Normandie : quand un gendarme sauve un « gilet jaune » d’un malaise cardiaque

Jacky Yvon est un « gilet jaune » de 70 ans et Guillaume de Cussy, un gendarme. À première vue, rien ne les prédestinait à développer une relation amicale. Et pourtant, le maréchal des logis-chef ayant sauvé la vie du septuagénaire le 17 novembre 2018, les deux hommes sont restés en contact depuis.

C’était à Bayeux, en plein milieu de l’Acte I des « gilets jaunes ». Le maréchal des logis-chef Guillaume de Cussy était en patrouille sur sa moto sur le boulevard périphérique, rapportent nos confrères de Ouest-France.

« Au niveau du camping, j’ai vu un homme en gilet jaune tituber avant de s’effondrer », se souvient le gendarme qui a pratiqué le massage cardiaque pendant que son collègue appelait les secours.

Jacky Yvon a été transporté au CHU de Caen, l’ambulance étant escortée par les mêmes gendarmes qui lui ont sauvé la vie. Il est sorti du coma au bout de 24 heures.

« Une infirmière m’a dit que j’avais eu beaucoup de chance », reconnaît le retraité. « Si je suis encore là aujourd’hui, c’est grâce à lui. »

Le gendarme prenait des nouvelles du « gilet jaune » tous les jours, mais ce n’est que deux semaines plus tard qu’il a pu le rencontrer. Ils sont maintenant en contact régulièrement. Leur amitié n’aurait pas pu avoir lieu si le maréchal des logis-chef ne s’était pas trouvé au bon endroit et au bon moment, et n’avait pas eu les bons réflexes.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

« Gilets jaunes » : ce boxeur « m’a sauvé la vie »,
affirme une jeune femme

 
VOIR AUSSI