Des mails révèlent comment Hunter Biden a investi dans une entreprise chinoise liée à de hauts responsables du Parti communiste chinois

Par Frank Fang
24 janvier 2022 01:04 Mis à jour: 24 janvier 2022 01:04

Hunter Biden, le deuxième fils du président américain Joe Biden, possédait autrefois des avoirs dans une société chinoise liée à de hauts responsables du Parti communiste chinois, selon des mails récemment obtenus par Fox Business.

Selon un mail envoyé en mars 2017 par son associé Eric Schwerin, la société de capital‑investissement de Hunter, Rosemont Seneca Thornton, a investi dans la société chinoise Harves Century Group – notamment via une participation de 5 % dans Harves Amusement Parks et une autre participation dans Harves Sports and Entertainment. On ne sait pas si aujourd’hui encore, Hunter a des avoirs dans le groupe.

Harves Century Group est basé à Shenyang, la capitale de la province du Liaoning, dans le nord‑est de la Chine, et possède une filiale américaine nommée Harves, basée à Washington, D.C. Harves se décrit sur son site Web comme une entreprise qui propose « des expériences uniques mêlant sport, divertissement, art, nourriture, musique et mode » et est partenaire de la NBA et du club de football britannique Manchester United.

Selon Fox, le groupe Harves Century est soutenu par la banque d’État China Development Bank. Le site Internet du groupe désigne Mme Shao Jinglan comme sa présidente.

Les liens du groupe avec le Parti communiste chinois (PCC) ont été exposés dans un autre mail obtenu par Fox. Le mail montre que Mme Jinglan est la mère de Zhang Bo et que le beau‑père de Zhang Bo est Liu Cigui, qui a été gouverneur de la province chinoise de Hainan de 2015 à 2017 et secrétaire du Parti de la province de 2017 à 2020.

Liu Cigui a eu une longue carrière politique en Chine à partir des années 1980, occupant différents postes au sein du Parti dans la province du Fujian, dans le sud de la Chine. De 2012 à 2017, il a également été membre du Comité central du régime chinois, chargé de choisir les membres du PCC siégeant au Politburo. Le Politburo ne compte que 25 membres et constitue l’organe décisionnel le plus puissant de toute la Chine.

Actuellement, Liu Cigui est l’un des vice‑directeurs de la commission des affaires étrangères du Congrès national du peuple (l’assemblée législative chinoise).

Le deuxième mail a été envoyé à Hunter en 2015 par Francis Person, un ancien assistant de Joe Biden lorsque ce dernier était sénateur et vice‑président des États‑Unis. En 2016, Francis Person a perdu dans la course à la Chambre des représentants face au représentant sortant Mick Mulvaney (Républicain‑Caroline du Sud).

Selon LinkedIn, Francis Person a été président de Harves de 2015 à 2018, période durant laquelle il a « contribué à la formation du groupe Harves [Century], dont le siège est à Washington, D.C. » Il est désormais le président‑directeur général de Harves Global Entertainment.

Quant à Zhang Bo, il est président et directeur général de Harves depuis février 2014, et il décrit l’entreprise comme une « entreprise familiale », selon LinkedIn.

Le lien de Zhang Bo avec le régime chinois était également évident dans une déposition de 2013 en vertu de la Foreign Agents Registration Act (FARA, loi sur l’homologation des agents étrangers) (pdf), qui a été rapporté pour la première fois par Fox. La déposition désignait Zhang Bo comme un « mandant étranger » pour sa relation avec Liu Guoqiang, qui était à l’époque vice‑président du comité provincial du Liaoning de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), un organe consultatif politique.

Liu Guoqiang a eu une longue carrière politique dans sa province natale du Liaoning avant de prendre sa retraite en 2017. Il a été vice‑gouverneur de la province de 2001 à 2013. Il a fait l’objet d’une enquête du Parti pour corruption en juillet 2020, puis a été exclu du Parti en janvier 2021.

Le 17 janvier, les médias d’État chinois ont rapporté que Liu Guoqiang avait touché plus de 350 millions de yuans (environ 48,7 millions €) en pots‑de‑vin entre 2006 et 2020.

D’autres mails montrent que Francis Person et Zhang Bo ont rencontré Hunter Biden et Eric Schwerin à Washington « à de multiples occasions », écrit Fox. Dans un mail de 2016, Hunter qualifiait Zhang Bo de « bon ami et collègue de travail ».

Dans un mail de 2016 que Fox a obtenu, Eric Schwerin parlait à Zhang Bo de l’expansion de la NBA en Chine.

« Si le Liaoning peut obtenir un de ces stades, cela vous aiderait beaucoup dans vos efforts pour obtenir plus de contenu lié à la NBA dans le Liaoning », disait le mail, selon Fox.

En novembre 2020, NBA China, une branche commerciale distincte de la NBA, et Harves ont publié un communiqué de presse conjoint (pdf) annonçant leur partenariat pour développer des centres de divertissement sur le thème de la NBA en Chine.

« Dans le cadre de ce partenariat, Harves, prévoit d’ouvrir six centres de divertissement sur le thème de la NBA à travers la Chine, le premier devant ouvrir d’ici 2022 », indique le communiqué.

Selon les médias chinois, le premier centre devrait ouvrir à Suzhou, une ville située près de Shanghai.

Les relations d’affaires de Hunter Biden font depuis longtemps l’objet d’un examen minutieux. En septembre 2020, un rapport du Sénat a révélé qu’il avait commencé à développer des associations avec des ressortissants chinois à partir de 2009 au moins, année où il a cofondé Rosemont Seneca Partners.

Selon le rapport, ces connexions financières « se sont accélérées alors que son père était vice‑président et se sont poursuivies après qu’il a quitté ses fonctions ».

L’avocat de Hunter Biden, Chris Clark, et Harves n’ont pas répondu à une demande de commentaire à l’heure de la mise sous presse.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.