Un rat entre par effraction dans un guichet automatique indien et meurt après avoir mangé des billets de banque d’une valeur de 17.000€

Par Louise Bevan
30 septembre 2019 19:55 Mis à jour: 30 septembre 2019 19:57

L’argent ne pousse pas dans les arbres, on le sait bien. Mais visiblement, c’est un excellent aliment pour les rongeurs affamés d’une ville en Inde. Des techniciens de la banque de cette ville dans l’État du nord-est de l’Assam ont été appelés sur les lieux pour enquêter sur le dysfonctionnement d’un distributeur de billets de la State-Banque of India (SBI) et à l’ouverture de la machine, ils ont trouvé bien plus que ce à quoi ils s’attendaient.

Des techniciens de la banque ont été appelés sur place (Illustration – Shutterstock | DIPTENDU DUTTA)

À l’intérieur du guichet automatique, ils ont été témoins d’une découverte désagréable et d’une révélation étonnante. Il s’agissait d’un rat complètement mort, qui avait échappé d’une manière ou d’une autre au regard de la caméra de sécurité intégrée à la machine. La révélation ? Que l’intrus à fourrure avait mangé avec bonheur près de 17 000 € de billets en roupies indiennes avant de rendre son dernier soupir (de satisfaction ?).

Le directeur de la succursale de la banque, Chandan Sharma, a dit à Reuters : « Le guichet automatique était hors service depuis quelques jours, et lorsque nos techniciens ont ouvert le kiosque, nous avons été surpris de trouver des billets déchiquetés et un rat mort. Nous avons entamé une enquête concernant cette affaire, poursuit M. Sharma, et nous prendrons des mesures pour éviter qu’un tel incident ne se reproduise. »

La machine contenait des billets en coupures de 500 et 2 000 roupies (Illustration – Shutterstock | Atstock Productions)

Les habitants de Tinsukia peuvent-ils s’attendre à voir leurs guichets automatiques ornés de pièges à rats à l’avenir ? Nous nous demandons à quoi ressemblera un distributeur de billets à l’épreuve des rongeurs.

Il ne fait aucun doute que les résidents outrés et les responsables de la banque regrettent que la caméra intégrée au guichet automatique n’ait pu capter les escapades opportunistes du rat qui s’est introduit chez eux. La plupart des distributeurs automatiques de billets en Inde ont une caméra en circuit fermé installée dans la machine, par souci de sécurité.

En tant que plus grand établissement bancaire de l’Inde, SBI possède plus de 50 000 guichets automatiques dans tout le pays, mais c’est la première fois qu’un de leurs guichets est touché de façon aussi particulière.

La monnaie indienne déchiquetée et l’auteur de l’attentat, qui a festoyé et s’est éteint par la suite (©Getty Images)

Le distributeur automatique défectueux de la ville de Tinsukia a fait l’objet d’un examen approfondi, a rapporté le directeur Sharma, et ses enregistrements vidéo ont été inspectés, mais aucune preuve de l’entrée du rat n’a pu être trouvée.

La machine avait été approvisionnée avec 2,9 millions de roupies (environ 37 350 €) avant l’attaque du rongeur, mais l’appétit de l’animal affamé avait ses limites : des billets de banque totalisant 1,2 million de roupies (environ 15 455 €) ont été déchiquetés, mais 1,7 million de roupies (environ 21 895) ont été retrouvées intactes.

La police indienne a déclaré que l’intrus avait grignoté plus d’un million de roupies en billets de banque. (©Getty Images)

Peut-être que les billets de banque intacts et parfaitement utilisables pourraient servir de témoins à charge ?

Un journaliste local a pris des photos du guichet automatique endommagé, montrant une pile de billets de 500 et 2 000 roupies déchiquetés : un amas de détritus gris et violets.

Un petit nid très onéreux, effectivement !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.