Une diététicienne passe en revue 13 astuces populaires pour perdre du poids

Par Epoch Times
3 novembre 2022 18:32 Mis à jour: 3 novembre 2022 18:32

Tout comme les mythes, il peut y avoir une part de vérité dans ces affirmations sur la perte de poids. Cependant, il est important de développer la capacité de distinguer le vrai du faux. Voici quelques questions importantes à se poser lorqu’une méthode pour perdre du poids est mise en avant : N’est-ce pas trop beau pour être vrai ? N’est-ce pas trop simple pour être scientifique ? Et enfin : Quelles sources citent-ils ?

La science, surtout lorsqu’il s’agit de la science du métabolisme et de la biologie humaine, est compliquée. Il faut des années, et plusieurs diplômes, pour la comprendre suffisamment et être qualifié pour en parler. Les experts dans ce domaine seront les premiers à dire qu’ils ne savent pas tout.

La science est un domaine compliqué, frustrant, complexe et magnifique. Si on lit quelque chose qui semble trop facile ou trop simple, c’est probablement le cas. De même, la qualité des sources d’où viennent les informations est essentielle. Si quelqu’un cite des informations scientifiques tout droit sorties d’un conte de fées sans que les sources ne soient précisées, il faut être vigilant. Nous allons examiner ci-dessous toutes les affirmations et faits mis en avant sur des sites Web ou dans des travaux de recherche sérieux.

1/ Il est bon de boire du café noir car la caféine stimule le métabolisme

Il a été démontré que la caféine stimule le métabolisme et la combustion des graisses. Toutefois, il faut prendre ces résultats avec un peu de réserve, car cette étude ne comptait que dix participants. Il a été démontré que la consommation de café, avec sa combinaison de caféine et d’autres ingrédients, augmente le taux métabolique au repos, ce qui peut conduire à une combustion minimale des graisses. Le café peut être associé à une perte de poids facilitée, mais il s’agit d’une association et non d’un lien de causalité prouvé, ce qui signifie que la consommation de café est associée à une baisse de poids, mais ne provoque pas de perte de poids. Toutes ces informations indiquent que le café peut stimuler le métabolisme et la combustion des graisses, mais nous ne savons toujours pas s’il entraîne directement une perte de poids.

2/ Accrocher un miroir devant la table de la salle à manger, se regarder en train de manger peut réduire la quantité de nourriture consommée

On est surpris d’apprendre que des recherches ont bel et bien été menées pour étayer cette affirmation. Les participants qui mangeaient devant un miroir avaient tendance à manger moins que ceux qui ne mangeaient pas. Les chercheurs ont prédit que cela était dû soit à un désir de manger plus sainement lorsqu’on est « observé », soit au fait que se regarder manger peut nous rendre plus conscient de ce que nous mangeons. Cette réduction de la consommation était-elle suffisante pour faire perdre du poids aux participants sur une longue période ? Cette question cruciale reste sans réponse.

3/ Pratiquer le jeûne intermittent pour perdre du poids

Le jeûne intermittent s’est révélé assez prometteur dans les essais de perte de poids. Cependant, comme le jeûne intermittent peut s’avérer contraignant (ne pas manger quand on a faim mais selon des horaires stricts), la plupart des résultats de perte de poids ne sont pas maintenus dans la durée. Une réduction de poids résultant du jeûne intermittent n’a rien à voir avec une diminution de la masse musculaire. La réduction de la masse musculaire (masse sans graisse) diminue le métabolisme, ce qui entrave les efforts de perte de poids. Le tissu musculaire est considéré comme le tissu le plus actif sur le plan métabolique. Par conséquent, il est généralement conseillé d’augmenter la masse musculaire, et non de la réduire.

