Chasse à courre : le maire de Compiègne demande « une enquête très précise » au sujet du cerf réfugié devant un chantier

Par Nathalie Dieul
23 septembre 2020 14:33 Mis à jour: 23 septembre 2020 14:33

Philippe Marini, maire de Compiègne, a réagi fortement ce lundi 21 septembre à l’indicent du cerf qui s’était réfugié devant un chantier ce week-end. Il a demandé une « enquête très précise » ainsi que des sanctions pour le maître d’équipage si les faits étaient avérés.

Pourtant fervent défenseur de la chasse à cour jusque là, Philippe Marini s’en est pris à demi-mot à Alain Drach, maître d’équipage de la Futaie des amis, rapporte Le Parisien.

Alors que la saison de la chasse s’ouvrait dans le département de l’Oise samedi 19 septembre, un cerf poursuivi par les chasseurs de la Futaie des amis et leurs chiens s’est réfugié près d’un chantier dans le centre-ville de Compiègne vers 9h du matin. Épuisé et effrayé, l’animal s’est allongé devant une palissade.

Après plusieurs heures, l’animal a finalement pu reprendre le chemin de la forêt après avoir été gracié par les chasseurs.

« Il faut qu’il y ait une enquête très précise au sein de la vénerie pour que l’on sache ce qu’il s’est passé », assure le maire. « Je veux être assuré que les obligations ont été respectées. »

Philippe Martini ne comprend pas, entre autres, que les chasseurs aient choisi de poursuivre un cerf affaibli par le brame. « Quand on est un veneur digne et responsable, on ne poursuit pas un tel cerf », assure l’édile, en entrevue à France 3.

Le maître d’équipage, de son côté, explique que les chasseurs ont « respecté les textes de loi », d’une part « en graciant l’animal, puis en retirant nos chiens, et enfin en essayant de ramener le cerf dans la forêt. »

De plus, Alain Drach se désole de la mauvaise publicité que cet incident donne à la chasse à courre. « Le drame pour l’image, c’est qu’il se soit couché, au-delà de la fatigue dans un endroit public, sur le bord d’une route », indique-t-il.

FOCUS SUR LA CHINE – Un message caché dans un gâteau de lune

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.