Hérault : en colère, un pharmacien expose la photo des voleurs sur les portes de son enseigne

Par Léonard Plantain
13 mai 2022 11:32 Mis à jour: 13 mai 2022 11:32

À Béziers dans l’Hérault, un pharmacien excédé a exposé les photo de voleurs sur les vitres de son enseigne. Des photos qui ont pour but « une prise de conscience », bien que cela reste illégale.

Agacé par les voleurs, qui dérobent généralement du matériel de puériculture, un pharmacien de Béziers a affiché le portrait légèrement pixelisé de trois d’entre eux sur les portes de sa pharmacie. Une action qui a pour objectif de déclencher une prise de conscience, a rapporté le pharmacien à 20 Minutes.

« Le but est de faire prendre conscience aux gens qu’ils ne peuvent pas entrer et voler en toute impunité. On veut faire prendre conscience qu’il y a un problème. Notre métier est d’accompagner les gens dans les soins et leurs besoins (…) Les vols restent rares, de l’ordre d’un vol pour 1.500 personnes. Je ne suis pas certain que ce soit légal (les photos), mais ça n’a pas vocation à rester », a-t-il expliqué.

À noter que lundi 9 mai, l’un des trois portraits a été discrètement enlevé : « Je ne sais pas si le bouche-à-oreille a fonctionné ou qu’il souhaitait rééditer son forfait avant de faire machine arrière en arrivant, mais au moins c’est efficace », s’est félicité le pharmacien.

Concernant la loi française, celle-ci est en effet assez stricte sur l’utilisation des photos, surtout dans le cas de ce genre d’affichage, qui peut être assimilé à de la diffamation.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.