4/ Remplacer sa consommation normale de protéines riches en calories par de la protéine en poudre

De nombreuses personnes souhaitent ajouter plus de protéines à leur régime alimentaire pour développer leur masse musculaire. En ce qui concerne la supplémentation en protéines, la protéine de lactosérum est une excellente option. Non seulement, elle est chargée d’acides aminés essentiels (essentiels, ce qui signifie que notre corps ne les produit pas, il est donc essentiel de les obtenir par notre alimentation), mais elle est également très digeste. Ainsi, dans ce cas, le lactosérum est un excellent choix de protéines supplémentaires par rapport à d’autres sources, comme le soja. Cependant, il ne s’agit pas d’un remplacement total des sources de protéines dans l’alimentation, comme la viande, les noix et les graines. Ces sources de protéines sont accompagnées de beaucoup d’autres bonnes choses, comme des vitamines, des minéraux, des graisses et d’autres nutriments qui sont irremplaçables avec les poudres seules.

5/ Mâcher plus lentement, le cerveau peut mieux signaler à l’estomac qu’on est rassasié

Un système complexe communique entre l’intestin et le cerveau pour signaler la satiété. Ce processus prend du temps. La théorie dominante est qu’en mangeant lentement, on donne à son cerveau et à son intestin le temps de communiquer via les hormones pour signaler la satiété et arrêter de manger. Le fait de ralentir pourrait donc aider à manger moins. Mais, tout comme l’affirmation selon laquelle il faut se regarder manger, on ne sait pas encore très bien si cela peut entraîner une perte de poids. Ralentir et passer plus de temps à apprécier sa nourriture peut également être une pratique de pleine conscience. Des recherches ont également montré que le fait de ralentir et de manger en pleine conscience pouvait entraîner une perte de poids et augmenter le plaisir d’un repas.

6/ Combiner les aliments dont on a envie à d’autres permettant de maigrir

La recherche suggère que les pratiques d’alimentation intuitive sont bonnes pour maintenir un poids sain. Et celle-ci est associée à une perte de poids. Il peut être bénéfique d’incorporer des légumes dans le repas dont vous avez envie. Par exemple, disons qu’il nous reste des pâtes très caloriques dans le frigo. On peut manger une partie de ces pâtes, mais les accompagner de légumes ou d’une salade. De cette façon, on peut continuer à manger sainement tout en mangeant ce dont on a envie.

7/ Boire du thé vert peut améliorer la combustion des graisses grâce aux catéchines et à la caféine

Certaines données scientifiques confirment l’effet synergique de la caféine et des catéchines sur l’augmentation de la dépense énergétique, mais seulement d’environ 20 calories par jour. Ainsi, bien que la première partie de cette affirmation soit vraie, est-ce suffisant pour provoquer une combustion substantielle des graisses conduisant à une perte de poids ? Probablement pas. Le thé vert regorge d’antioxydants, et le consommer au quotidien présente donc de nombreux avantages pour la santé, mais la perte de poids n’en fait probablement pas partie.

8/ Faire des exercices par intervalles : de courtes périodes d’exercices intenses suivies de périodes plus longues d’exercices légers

L’entraînement par intervalles peut être un excellent moyen d’augmenter sa fréquence cardiaque. L’augmentation de la fréquence cardiaque peut entraîner une certaine perte de poids. L’entraînement par intervalles est également excellent si on ne dispose que de 30 minutes pour s’entraîner. Toutefois, des études comparant l’entraînement par intervalles à d’autres types d’entraînement ont donné des résultats similaires. Ce qui signifie que tout type d’entraînement auquel on se tient (plus de quatre semaines) peut être suffisant. Donc il ne faut pas s’inquiéter si on déteste l’entraînement par intervalles car il existe de nombreux autres types d’exercices qui permettent également de réduire le poids, pour autant que l’activité augmente la fréquence cardiaque.

9/ S’habituer à la sensation de faim et l’accepter. On ne peut pas perdre du poids sans supporter la faim

La mentalité de « s’habituer à la faim » est loin d’être une bonne idée. Si on a faim mais qu’on essaye d’être plus attentif à son alimentation et à son poids, il faut d’abord faire attention aux aliments que nous choisissons. Le fait de se tourner vers des aliments riches en calories est associé à une prise de poids. Cependant, les aliments riches en nutriments comme les fruits, les légumes et les petites portions de noix peuvent être excellents à grignoter entre les repas lorsqu’on essaye de perdre du poids.

Ce smoothie sain aux protéines et aux baies mélangées est rempli de nutriments, de baies mélangées et de protéines ! Parfait sur le pouce ou en tant que dessert !

