A 88 ans, elle retrouve sa fille qu’elle croyait morte pendant son accouchement il y a 69 ans

C’était vraiment un miracle de Noël lorsqu’une femme de 88 ans, de Tampa en Floride, a retrouvé sa fille perdue qu’elle croyait morte à la naissance en 1949, près de sept décennies plus tard en décembre 2018.

Genevieve Purinton était une mère célibataire de 18 ans alors qu’elle endurait durement son accouchement, donnant naissance à une petite fille, seule dans un hôpital de Gary, Indiana, le 12 mai 1949, selon le New York Times.

Geneviève avait même donné au bébé le nom d’une de ses enseignantes préférées du collège, qui avait la polio – Margaret Ann – mais, malheureusement, elle n’a jamais vu son nouveau-né.

Quelques instants plus tard, lorsque Geneviève a demandé à voir sa fille, le personnel de l’hôpital lui a faussement dit que le bébé était mort.

« On m’a dit que c’était une fille, mais qu’elle était morte », a dit Geneviève.

Geneviève a cru ce qu’on lui a dit et, par conséquent, pendant les 69 années qui ont suivi, elle a vécu sa vie en pensant que sa fille ne s’en était pas sortie à la naissance.

En vérité, la fille de Geneviève, finalement nommée Connie Moultroup, avait été envoyée dans un orphelinat et avait ensuite déménagé en Californie avec ses parents adoptifs.

Connie a toujours su qu’elle avait été adoptée. Elle a été informée par ses parents adoptifs qu’elle était née d’un « ami d’un ami ».

« Mon histoire préférée pour dormir était comment mes parents marchaient dans les couloirs de l’hôpital en regardant tous les bébés jusqu’à ce qu’ils me trouvent et qu’ils s’arrêtent. C’était mignon », a dit Connie à InsideEdition.

Ce n’est que 69 ans plus tard, en 2018, que la mère et la fille ont été reconnectées à l’aide d’un kit Ancestry DNA, qui a été offerte à Connie comme cadeau de Noël en 2017.

Grâce à ce kit, Connie a pu soumettre son ADN à des tests, ce qui lui a permis de connaitre ce qu’elle pensait être le nom de sa mère. Un appel téléphonique l’a ensuite mise en contact avec une cousine nouvellement trouvée.

« Elle m’a tendu la main. Je lui ai dit que ma mère s’appelait Geneviève Mitch et elle m’a dit : ‘Oh, c’est ma tante, et au fait, elle est toujours en vie », a dit Connie, qui a maintenant 69 ans.

Geneviève, aujourd’hui âgée de 88 ans, qui n’a jamais eu d’autre enfant et qui était la dernière survivante de sa famille, après le décès de ses huit frères et sœurs, a été bouleversée d’apprendre que sa fille était toujours en vie grâce à une lettre que lui avait envoyée la cousine de Connie.

Dans la lettre, Geneviève a vu les coordonnées de sa fille, qu’elle croyait décédée il y a près de soixante-dix ans. En août 2018, elle a appelé Connie, sa fille, pour la première fois de sa vie.

« Elle a dit : ‘Je crois que je suis peut-être votre mère.’ A ce moment, j’ai cru que mon cœur allait s’arrêter », a déclaré Connie.

Le 3 décembre 2018, le rêve de toute une vie s’est réalisé pour Connie, alors qu’elle retrouvait Geneviève dans une maison de retraite à Tampa, en Floride.

« Je suis entrée dans sa maison de retraite et je savais que c’était elle parce qu’elle marchait avec un déambulateur. Et il n’y avait qu’une seule femme avec un déambulateur », dit Connie.

« Elle se retourna et c’était comme se regarder dans un miroir. Je lui ressemble tout à fait. Nous nous sommes juste approchées l’une de l’autre et nous sommes mises à pleurer toutes les deux. »

La mère et la fille versaient des larmes de joie en s’embrassant pour la première fois en 69 ans.

« Tu n’es vraiment pas morte », a dit une Geneviève émue.

« Je ne suis pas morte« , répondit Connie en riant.

S’adressant à FOX 13, Connie, qui a fait un long voyage pour la rencontre, a dit : « J’ai passé ma vie à rêver de ce moment. Je me souviens qu’à 5 ans, j’aurais aimé retrouver ma mère. »

Et l’autre bonne chose, c’est que Geneviève, qui n’avait personne, a fini par avoir une fille, une petite-fille et des arrière-petits-enfants.

Connie croit que c’est Dieu qui a rendu les retrouvailles possibles.

« À mes yeux, il y a des signes de Lui partout dans cette histoire », dit-elle.

« Je viens de rencontrer ma mère biologique pour la première fois de ma vie !!! Quel merveilleux cadeau de Noël béni !!! C’est quelque chose dont j’ai rêvé toute ma vie… littéralement », a écrit Connie sur Facebook.

Par la grâce de Dieu, un mois plus tard, le 2 janvier, Connie, qui n’a jamais eu de frères et sœurs, a rencontré ses deux demi-sœurs, les filles de son père biologique, lors d’une autre réunion.

« C’était fabuleux !!! Je me sens complète maintenant !!! », a déclaré Connie à The Epoch Times.

Qui n’aime pas les retrouvailles heureuses entre mère et fille ? Nous sommes heureux que Geneviève et Connie se soient enfin trouvées après 69 ans de séparation.

Regardez la vidéo :

Crédit photos : avec l’aimable autorisation de Connie Moultroup

 
VOIR AUSSI