[Vidéo] Un chien pleure le décès de son ancien propriétaire et refuse de quitter sa tombe lorsque son nouveau propriétaire l’appelle

Quand le propriétaire d’un chien décède, le chien pleure-t-il et se souvient-il de son maître ? Peut-être. Les chiens ont la même neurologie et la même chimie que les humains : ils peuvent donc ressentir des émotions semblables aux nôtres, selon le Dr Stanley Coren.

Les comportementalistes d’animaux savent si un chien est heureux en vérifiant si sa posture est détendue, si ses poils sont lisses et s’il remue la queue. Selon la Société royale pour la prévention de la cruauté envers les animaux, un chien inquiet serait couché, évitant le contact visuel ou détournant la tête de vous avec les oreilles en arrière. Selon le Dr Coren, les experts soulignent également que les chiens, comme les enfants, ne comprennent pas nécessairement la permanence de la mort d’une personne.

Lors d’un événement inhabituel dans la ville d’Amsterdam, dans l’État de New York, une vidéo touchante montre comment une chienne au cœur brisé, lors d’une visite à la tombe de son propriétaire précédent, a refusé de quitter le site.

Deta, penchée sur la pierre commémorative de sa défunte maîtresse. (Capture vidéo de Newsflare)

La maîtresse de la chienne, âgée de 86 ans, était décédée, et la chienne, un mélange de chihuahua de 5 ans, Deta, était sous la garde de sa fille, Theresa Morini, et de son mari. Deta, qui signifie « petite » en slave, a appartenu à la mère de Theresa Morini pendant cinq ans et avait été une compagne fidèle et loyale, selon Metro.

Puis, en novembre 2017, deux mois après le décès de sa mère, Theresa Morini et son mari ont décidé de visiter le cimetière où sa mère et son défunt mari ont été enterrés.

« Mon mari et moi avons déposé une couronne de Noël sur la tombe de ma mère », a précisé Theresa Morini.

Les nouveaux propriétaires ont pris une vidéo du moment émouvant où la petite Deta refusait de quitter le lieu de repos de son ancien propriétaire. Après avoir déposé la couronne, Theresa Morini et son mari ont appelé Deta au moment où ils se préparaient à partir. « Allez Deta, allons-y », a dit Theresa Morini dans la vidéo, alors qu’elle encourageait la chienne à quitter la tombe et à les suivre.

« Quelle gentille chienne », a ajouté Theresa Morini, alors que Deta se levait et commençait à marcher vers la voiture. Cependant, la chienne s’est arrêtée à mi-chemin et s’est assise. Elle a penché la tête vers la droite, fait une pause, puis s’est retournée et a trottiné jusqu’à la tombe.

« Deta, tu dois quitter le cimetière, allez », a annoncé le mari de Theresa Morini, essayant de persuader Deta de retourner à la voiture. Mais Deta est restée là, allongée, immobile, recroquevillée et désespérée, les regardant silencieusement.

« Cette pierre à côté de laquelle se trouve Deta appartient à mon père et à ma mère », a déclaré Theresa Morini, selon le Mirror. « On peut encore voir la terre fraîche sur la tombe de ma mère ». Voyant Deta couchée près de la tombe de sa mère et refusant de bouger, Theresa Morini a été émue aux larmes.

En fin de compte, le mari de Theresa Morini a dû ramasser physiquement Deta et la ramener à leur voiture.

Nous ne savons pas vraiment ce que Deta a ressenti ou vu au cimetière, mais d’après son comportement et sa posture corporelle, Deta semble toujours se souvenir de sa propriétaire et sait qu’elle y a été enterrée. Serait-il possible que les chiens aient un sixième sens et soient capables de se connecter avec des choses invisibles ? La réticence de Deta à quitter la tombe de son ancienne propriétaire était-elle liée au fait qu’elle était en deuil ou attendait-elle en vain le retour de sa propriétaire ?

Selon la Société américaine de prévention de la cruauté envers les animaux, les chiens peuvent montrer des signes de bouleversement ou de détresse lorsqu’ils sont soudainement séparés des personnes auxquelles ils sont attachés, ce qu’on appelle l’anxiété de séparation. Elle énumère les diverses façons dont l’anxiété de séparation peut se manifester et recommande d’augmenter la stimulation mentale et physique pour que les chiens soient pleinement engagés et occupés.

Le comportement de Deta nous rappelle de façon touchante que les chiens ont aussi des sentiments et qu’ils se souviennent et, peut-être, pleurent comme nous, les humains.

 
VOIR AUSSI