La stratégie de vote par correspondance démocrate a permis de dépasser les républicains dans tous les comtés de Pennsylvanie

Par Beth Brelje
18 novembre 2022 18:19 Mis à jour: 18 novembre 2022 18:19

La stratégie adoptée par les démocrates, promouvoir et mettre à profit les bulletins de vote par correspondance, a joué un rôle déterminant dans les résultats des élections de mi‑mandat. Désormais, les républicains de Pennsylvanie réfléchissent sur cette réalité pour les prochaines élections. Deux options s’offrent à eux : évacuer le vote par correspondance, peu jouable avec tant d’élus démocrates au pouvoir ; analyser comment les démocrates ont remporté une avalanche de votes par correspondance et employer la même stratégie.

Epoch Times a sollicité le Parti républicain de Pennsylvanie pour qu’il commente les résultats de ces élections et fasse part de sa stratégie concernant les votes par correspondance pour les élections à venir. Mais le GOP [Grand Old Party surnom donné au Parti républicain] a choisi de ne pas accepter d’interview. Les démocrates de Pennsylvanie ont également été invités à commenter leur stratégie en matière de vote par correspondance. Ils n’ont pas donné de réponse.

Dans les discours de soutien et sur les médias sociaux, les démocrates de Pennsylvanie ont activement encouragé les électeurs à voter par correspondance dans les jours précédant l’élection. Souvent, les partisans tweetaient à l’intention d’un candidat pour lui dire qu’ils venaient de poster leur bulletin de vote.

Les résultats de l’élection montrent l’importance que représentent les votes par correspondance pour le Parti démocrate.

Les démocrates largement majoritaires dans les demandes de bulletins de vote par correspondance

Selon le département d’État de Pennsylvanie, 1.439.579 électeurs ont demandé à recevoir un bulletin de vote par correspondance dans tout l’État. Parmi eux, 986.540, soit 69%, étaient des démocrates inscrits, et seulement 303.438, soit 21%, des républicains. Les autres étaient des « indépendants » (les électeurs qui ne s’identifient pas à un parti en particulier).

Dans 60 des 67 comtés de Pennsylvanie, 50% ou plus des bulletins de vote par correspondance demandés étaient destinés à des démocrates. Dans tous les comtés, moins de la moitié des demandes de vote par correspondance émanaient des républicains, et souvent beaucoup moins. Dans 29 comtés, 29% ou moins des bulletins de vote par correspondance étaient destinés aux républicains.

Lorsqu’on examine chaque comté, l’utilisation disproportionnée des votes par correspondance selon les partis est évidente.

Par exemple, dans le comté de Philadelphie, 165.980 bulletins de vote par correspondance ont été demandés, 86% de ces bulletins étaient destinés aux démocrates et seulement 5% aux républicains. En réalité, ce phénomène n’est pas vraiment surprenant. Le comté de Philadelphie est un comté avec une grande majorité démocrate. Il compte 807.979 démocrates inscrits face à seulement 120.949 républicains. Le comté d’Allegheny, également à majorité démocrate, a reçu 190.684 demandes de vote par correspondance, dont 76% destinés à des démocrates et 15% à des républicains.

Cependant, la situation est plus surprenante dans les comtés à majorité républicaine comme le comté de Washington, où 68% des bulletins de vote par correspondance demandés étaient destinés à des démocrates et seulement 23% à des républicains. Pareil pour le comté de Lancaster, où les démocrates ont demandé 58% des bulletins de vote par correspondance et les républicains seulement 29%. Dans tous ces exemples, le reste des demandes allaient aux indépendants.

Les électeurs ayant tendance à basculer, les indépendants, ont davantage soutenu les démocrates lors de ces élections en Pennsylvanie. Josh Shapiro a remporté 1.011.783 votes par correspondance. Mais dans tout l’État, seulement 986.540 démocrates avaient demandé un vote par correspondance. Cela signifie que Josh Shapiro a obtenu 25.243 votes par correspondance de plus que les bulletins de vote demandés par les démocrates. Les indépendants et peut‑être certains républicains ont donc apporté leur soutien.

En revanche, ils se sont montrés moins enthousiastes à l’égard de John Fetterman, qui n’a reçu que 949.616 votes par correspondance, soit 36.924 votes par correspondance en moins que le nombre demandé par les démocrates.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.