L’Irlande va lever la plupart des restrictions liées au virus du PCC, y compris le passeport Covid

Par Lily Zhou
23 janvier 2022 00:30 Mis à jour: 23 janvier 2022 00:31

Samedi, la quasi‑totalité des restrictions liées au virus du PCC (Parti communiste chinois) en Irlande prendront fin, les passes Covid‑19 nationaux, les couvre‑feux, la distanciation sociale et les limitations de capacité.

S’adressant à la nation après avoir reçu des recommandations de l’équipe nationale d’urgence de santé publique sur la levée des restrictions, le Taoiseach (Premier ministre irlandais) Micheal Martin a déclaré qu’il était temps pour les Irlandais de « redevenir nous‑mêmes ».

L’Irlande est ainsi le deuxième pays, après l’Angleterre, à mettre fin aux passeports vaccinaux obligatoires.

Mais l’obligation de porter un masque, les règles d’auto‑isolement et les mesures de protection dans les écoles seront maintenues, et M. Martin a « vivement encouragé » les gens à se faire vacciner et à faire vacciner leurs enfants.

Après une réunion du Cabinet tenue vendredi après‑midi, M. Martin a déclaré que le gouvernement de la coalition avait accepté de lever la plupart des restrictions le lendemain.

« Les êtres humains sont des êtres sociaux et nous, les Irlandais, sommes plus sociaux que les autres. Alors que nous attendons ce printemps avec impatience, nous avons besoin de nous revoir. Nous avons besoin de nous voir sourire. Nous avons besoin de chanter à nouveau », a‑t‑il déclaré.

« Alors que nous naviguons dans cette nouvelle phase du Covid, il est temps de redevenir nous‑mêmes. »

Selon le Taoiseach, la confiance des citoyens envers le gouvernement est une chose « précieuse et puissante », mais « fragile », qui implique « la confiance dans la capacité du gouvernement à faire ce qui est nécessaire en cas d’urgence », ainsi que la certitude que « leur gouvernement n’imposera pas de restrictions à leurs libertés personnelles plus longtemps que nécessaire ».

À partir de samedi 6 heures, les certificats Covid, qui sont actuellement exigés comme attestation de vaccination ou de guérison pour accéder aux lieux d’accueil couverts, aux cinémas, aux théâtres, aux salles de sport et aux centres de loisirs, seront supprimés.

Les établissements n’auront plus à gérer les déplacements des personnes, la taille des groupes et les distances. Le couvre‑feu de 20 heures pour les activités récréatives et les événements en intérieur sera supprimé.

Les restrictions relatives aux réunions privées en intérieur (jusqu’à quatre familles) et les limites de capacité pour les événements et les mariages seront également supprimées.

Toutefois, le port du masque restera obligatoire dans les transports publics pour tous à partir de l’âge de 9 ans, dans les écoles à partir de la troisième classe (CE2), et dans la plupart des espaces publics fermés à partir de l’âge de 13 ans, sauf si de la nourriture et des boissons sont consommées.

Les recommandations concernant le dépistage et l’isolement des personnes présentant des symptômes du virus du PCC, les cas positifs et leurs contacts restent les mêmes.

Le décret relatif aux masques et les directives en matière de dépistage et d’isolement seront réexaminés à la mi‑février. D’ici là, M. Martin estime que les enfants âgés de 5 à 11 ans « auront eu l’occasion d’être pleinement vaccinés ».

En Irlande, tous les jeunes de plus de 16 ans ont reçu une dose de rappel du vaccin contre le virus du PCC. Les enfants âgés de 5 à 15 ans ont également reçu une dose.

Les règles relatives aux voyages internationaux restent également inchangées, tous les arrivants devant présenter une attestation relative à la vaccination, à un rétablissement ou à des résultats négatifs au test PCR.

Le Taoiseach a poursuivi en disant qu’« un certain nombre d’aides clés, notamment un programme de subvention pour les employés », seront étendues pour soutenir le redressement de la société.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.