dont c’était la première visite à Varsovie, son homologue polonais Zbigniew Rau a déclaré que Varsovie « attend du nouveau gouvernement allemand qu’il soit prêt à assumer cette responsabilité, également sous la forme de pourparlers sur les indemnisations et les réparations ».

« Il faut revenir sur la restitution des biens culturels pillés par l’Allemagne, sur un développement possible d’un système de compensations pour les monuments de la culture polonaise », a-t-il ajouté.

Des pertes polonaises incommensurables 

Mme Baerbock a assuré à son partenaire polonais que l’amitié polono-allemande « dans l’Union européenne était quelque chose d’inestimable » même si « elle n’était pas évidente », compte tenu « des pertes polonaises incommensurables pendant la guerre et l’occupation ».

Elle a souligné que l’accord de la nouvelle coalition gouvernementale faisait « référence à la culpabilité et à la responsabilité allemandes et aux obligations de l’Allemagne » pour le passé.

« C’est notre tâche historique de cultiver la paix et l’amitié d’une manière ouverte et sincère », a déclaré Mme Baerbock, qui a également déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu dans la capitale polonaise.

L’opposition de la Pologne au gazoduc Nord Stream 2

Le ministre polonais a réitéré l’opposition de son pays au gazoduc Nord Stream 2, soulignant qu’il « ne cessera d’exiger la clôture de ce projet qui nuit à l’Europe ».

La ministre allemande, qui auparavant avait rencontré le président polonais Andrzej Duda, a assuré que l’amitié polono-allemande excluait « une politique au-dessus de la tête de nos voisins » ou « aux dépens de l’autre ».

Lors de leur rencontre, les deux ministres ont aussi abordé la question de l’état de droit en Pologne, la cheffe de la diplomatie allemande admettant « des divergences » majeures à ce sujet.

Mme Baerbock a aussi assuré que l’Allemagne soutenait la Pologne et les pays baltes dans la crise à la frontière avec le Bélarus, tout en soulignant le besoin d’aider les migrants devenus « les victimes d’un jeu cynique » du régime de Minsk.

Selon l’Allemagne, la Pologne avait renoncé en 1953 aux réparations de guerre de la part de l’Allemagne de l’Est. Et la question a été définitivement réglée avec le Traité « 2+4 » entre les deux Etats allemands et les quatre vainqueurs – Etats-Unis, URSS, Grande-Bretagne et France. Sa signature en septembre 1990 a ouvert la voie à la réunification allemande. Mais les conservateurs polonais contestent l’accord de 1953, conclu à l’époque communiste. Et, craignant peut-être un débat juridique complexe, ils préfèrent insister sur le « devoir moral » des Allemands.


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.