« C’est une bénédiction » : les clients d’un pâtissier achètent plus de beignets pour l’aider à passer du temps avec sa femme malade

Voici une belle histoire pour bien démarrer la journée. C’est vraiment réjouissant de voir comment les habitants de Seal Beach, en Californie, se sont regroupés pour aider un voisin dans le besoin. C’est ça, l’amour de la communauté !

Depuis 1990, John Chhan, le propriétaire d’un commerce et son épouse, Stella, se réveillent religieusement à 4 h 30 chaque matin pour ouvrir les portes de leur magasin Donut City, à Seal Beach, en Californie.

Stella se tenait toujours derrière le comptoir à côté de John pour l’aider à servir les clients 7 jours sur 7 pendant les 28 dernières années, jusqu’à une journée de septembre où elle a été victime d’une rupture d’anévrisme.

Depuis que Stella est tombée malade, sa sœur Sharon Tam est venue donner un coup de main à John dans le magasin.

John, qui est arrivé avec Stella du Cambodge aux États-Unis en tant que réfugié en 1979, a dû jongler entre la gestion du magasin et accompagner au quotidien sa femme malade.

Les clients habitués ont immédiatement remarqué l’absence de Stella. Lorsque Dawn Caviola a appris que Stella avait fait une rupture d’anévrisme, il a voulu mettre en ligne une page GoFundMe pour Jhon.

Cependant, John ne voulait pas d’argent. Il souhaitait simplement passer plus de temps avec sa femme malade.

Caviola a donc mobilisé toute la communauté pour l’aider à acheter toutes ses pâtisseries pour le petit déjeuner en lançant un appel sur le site de la communauté du quartier, Nextdoor. Et la réaction a été incroyable.

« Ce sont des gens si aimables et ils travaillent si dur », a dit Caviola à Orange County Register. « Alors j’ai pensé que si on achetait une douzaine de beignets chaque matin, il pourrait fermer tôt et aller voir sa femme. »

De nos jours, si vous fréquentez Donut City, les beignets, les donuts glacés et les croissants sont susceptibles de ne plus être disponibles aux alentours de midi – trois heures avant son heure habituelle de fermeture, ou même avant.

Les beignets se vendent comme des petits pains chauds, car les clients viennent tôt le matin à la boulangerie familiale de John pour « dévaliser » chaque jour ses friandises fraîchement préparées.

Les clients se mobilisent autour de John pour qu’il puisse fermer plus tôt et passer plus de temps avec Stella, qui se rétablit au centre de soins.

« Nous les avons vus travailler extrêmement dur pour garder leurs portes ouvertes et faire vivre leur famille », déclare Marc Loopesko, un client régulier.

« Nous les soutiendrons toujours, et encore plus quand ils seront dans le besoin. »

Avec le soutien et l’amour incroyable des clients, John était plus que reconnaissant envers eux.

« Ça me réchauffe le cœur. Je peux seulement dire ‘Merci beaucoup' », a dit John à CBS Los Angeles.

« C’est vraiment une bénédiction », a dit un client anonyme. « Nous avons besoin de plus de gens comme ça pour aider les autres qui sont dans le besoin. »

Regardez la vidéo :

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

Un petit acte de bonté a été récompensé par un pourboire de 5 000 %
– et ce n’est pas tout

 
VOIR AUSSI