Une chevrette désorientée et épuisée retrouvée dans un parc à Cognac

Par Léonard Plantain
24 novembre 2022 21:13 Mis à jour: 24 novembre 2022 21:13

Lundi 21 novembre, à Cognac en Charente, une chevrette désorientée et affamée s’est réfugiée dans un parc de la commune. Depuis, à force de calme et de patience, elle a pu retrouver le chemin de la liberté.

Après l’avoir aperçue ce lundi, des agents de l’Agglomération de Cognac chargés de l’entretien des stades ont de nouveau vu le lendemain la chevrette apeurée derrière les grilles du Parc François-Ier, à l’intérieur de l’enceinte du stade Jean Martinaud.

Ces derniers ont alors alerté Francis Bardaux, le président de l’association « Les amis du Parc François-Ier«  ainsi que les membres de l’association cognaçaise de préservation de la nature Perennis. Sur place, Francis Bardaux a en effet découvert un animal désorienté mais également épuisé, a rapporté Charente-Libre.

Pour l’aider à sortir de là, il aura fallu faire preuve de beaucoup de patience. Dans un post Facebook de l’association, Francis Bardaux explique : « Ce matin, j’ai été prévenu par les agents de l’Agglo chargés de l’entretien des stades qu’un chevreuil était entré dans l’enceinte du stade Jean Martinaud depuis hier et n’arrivait pas à en sortir. Je me suis approché, et l’animal, apparemment épuisé, s’est couché à mon approche. Il s’agissait en fait d’une jeune chevrette née cette année, séparée de sa mère. Il fallait donc la faire sortir calmement, non pas en direction de la route, mais vers la brèche conduisant au parc situé à l’autre bout du stade. Je suis resté un moment avec elle en veillant à ne pas l’affoler« .

Une opération longue mais nécessaire. Une fois la chevrette rassurée, Francis Bardaux a contacté l’association Perennis pour l’aider à la guider. Cependant, en voyant tout ce beau monde arriver, la chevrette s’est levée d’elle-même tranquillement, et a « décidé d’aller dans la bonne direction, rejoignant enfin le parc. Opération réussie sans stress, tout est bien qui finit bien, merci les amis », a conclu Francis Bardaux, en accompagnant son message de quelques photos :

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.