« Tom aurait pu y rester » : une prof de sport sauve son élève en arrêt cardiaque

Par Sarita Modmesaïb
7 juin 2024 18:21 Mis à jour: 7 juin 2024 18:21

Alors qu’ils se trouvaient en course d’orientation dans un parc, Tom, 15 ans, s’est écroulé. La professeure de sport a pratiqué les gestes de premier secours à son élève qui ne respirait plus, lui sauvant la vie.

Ce 13 mai, Stéphanie Brard accueille comme chaque lundi ses élèves pour la séance de sport. Aujourd’hui, ce sera course d’orientation dans le parc de Charbonneau, près du collège Sainte-Anne de Carquefou (Loire-Atlantique).

L’activité se déroule bien, mais à la fin, un groupe d’élèves, paniqué, interpelle la professeure : « Tom vient de s’écrouler ! », relate Stéphanie Brard sur Ouest-France.

Stéphanie se précipite, sachant que Tom, un adolescent de 15 ans, présente une santé fragile. Là, l’enseignante pose un diagnostic rapide, ce n’est pas un simple malaise vagal, mais Tom est bel et bien en arrêt cardiaque.

Une formidable chaîne de secours

Heureusement, Stéphanie est également formatrice en Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) au collège depuis huit ans. Elle initie tous les élèves de la 6e à la 3e aux gestes de premiers secours.

S’organise alors une formidable chaîne de secours : tandis que la professeure de sport pratique un massage cardiaque sur son élève, un élève part prévenir le chef d’établissement tandis qu’un autre va récupérer un défibrillateur. Un troisième élève appelle les secours… L’enseignante sait que les trois premières minutes sont essentielles, elle poursuit donc le massage jusqu’à l’arrivée des secours « en sept minutes seulement ».

Tom revient à lui, il est sauvé.

Au collège, une cellule psychologique est assurée afin de soutenir les élèves, encore « choqués » par l’événement. Mais Stéphanie Brard se dit fière d’eux : « Ils ont eu de super réflexes et ont fait exactement ce qu’il fallait. »

Le chef de l’établissement de 800 élèves, Jean-François Jaffrénou, affirme : « Le chef des pompiers l’a assuré : sans son intervention, Tom aurait pu y rester. Elle lui a sauvé la vie. »

Après de lourdes opérations du cœur, l’adolescent reprend peu à peu une vie normale, mais ses parents n’oublient pas l’acte de l’enseignante : « Sans Stéphanie Brard, notre fils ne serait plus là aujourd’hui. On encourage vraiment tout le monde à apprendre les gestes de premiers secours. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

EN CE MOMENT