3 adolescents font face à des accusations criminelles d’intimidation sur un élève ayant des besoins particuliers

Par Tom Ozimek
4 octobre 2019 22:58 Mis à jour: 4 octobre 2019 23:00

La police du Texas a déclaré que trois adolescents font face à des accusations criminelles pour avoir pris une photo d’un élève avec des besoins particuliers utilisant les toilettes et l’avoir publiée en ligne.

Les trois adolescents, tous trois âgés de 13 ans, font face à des accusations pour avoir pris un enregistrement visuel invasif, ce qui est un délit passible d’une peine d’emprisonnement dans l’État du Texas, a rapporté la station de radio AM WBAP. Les allégations découlent d’un incident qui s’est produit le 27 septembre au Collège Lady Bird Johnson à Irving.

La victime est un élève de 11 ans ayant des besoins particuliers.

« Il est dans son propre monde », a déclaré Monica Cowans, la mère de la victime, dans une déclaration à la station de télévision WFAA. Elle a ajouté que son fils est non verbal et qu’il ne devrait pas être laissé sans surveillance.

Selon la police citée par Fox4, l’un des suspects a pris une photo de l’élève pendant qu’il était aux toilettes et l’a envoyée à deux autres suspects. L’un des garçons l’a ensuite affiché sur Instagram.

« Délit criminel grave »

Robert Reeves, un agent du service de police d’Irving, a été cité par la WBAP alors qu’il expliquait : « Il s’agit d’un crime passible d’emprisonnement dans l’État, une accusation très sérieuse. Il se peut qu’on les mette dans un programme pour jeune contrevenant où ils devront suivre des cours pour apprendre à faire de meilleurs choix, ou qu’ils soient détenus dans un centre de détention pour mineurs, selon ce que le juge déterminera comme approprié. »

M. Reeves a dit que les parents devraient parler à leurs enfants de l’intimidation. « Il est très important d’avoir une conversation sur ce qui est approprié de faire ou ne pas faire, avec la caméra d’un smartphone parce que les enfants peuvent trouver que c’est seulement drôle ou que c’est une blague, alors qu’en fait, ça peut être une infraction criminelle vraiment sérieuse. »

La mère de la victime a dit à WFAA qu’elle a été contactée lundi par la direction de l’école, qui lui a raconté comment les élèves de 13 ans avaient utilisé un téléphone pour intimider son fils.

« Il s’était levé alors que son pantalon était à ses chevilles », a déclaré Mme Cowans au journal, décrivant comment l’image est restée sur Instagram pendant le week-end jusqu’à ce que quelqu’un signale le tout à l’école.

« C’est comme ça qu’ils m’ont contactée », a dit Mme Cowans. « Il était déjà là, tout nu. »

Selon Fox4, les smartphones des trois adolescents qui ont perpétré les abus ont été saisis.

« C’était de l’intimidation », a dit Mme Cowans à WFAA.

Le district scolaire indépendant d’Irving a publié une déclaration concernant l’incident, comme cité par CBS : « Nous sommes au courant de l’incident de la semaine dernière impliquant trois élèves du Collège Johnson qui ont partagé la photo d’un autre élève. Bien que nous ne puissions pas discuter en détail de la situation en raison de la Loi sur la protection de la vie privée, nous prenons la situation très au sérieux. Les élèves concernés ont fait l’objet de mesures disciplinaires appropriées, conformément aux lois locales et à notre Code de conduite des élèves, et le service de police d’Irving a porté des accusations contre les élèves. Au collège Johnson et au district scolaire indépendant d’Irving, nous prenons toutes les allégations d’intimidation sérieusement et nous nous engageons à aider à prévenir l’intimidation sur notre campus. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.