10/ Grignoter souvent pour éviter le « ralentissement métabolique » entraînant l’arrêt du métabolisme s’arrête s’il n’y a rien à digérer

Commençons par l’inexactitude de cette affirmation : le métabolisme ne s’arrête jamais. Même lorsqu’on dort, le corps continue à brûler et à déplacer des choses à un rythme plus lent. D’autres facteurs peuvent ralentir le métabolisme (par exemple, la perte de masse musculaire, une perte de poids rapide, certains médicaments), mais il ne s’arrête jamais complètement. Le grignotage est un moyen de stimuler légèrement le métabolisme, car manger engage le métabolisme et lui dit de se mettre en marche. Cependant, il existe de meilleures façons d’augmenter l’activité de son métabolisme que le grignotage. Par exemple, la masse musculaire est un des principaux moteurs du métabolisme, et l’augmenter peut donc être un excellent moyen de stimuler son métabolisme.

11/ Boire de l’eau 30 minutes avant un repas aide le corps à brûler des calories plus rapidement et donc à perdre du poids

Comme pour l’affirmation ci-dessus, beaucoup de choses peuvent accélérer le métabolisme (faire de l’exercice, gagner de la masse musculaire), mais boire de l’eau n’en fait pas partie. De nombreuses études ont tenté de démontrer que boire de l’eau peut aider à perdre du poids. Cependant, on pense que ce n’est probablement pas parce qu’elle aide le corps à brûler des calories, mais parce qu’elle nous fait manger moins au repas suivant. Il existe également une croyance ancestrale selon laquelle, parfois, on n’a pas faim, on a simplement soif et on devrait donc commencer par boire de l’eau. Cependant, aucune donnée scientifique ne vient étayer ces affirmations. La plupart des études visant à déterminer si le fait de boire de l’eau était lié à la perte de poids se sont révélées insignifiantes.

12/ Planifier tous les repas de la semaine. Les cuisiner et les conserver dans des récipients hermétiques. Cela évite de commander des repas à emporter lorsqu’on est trop fatigué pour cuisiner

Les plats à emporter et les repas servis dans les restaurants ont tendance à être riches en calories, en graisses et en sel et peuvent favoriser la suralimentation. Par conséquent, limiter le nombre de fois où on mange au restaurant est une recommandation standard pour la perte de poids. La préparation des repas est un des meilleurs conseils pour les personnes qui essaient de manger plus sainement. L’affirmation ci-dessus est assez extrême dans le sens où il n’est pas nécessaire de planifier tous les repas. Mais avoir des repas préparés, des légumes cuits, ou même des fruits et légumes coupés pour des diners rapides et faciles peut être un excellent moyen d’améliorer son alimentation. La commodité et le temps qu’il faut pour cuisiner les soirs de semaine chargés sont les principaux obstacles à une alimentation plus saine. Le simple fait de préparer quelques déjeuners les jours de travail peut minimiser le nombre de fois où vous mangez à l’extérieur en une semaine.

Essayez ce poisson et asperges en papillote que vous pouvez préparer un dimanche pour une semaine productive.

13/ Bien que l’exercice physique puisse certainement contribuer à la perte de poids, le régime alimentaire est plus important, et il est même possible de perdre du poids sans être actif

Cette affirmation peut être vraie ou fausse. La relation entre l’alimentation et l’activité physique est la base de la perte de poids. Selon l’équation du bilan énergétique (la meilleure façon pour la science d’expliquer cette relation), pour perdre du poids, l’énergie qu’on injecte dans le corps (en mangeant) doit être inférieure à l’énergie produite (par l’activité physique et les calories dont on a besoin pour rester en vie). La raison pour laquelle cette affirmation est vraie et fausse est que cela va dans les deux sens. On peut faire plus d’exercice et manger la même chose ou faire le même exercice et manger moins pour perdre du poids. Malheureusement, il s’agit là d’une autre affirmation relative à la perte de poids qui dépend vraiment des personnes. Les recherches montrent que les stratégies de perte de poids les plus efficaces combinent l’activité physique et la nutrition et se déroulent sur des périodes prolongées. Ainsi, les régimes et les exercices les plus efficaces sont ceux qu’on peut suivre pendant une période de temps constante.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.