Des scientifiques scannent une statue de Bouddha vieille de 1000 ans et découvre quelque chose d’incroyable à l’intérieur

Les scientifiques ont examiné une statue de Bouddha de Chine, vieille de 1 000 ans, qui contenait un moine momifié qui serait mort pendant la méditation.

La momie a été découverte dans une cavité à l’intérieur de la statue après qu’un acheteur privé l’a amenée chez un expert pour restauration, selon CNN. On ne sait pas quand la statue a été sortie de Chine.

Le corps momifié du moine bouddhiste chinois Qisan Zhang, qui a été conservé pendant des générations dans un temple chinois, se trouve à l’intérieur. Les villageois ont affirmé que la statue a été volée et ils exercent des pressions internationales pour qu’elle leur soit rendue.

Une équipe de chercheurs a fait un scanner de la statue et a trouvé la momie. Ils ont noté que les organes de la momie avaient disparu.

« Nous pensions qu’il s’agissait de tissu pulmonaire, mais nous avons plutôt trouvé des petits bouts de papier recouverts de caractères chinois », explique Vincent van Vilsteren, conservateur au Drents Museum, par CNN.

(capture d’écran de Twitter)

La momie a été retrouvée assise sur un baluchon de tissu recouvert d’écriture chinoise. Ils ont découvert que la momie était un moine bouddhiste nommé Liuquan.

Mais la façon dont il a été momifié est un peu mystérieuse. Il est possible qu’il soit passé par la pratique de l’auto-momification, populaire au Japon, en Chine, en Thaïlande il y a plus de 1 000 ans. Les restes peuvent s’être détériorés et avoir été placés plus tard à l’intérieur d’une statue.

« Il n’était pas rare pour les moines de pratiquer l’auto-momification, mais trouver un moine momifié à l’intérieur d’une statue est vraiment extraordinaire », a déclaré au Telegraph Wilfrid Rosendahl, un paléontologue allemand qui a mené les recherches. « C’est le seul exemple connu au monde. »

(capture d’écran de Twitter)

« À l’aide d’un tomodensitomètre, nous avons vu qu’il y avait un corps parfaitement conservé avec de la peau et des muscles à l’intérieur de la statue. C’est une momie complète, pas juste un squelette. Il avait entre 30 et 50 ans. »

Le moine a été trouvé assis dans la position du lotus, ont ajouté les chercheurs.

« Nous soupçonnons que pendant les 200 premières années, la momie a été exposée et adorée dans un temple bouddhiste en Chine (…) ce n’est qu’au 14e siècle qu’ils ont fait tout le travail pour la transformer en une belle statue », ajoute M. van Vilsteren.

M. Rosendahl a dit que le moine est probablement mort dans le processus d’auto-momification.

« Au cours des dernières semaines, il aurait commencé à manger moins et à ne boire que de l’eau. Finalement, il serait entré en transe, aurait cessé de respirer et serait mort. Il s’est affamé jusqu’à mourir de faim », a dit M. Rosendahl.

« Les autres moines l’auraient mis près d’un feu pour l’assécher et l’auraient exposé au monastère, nous pensons quelque part en Chine ou au Tibet. »

« Il était probablement assis pendant 200 ans dans le monastère et les moines ont alors réalisé qu’il avait besoin d’un peu de soutien pour le préserver, alors ils l’ont mis dans la statue. »

Des études ont révélé qu’il est mort à l’âge de 37 ans et a montré des signes de famine.

D’après l’article de The Economist sur la statue : « La connaissance approfondie des remèdes à base de plantes qu’il y a acquis lui a valu la gloire et l’affection. Il était si pieux qu’il a gagné le titre honorifique de ‘Gong’ (Seigneur) et est devenu connu comme Zhang Gong. Il était et est considéré comme un bodhisattva : un bodhisattva capable d’atteindre le nirvana, mais qui choisit de rester dans le monde physique par compassion pour l’humanité. »

Plus de détails

Un chercheur a décrit ce qui lui était arrivé.

« Au cours des dernières semaines, il aurait commencé à manger moins et à ne boire que de l’eau. Finalement, il serait entré en transe, aurait cessé de respirer et serait mort. Il est mort de faim », a déclaré au Telegraph Wilfrid Rosendahl, un paléontologue allemand qui a dirigé les recherches.

Il ajoutait : « Les autres moines l’auraient mis près d’un feu pour l’assécher et l’exposer dans le monastère, nous pensons quelque part en Chine ou au Tibet ».

« Il était probablement assis pendant 200 ans dans le monastère et les moines ont alors réalisé qu’il avait besoin d’un peu de soutien et de préservation, alors ils l’ont mis dans la statue. »

Version originale

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à le partager et à nous laisser vos commentaires.

 
VOIR AUSSI