Une vidéo montre un chauffeur d’autobus en train de secourir un jeune enfant marchant pieds nus sur le viaduc d’une autoroute

Les images de surveillance montrent une conductrice d’autobus secourant un jeune enfant pieds nus qui errait sur le viaduc d’une autoroute.

Le sauvetage a eu lieu à Milwaukee, au Wisconsin, le 22 décembre 2018. Les images ont été diffusées le 10 janvier.

La société de transport en commun du district de Milwaukee a souligné qu’Irena Ivic, l’une de leur conductrice, conduisait un autobus lorsqu’elle a aperçu « quelque chose de bouleversant » devant le véhicule.

Selon la société de transport public, « un bébé perdu errait seul sur le viaduc de l’autoroute près de la 4e et Mitchell, à Milwaukee. L’enfant, qui avait moins d’un an, était pieds nus et ne portait qu’une grenouillère et une couche-culotte. »

« Irena a arrêté son autobus, a traversé la rue achalandée, a pris l’enfant qui pleurait et l’a emmené en lieu sûr. Alors qu’Irena appelait à l’aide, une passagère a enlevé son manteau pour aider à garder le bébé au chaud. La peau de l’enfant était froide au toucher après avoir passé du temps dehors sous une température glaciale. »

Le bébé s’est vite endormi dans les bras de Mme Ivic.

Peu de temps après, des pompiers et d’autres membres du personnel d’urgence sont arrivés sur les lieux.

Une enquête a révélé que la mère du bébé avait laissé l’enfant dehors. Les policiers ont dit que la mère souffrait peut-être de problème de santé mentale. Le bébé a été réuni avec son père.

Hasan Ali Abdul Kasim, le père du bébé, a dit à Fox 6 que sa femme avait emmené le bébé dans une église voisine mais l’avait oublié. Aucune accusation criminelle n’a été portée.

Mme Ivic a dit qu’elle était heureuse d’avoir pu aider.

« Irena dit qu’elle est contente d’avoir pu aider », selon le communiqué de presse du système de transport.

« Oh mon Dieu, j’étais si bouleversée », ajoute Mme Ivic à Fox 6. « Le bébé avait si peur et pleurait. Je n’arrivais pas à croire que quelqu’un avait laissé l’enfant dans la rue. »

Mme Ivic, originaire de la Serbie, vit à Milwaukee depuis 12 ans et travaille pour le service de transport en commun depuis cinq ans.

Elle a été honorée le 10 janvier par Chris Abele, membre de l’exécutif du district de Milwaukee et les responsables du service de transport en commun.

« Elle a fait beaucoup plus que son travail. Elle a fait ce qu’il fallait », a dit Mme Abele. « Je ne tiens pas ce genre de compassion pour acquis. »

Un chauffeur d’autobus économise de l’argent pour acheter des cadeaux de Noël

Selon son district scolaire, un autre exemple d’esprit communautaire est celui d’un chauffeur d’autobus scolaire de Dallas, au Texas, qui a acheté des cadeaux pour chaque élève qu’il transporte sur son trajet.

Selon ABC News, Curtis Jenkins, un chauffeur pour l’école primaire Lake Highlands, a demandé à chaque enfant ce qu’il aimerait pour Noël. Avec son propre argent et l’aide des membres de la communauté, il a pu acheter tous les cadeaux pour les enfants.

En tout, il y avait 70 cadeaux. Les enfants ont appris l’existence des cadeaux lorsqu’il est allé les chercher le 21 décembre.

L’école primaire Lake Highlands a affiché des photos des cadeaux et de M. Curtis sur sa page Facebook, où le message a été partagé des milliers de fois.

« Il a demandé aux enfants ce qu’ils voulaient pour Noël et a fait une liste », mentionne à ABC Jennifer Wilcox, la présidente de l’APE de l’école. « Je crois que sa motivation était de faire plaisir aux enfants et de les faire sourire. »

M. Jenkins, quant à lui, a dit à  ABC qu’il voulait acheter les cadeaux pour « élargir l’amour et la sollicitude ».

Un des enfants a demandé à M. Jenkins s’il était le Père Noël.

« Les enfants aujourd’hui ont besoin de voir du positif », dit M. Jenkins. « Si vous démontrez beaucoup d’amour à beaucoup d’enfants, ils feront de même », a-t-il ajouté.

Jack Phillips, un journaliste à Epoch Times, a contribué à ce reportage.

NTD.com

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Les actions désintéressées de ces gens ne sont pas passées inaperçues.
Nous espérons qu’elles vous feront chaud au cœur

 

 
VOIR AUSSI