Le général américain Paul Vallely: «Il est temps pour la population d’opposer sa résistance afin d’éviter une guerre civile vraiment sanglante»

Par Enrico Trigoso
25 juin 2022 20:25 Mis à jour: 25 juin 2022 20:25

C’est avec fermeté que le général de division de l’armée américaine à la retraite Paul Vallely s’est indigné d’une possible prise de contrôle communiste des États‑Unis, très inquiet également par la vaccination Covid obligatoire de tous les soldats.

Selon le Gal Paul Vallely pour Epoch Times, il y a eu de nombreux effets indésirables au sein de l’armée depuis le déploiement des vaccins, comme des caillots sanguins ou des problèmes cardiaques.

« Les vaccins et les rappels obligatoires… imposés à l’ensemble des forces armées en vertu des conseils et des directives du département de la Défense actuellement aux commandes ont suscité une grande controverse. Primo : il y a eu ceux qui ont contesté l’obligation vaccinale au nom du premier amendement sur les libertés religieuses. »

Selon lui, imposer les vaccins Covid était tout à fait superflu : « Ce sont les hommes et les femmes les plus en forme que nous ayons dans le pays. »

« Ils peuvent prendre [les vaccins] selon leur choix, mais nous devons arrêter l’obligation vaccinale. Elle nuit aux forces armées. Et bien sûr, nos ennemis le voient – les Russes, les Chinois, les cartels. Et puis [il y a] le wokisme, l’enseignement de la théorie critique de la race. Ainsi, il se passe beaucoup de choses qui affectent la condition et la disponibilité de nos armées en ce moment. Je suis très inquiet à ce sujet. »

Selon l’U.S. Army Public Affairs, 97% de l’armée active et 88% de l’armée de réserve sont complètement vaccinés. Le rapport indique également que 2846 demandes d’exemption ont été refusées et qu’il y a eu 3330 réprimandes officielles, à la date du 13 avril. Cependant, un lanceur d’alerte anonyme a déclaré à The Defender que les taux de vaccination réels pourraient être nettement inférieurs.

Au 19 mai, l’armée a écarté 669 soldats « ayant refusé l’ordre légal de procéder à la vaccination contre le Covid‑19 ».

Le Gal Paul Vallely a servi pendant 31 ans dans l’armée américaine et a pris sa retraite en 1992 alors qu’il était général commandant adjoint de l’armée américaine du Pacifique à Honolulu, Hawaii. Il a plus de 15 ans d’expérience dans les opérations spéciales, les opérations psychologiques et les opérations civilo‑militaires.

Il est diplômé de l’académie militaire américaine de West Point et a obtenu sa promotion dans l’armée en 1961, au plus fort de la guerre du Vietnam.

Après avoir servi deux fois au combat au Vietnam, le Gal Vallely a également servi sur plusieurs autres théâtres d’opérations en Europe et dans les pays du Pacifique. Le Gal Vallely a également participé à des missions d’assistance pour la sécurité des États‑Unis et à des tournées consacrées aux relations civilo‑militaires à travers le monde entier.

Paul E Vallely Général de division de l’armée américaine (Retraité) (Avec l’aimable autorisation du Gal Paul E. Vallely)

Le temps consacré à la théorie critique de la race et à l’idéologie communiste pourrait être utilisé pour une formation aux armes à feu.

« Je pense que les Russes, les cartels et les Chinois, nous laissent nous détruire de l’intérieur. Ils n’ont même pas besoin de faire quoi que ce soit. C’est de l’autodestruction au sein de notre propre gouvernement. Ils le voient, et bien sûr, cela nous rend très, très vulnérables lorsque nous avons la théorie critique de la race et l’idéologie et ce que nous appelons l’endoctrinement, au lieu de mettre en place la formation et l’éducation qui doivent être dispensées au sein de notre armée. »

Selon le Gal Vallely, il existe un programme visant à transformer la république, à démanteler le pays de l’intérieur et la prise de pouvoir socialiste est déjà à un stade avancé.

« Lorsque vous enlevez le temps d’enseigner la théorie critique de la race et l’idéologie communiste, vous enlevez du temps qui pourrait être utilisé pour apprendre à mieux tirer, à mieux faire fonctionner les avions, à assurer la maintenance des avions ; même au sein du corps médical des forces armées, de nombreux médecins et infirmières ont été affectés [par les vaccins]. C’est donc une chose terrible. Ils doivent arrêter ça immédiatement. Ils doivent arrêter d’appliquer ces mandats. »

« C’est une tyrannie épouvantable que nous subissons actuellement. »

Comment arrêter une prise de pouvoir communiste

Malgré les sombres perspectives, le Gal Vallely garde un esprit positif. Pour préserver le pays, les Américains doivent se réveiller et agir, en commençant au niveau local. Ils doivent renverser rapidement la vapeur avant qu’il ne soit trop tard.

« Il faut que les shérifs et les gouverneurs fassent appliquer le 10e amendement. Nous devons faire en sorte que cela se produise. Je ne suis pas sûr que les élections de novembre se dérouleront de manière équitable. »

« Il est temps pour la population d’opposer sa résistance avant que nous soyons entraînés dans une guerre civile vraiment sanglante. Et voilà à quoi ça ressemble. »

Le Gal Vallely soutient également qu’il existe des « oligarques du secteur de la haute technologie » qui, dans les coulisses, veulent « changer la direction de ce pays, et ils sont en train de le faire. Ils sont en train de démanteler ce pays. Ils ne croient pas en notre Constitution. Ils se moquent par exemple du premier et du deuxième amendement. Ils veulent dominer complètement la société sur le plan culturel. »

Le Gal Vallely est le président de la fondation Stand Up America US et du Legacy National Security Advisory Group. Il est l’un des membres fondateurs du Comité des citoyens sur la sécurité nationale et le fondateur de la société américaine Nemo Arms à Boise, dans l’Idaho.

« 2022, c’est le réveil des États‑Unis. Il est temps de nous réveiller et de regarder ce qui arrive à notre pays et à notre gouvernement – la démolition de notre Constitution, l’augmentation des cambriolages, des crimes et des décès dans nos villes. Nous devons faire respecter la loi. Voilà toutes les choses à l’ordre du jour et qui doivent être faites pour redresser le pays. Sinon, nous allons à la destruction. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.