Eure-et-Loir: le capitaine Jérôme Favier, affecté au GIGN, meurt dans un accident lors d’un stage de paramoteur

Par Emmanuelle Bourdy
4 juillet 2022 23:19 Mis à jour: 4 juillet 2022 23:19

L’officier de gendarmerie Jérôme Favier est décédé dans un accident à Goussainville, ce vendredi 1er juillet. Âgé de 33 ans, il effectuait un stage de paramoteur à l’école de pilotage de Goussainville (Eure-et-Loir) lorsque le drame s’est produit.  

Victime d’un accident de paramoteur, le capitaine Jérôme Favier, affecté au Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), est décédé ce vendredi 1er juillet. Cet officier, qui était chuteur opérationnel, n’est autre que le fils du général Denis Favier, ce dernier ayant notamment été directeur du GIGN durant près de neuf années.

Son appareil s’est écrasé en plein champ

Aux environs de 9 heures ce vendredi, en plein exercice, Jérôme Favier a effectué un premier virage à 360 degrés avec son paramoteur. Quand il a voulu faire le second, son appareil s’est écrasé en plein champ, rapporte L’Écho républicain.

Le capitaine, qui était le chef de la section 3 de la Force intervention, devait pourtant passer son brevet deux jours plus tard. Il était par ailleurs marié et père de famille, et son épouse attendait leur troisième enfant, précise le quotidien.

Une enquête confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens

Une enquête a été ouverte, afin de faire toute la lumière sur ce terrible accident. Elle a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens. Sur les lieux, des constats terrestres et par drone ont été effectués. Une autopsie doit également être réalisée prochainement.

De nombreux hommages ont été rendus sur les réseaux sociaux. « C’est avec une vive émotion que nous apprenons le décès de notre camarade du GIGN. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille, ses proches et ses camarades », a notamment tweeté la gendarmerie de la Charente-Maritime. « Douleur et vive émotion suite au décès de notre camarade du GIGN lors d’un stage de formation », a également écrit la gendarmerie nationale, qui a présenté ses sincères condoléances et tout son soutien à sa famille, à ses proches et à ses camarades.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.