L’exercice soulage efficacement l’anxiété

Par Epoch Times
8 décembre 2021 19:02 Mis à jour: 8 décembre 2021 19:02

Une nouvelle étude de l’Université de Göteborg en Suède révèle que l’exercice, qu’il soit modéré ou intense, peut atténuer les symptômes de l’anxiété. Les chercheurs estiment que même lorsque le trouble est chronique, l’exercice peut jouer un rôle essentiel en aidant à réduire les symptômes de l’anxiété.

Publiée dans le Journal of Affective Disorders, l’étude portait sur 286 patients souffrant d’un trouble de l’anxiété. Tous les patients ont été recrutés dans les services de soins primaires de Göteborg, dans la partie nord du comté de Halland. La moitié des participants vivaient avec l’anxiété depuis au moins 10 ans, 70 % étaient des femmes et leur âge moyen était de 39 ans.

Tous les participants ont été affectés à des séances d’exercice en groupe, soit modérées, soit intenses, pendant 12 semaines. Les deux groupes de traitement ont suivi des séances d’entraînement de 60 minutes trois fois par semaine.

Les séances comprenaient des exercices de cardio et de musculation. Une période d’échauffement était suivi d’un entraînement aérobie et musculaire autour de 12 stations pendant 45 minutes, puis d’un retour au calme, à la récupération et aux étirements.

Suite au programme de 12 semaines, la plupart des participants sont passés d’un niveau de base d’anxiété modérée à élevée au départ à un niveau faible d’anxiété. Le groupe à faible intensité a vu ses symptômes d’anxiété s’améliorer d’un facteur de 3,62. Le facteur correspondant pour ceux qui ont participé au programme intensif était de 4,88.

Dans l’ensemble, les résultats ont montré que les symptômes d’anxiété des participants étaient considérablement atténués, même lorsqu’il s’agissait d’anxiété chronique. Les chercheurs estiment que cette étude constitue une étape importante pour comprendre comment la santé physique peut grandement affecter la santé cognitive.

Des améliorations nettes des symptômes

Des études antérieures avaient suggéré que l’exercice physique permettait une nette amélioration des symptômes. Cependant, on ne disposait pas d’une image réelle de la manière dont les personnes souffrant d’anxiété étaient affectées par l’exercice.

Le traitement de l’anxiété comprend la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et les médicaments psychotropes. Cependant, ces médicaments ont souvent des effets secondaires, et les personnes souffrant de troubles anxieux ne répondent généralement pas bien aux traitements médicaux. Les délais d’attente pour la TCC sont également longs.

Malin Henriksson, auteur principal de l’étude, a déclaré : « Les médecins généralistes de premier recours, ont besoin de traitements individualisés, ayant peu d’effets secondaires et faciles à prescrire. Le modèle impliquant 12 semaines d’entraînement physique, quelle que soit son intensité, représente un traitement efficace qui devrait être mis à disposition des équipes de soins primaires pour les personnes souffrant de problèmes d’anxiété. »


Rejoignez-nous sur Telegram :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.