Handicap : « Il faut arrêter de confondre un chien lambda avec un chien d’assistance »

Mardi 7 août, un couple d’Aixois – tous deux déficients visuels – s’est vu refuser l’entrée d’un restaurant asiatique à Eguilles dans les Bouches-du-Rhône, parce qu’accompagné de leur chien d’aveugle.

Brigitte Robolo en est encore toute retournée : « Quand on est arrivés, l’employé a dit ‘non, pas le chien, le patron ne veut pas' », témoigne-t-elle sur FranceInfo, expliquant leur avoir pourtant présenté la carte d’identité de Jump, ainsi que la médaille attestant de sa fonction de chien d’aveugle.

En effet, depuis 2005, la loi oblige tout établissement public à accepter les chiens guides d’aveugles, même quand les animaux de compagnie y sont interdits. En cas de refus, ils sont passibles de 135 € d’amende.

« Je lui ai dit que c’était un chien guide et que j’allais appeler la police. Il m’a répondu que je pouvais faire ce que je voulais. « Appelez la police si vous voulez, mais le chien ne rentrera pas », a rétorqué l’employé.

Face à tant d’obstination, Brigitte Robolo se désole : « Ce qu’on ressent, c’est qu’on n’est pas comme les autres. Mon chien est là pour me guider. Le chien, ce sont mes yeux. Je ressens de la colère ».

L’établissement propose un buffet à volonté ou l’on se sert seul et estime que la loi n’est pas adaptée à ce type de restaurant en libre-service, arguant, selon un membre du personnel, que « ce n’est pas propre quand on voit un animal qui approche, ça donne une mauvaise image, il y a les poils qui volent ».

Paul Charles, président de la fédération française des associations de chiens guides d’aveugles (FFAC), rappelle ainsi que « le chien guide a été éduqué pendant deux ans, il n’a pas à renifler les étals, comme semble le dire ce commerçant. Il est tout à fait dans des normes d’hygiène pour pouvoir rentrer dans tous les lieux, qu’ils soient alimentaires ou pas. » Selon lui, les mentalités doivent changer : « Il faut que tout le monde arrête de confondre un chien lambda avec un chien guide d’aveugle ou d’assistance. Ce sont deux animaux complètement différents. Ils ont été éduqués par des spécialistes. Ils sont tout à fait sociables et respectueux de l’ensemble des environnements dans lesquels ils vont circuler. »

 
VOIR AUSSI