L’ancien parlement australien mis à feu lors d’affrontements avec les aborigènes

Par Christine Modock
4 janvier 2022 21:04 Mis à jour: 4 janvier 2022 21:04

Des militants de la cause aborigène manifestaient jeudi 30 décembre 2021 devant l’ancien parlement de la capitale australienne, lorsque le feu a endommagé la façade du bâtiment historique.

Un groupe appelé People’s Treaty, ainsi que d’autres groupes dont les « citoyens souverains » selon les médias, s’étaient rassemblés sur les lieux depuis plusieurs jours pour protester contre les mesures contre le Covid-19, causé par le virus du PCC (Parti communiste chinois), et les vaccinations obligatoires.

L’ancien Parlement a été mis à feu le jeudi 30 décembre au cours des manifestations et des scènes vidéo ont été prises au moment de l’incendie montrant les applaudissements du public, tandis que le bâtiment était pris par le feu.

Face aux dégâts importants relatés dès le vendredi 31 décembre par The Canberra Times, les manifestants défenseurs de la cause aborigène qui étaient mis en cause, ont déclaré qu’ils dégageaient toute responsabilité dans cet incendie.

L’incendie a détruit une partie de la façade du bâtiment de l’ancien Parlement situé dans le centre de la capitale australienne. Une fumée noire s’élançait dans le ciel et les policiers on dû repousser la foule pour assurer leur sécurité.

 


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.