Shen Yun est un chemin venant du ciel vers les racines de la culture

Shen Yun est un chemin venant du ciel vers les racines de la culture

Milena Simicic, dentiste, et Luis Rokeach, professeur de biochimie, ont été tous deux touchés par le spectacle de Shen Yun le dimanche 1er mai 2016 à la Place des Arts de Montréal. (Dongyu Teng/Epoch Times)

2 mai 2016

MONTRÉAL – Tout commença dans les palais éthérés flottant dans les nuages où les êtres célestes se rassemblent pour descendre sur terre. Pendant les deux heures trente du spectacle, les Montréalais ont été propulsés à travers 5000 ans de culture divine.

Shen Yun Performing Arts, qui terminait une série de trois spectacles à la Place des Arts dimanche soir, s’est donné la mission de faire revivre cette culture. Ceux et celles qui ont assisté à la représentation de dimanche après-midi, le 1er mai lui ont fait un chaleureux rappel.

Milena Simicic, dentiste, et Luis Rokeach, professeur de biochimie à l’Université de Montréal, ont tous deux affirmé qu’ils ont été touchés par la qualité du spectacle ainsi que par la thématique spirituelle qui sous-tend le spectacle.

« Les danseurs sont simplement magnifiques, fantastiques ! », s’exclame Mme Simicic.

« C’est formidable, simplement fascinant, la coordination. Je le recommande fortement ! », s’écrit-elle, en ajoutant « c’était très spirituel ».

La culture traditionnelle chinoise était ancrée dans les traditions bouddhistes, taoïstes et confucianistes ; la société, en général, avait un respect profond pour le divin ainsi qu’une croyance profonde dans les vertus telles que la compassion, la piété filiale, le raffinement et l’acquisition d’une maîtrise de soi.

Cependant, la répression moderne de croyances semblables à celles-ci est dépeinte à travers quelques-uns des tableaux de Shen Yun, il s’agit d’une tragédie découlant de la révolution communiste de 1949 qui se déroule encore en ce moment.

« Ils envoient des messages de liberté, d’amour, de paix », insiste Mme Simicic.

Son ami, M. Rokeach, fait l’éloge de la précision de la chorégraphie autant que des couleurs des costumes que du fond de scène où apparaissent les décors numériques

de Shen Yun.

« C’est un festin pour les yeux », exprime-t-il

« C’est très touchant de voir comment ils dansent et aussi de voir les messages qu’ils transmettent par leurs mouvements », explique M. Rokeach.

« Cela m’a touché profondément. »

Shen Yun utilise les fonds de scène numériques pour prolonger l’étendue de la scène, pour situer certaines chorégraphies dans les cadres historiques de dynasties passées ou dans des royaumes célestes. C’est une expérience dont plusieurs auditoires ont parlé.

« Lorsqu’on lève le rideau sur certains des tableaux, les fonds de scènes ont l’air de photo et c’est très beau. Et les danseuses ont l’air de flotter dans les airs », dit André Donato d’un ton rêveur.

André Donato et Jean Deserres ont assisté au spectacle de Shen Yun dans l’après-midi du dimanche 1er mai 2016 à la Place des Arts de Montréal. (Dongyu Teng/Epoch Times)
André Donato et Jean Deserres ont assisté au spectacle de Shen Yun dans l’après-midi du dimanche 1er mai 2016 à la Place des Arts de Montréal. (Dongyu Teng/Epoch Times)

« Le spectacle est fantastique au niveau de la danse, de la qualité des costumes, de la qualité des fonds de scène, de l’éclairage et des couleurs. Pour ce qui est du visuel, c’était très, très beau », ajoute son ami Jean Deserres.

« Extraordinaire ! », affirme Andrée Valiquette, qui est venue voir le spectacle avec son amie Erna Loh. « Très, très impressionnant. »

Mme Loh a été stupéfaite de l’ampleur de la culture.

« C’est presque incroyable de penser que la culture chinoise était si avancée dans tous les domaines il y a 5000 ans », s’étonne Mme Loh.

Erna Loh, Herbert Mikowitz et Andrée Valiquette ont partagé leurs impressions sur Shen Yun après avoir assisté au spectacle de Shen Yun dans l’après-midi du dimanche 1er mai 2016 à la Place des Arts de Montréal. (Sonia Rouleau/Epoch Times)
Erna Loh, Herbert Mikowitz et Andrée Valiquette ont partagé leurs impressions sur Shen Yun après avoir assisté au spectacle de Shen Yun dans l’après-midi du dimanche 1er mai 2016 à la Place des Arts de Montréal. (Sonia Rouleau/Epoch Times)

Christiane Dupuis, entrepreneure en imprimerie, et Pamela Boucher, entraîneure personnelle et naturothérapeute, sont venus voir Shen Yun samedi soir, le 30 avril, et ont également été impressionnées.

Lorsqu’on leur a demandé comment ils décriraient le spectacle à leurs amis en quelques mots, Mme Dupuis en a fait l’éloge : « Les couleurs, la perfection du mouvement, l’athlétisme », Mme Boucher utilise les mots « talentueux et harmonieux ».

« La beauté. J’ai trouvé cela très touchant », ajoute Mme Dupuis.

Elle avoue qu’elle a été profondément touchée par la beauté et la perfection des mouvements.

Mme Boucher a aussi été émue.

« J’ai même versé quelques larmes. J’ai trouvé la beauté dans les mouvements et la complexité, c’est quelque chose que je n’avais jamais vu », dit-elle.

« Cela m’a vraiment ému, je pense que c’est quelque chose que je n’oublierai jamais », ajoute Mme Boucher.

Propos rapportés par Sonia Rouleau, Dongyu Teng, et Nathalie Dieul.

Shen Yun Performing Arts se produira au Grand Théâtre de Québec les 3 et 4 mai 2016. Pour en savoir davantage sur Shen Yun, consultez le site Internet fr.shenyun.com. Shen Yun Performing Arts est basée à New York et comprend quatre troupes présentant des spectacles simultanément partout dans le monde.

Epoch Times considère Shen Yun comme un évènement culturel important de notre époque. Nous assurons fièrement la couverture médiatique des spectacles en présentant les commentaires des spectateurs de par le monde depuis la création de Shen Yun en 2006.