Les collaborateurs de Melania Trump avertissent le FBI après l’appel d’un acteur célèbre à kidnapper le fils de la Première dame

Vedette d’Hollywood, Peter Fonda a attiré l’attention des services secrets américains après avoir publiquement appelé à l’enlèvement de Barron Trump, le fils de Melania et de Donald Trump âgé de 12 ans.

L’acteur exigeait que Barron soit « arraché » à Melania Trump et mis dans une cage « avec des pédophiles ». Stephanie Grisham, la porte-parole de la Première dame, a déclaré au site du Daily Caller que les services secrets avaient été avisés de la menace.

Quelques jours avant ses terribles propos, le comédien de 78 ans avait également publié une série de tweets odieux à l’encontre de Kirstjen Nielsen – secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis (DHS) – et de Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche. Les tweets avaient été supprimés peu de temps après leur publication.

Le 19 juin dernier, Peter Fonda avait en effet appelé à ce que Kirstjen Nielsen soit jetée dans une cage et violée en des termes particulièrement vulgaires : « Kirstjen Nielsen est une salope que l’on devrait mettre en cage afin que les passants puissent se la faire. On devrait la clouer au pilori au beau milieu de la place Lafayette – complètement nue, les passants pourraient la fouetter tandis que la scène serait filmée pour la postérité. »

Donald Trump Junior, le grand frère du petit Barron, ne manqua pas de pourfendre l’acteur sur les réseaux sociaux, demandant également à Sony Pictures de prendre les mesures qui s’imposaient. Peter Fonda joue en effet dans le film Boundaries produit par les studios de la firme et qui devrait sortir aux États-Unis à la fin du mois de juin.

« Vous êtes un malade et un pervers. Plutôt que de vous en prendre à un garçon de 12 ans de manière aussi lâche et brutale, vous feriez mieux de vous attaquer à quelqu’un de votre taille », écrivit Donald Trump Junior sur Twitter à l’adresse de Peter Fonda.

Mais les propos outranciers du comédien ne s’arrêtèrent pas là. En effet, il appela aussi les citoyens des États-Unis à s’en prendre aux enfants des agents des douanes américaines qui patrouillent aux frontières, allant jusqu’à écrire dans un tweet : « Nous devrions découvrir l’école où sont scolarisés leurs enfants et les terroriser. »

Fonda est le dernier représentant d’Hollywood en date à avoir proféré des menaces d’une telle violence à l’endroit du président des États-Unis et de sa famille.

L’an dernier, la comédienne Kathy Griffin avait aussi essuyé de vives critiques après avoir publié une photo où elle tenait à bout de bras une tête coupée et ensanglantée représentant Donald Trump.

Si vous avez trouvé cet article intéressant, partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis.

Version originale

 
VOIR AUSSI