Des chercheurs trouvent une bague en or avec une améthyste datant du 7e siècle dans le plus grand vignoble byzantin du monde

Par Michael Wing
10 novembre 2021 18:40 Mis à jour: 10 novembre 2021 18:40

Les fouilles d’un immense domaine viticole de la période byzantine tardive en Israël ont récemment permis de découvrir une bague en or incrustée d’une pierre améthyste violette qui daterait du VIIe siècle.

Des chercheurs de l’Autorité israélienne des antiquités ont analysé l’anneau. Il a été déterminé que la pierre est composée de silice, un matériau commun à de nombreuses autres pierres précieuses, ce qui exclut la possibilité qu’il s’agisse simplement de verre.

On pense que « la personne à qui appartenait la bague était fortunée, et le port du bijou indiquait son statut et sa richesse. Ces bagues pouvaient être portées aussi bien par des hommes que par des femmes », a déclaré le Dr Amir Golani, expert en bijoux anciens pour l’Autorité.

(Avec l’aimable autorisation d’Assaf Peretz/Autorité des antiquités d’Israël)

« Les améthystes sont mentionnées dans la Bible comme l’une des 12 pierres précieuses portées par le grand prêtre du temple sur sa cuirasse de cérémonie », a ajouté le Dr. Golani, qui a cité que certains pouvoirs étaient attribués aux améthystes : « De nombreuses vertus ont été attachées à cette pierre précieuse, notamment la prévention de l’effet secondaire de la boisson, l’éthylisme. »

Faisant partie d’une initiative d’expansion de la ville de Yavne, l’excavation de l’énorme vignoble antique (la plus grande du monde datant de la période byzantine) constitue un contexte intéressant pour la bague, compte tenu desdites caractéristiques de cette pierre semi-précieuse.

L’ironie n’a pas échappé au directeur des fouilles, le Dr Elie Haddad, qui s’est interrogé sur la raison pour laquelle le porteur possédait une telle bague : « La personne qui portait la bague voulait-elle éviter l’ivresse due à une grande consommation de vin ? Nous ne le saurons probablement jamais. »

(Avec l’aimable autorisation d’Assaf Peretz/Autorité des antiquités d’Israël)
(Avec l’aimable autorisation d’Assaf Peretz/Autorité des antiquités d’Israël)

La parure a été trouvée à seulement 150 mètres des vestiges d’un long entrepôt contenant des jarres à vin, appelées amphores, dont certaines ont été retrouvées retournées et reposant sur leur bouche, vraisemblablement pour être stockées avant d’être apportées au pressoir pour être remplies de vin, a déclaré l’Autorité.

La splendide bague en or pourrait avoir appartenu au propriétaire du magnifique entrepôt, à un contremaître, ou simplement à un « visiteur malchanceux » qui aurait laissé tomber la précieuse parure.

(Avec l’aimable autorisation d’Assaf Peretz/Autorité des antiquités d’Israël)
(Avec l’aimable autorisation d’Assaf Peretz/Autorité des antiquités d’Israël)

Les chercheurs ont débattu de l’âge de l’anneau : le remblai où il a été trouvé remonte au VIIe siècle (à la fin de la période byzantine et au début de la période islamique) ; cependant, un objet comme celui-ci pourrait avoir été un héritage précieux transmis de génération en génération, et pourrait remonter au IIIe siècle. On connaît l’existence de bagues en or avec des pierres d’améthyste à l’époque romaine.

« Les petites trouvailles quotidiennes découvertes lors de nos fouilles nous racontent des histoires humaines et nous relient directement au passé », a déclaré Eli Eskozido, directeur de l’Autorité. « Il est passionnant d’imaginer que l’homme ou la femme à qui appartenait l’anneau, se promène ici même, dans une réalité différente de celle que nous connaissons aujourd’hui dans la ville de Yavne. »

(Avec l’aimable autorisation d’Assaf Peretz/Autorité des antiquités d’Israël)

L’immense domaine byzantin a été ouverte au public le vendredi 5 novembre. Les visiteurs sont maintenant invités à découvrir le site par eux-mêmes. Les détails sont disponibles sur la page Facebook de l’Autorité des antiquités d’Israël.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :

👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.