« Le défi de l’eau bouillante » du vortex polaire envoie 8 personnes à l’hôpital à Chicago

Le « défi de l’eau bouillante » qui a envahi le Midwest des États-Unis à l’occasion du vortex polaire peut paraître amusant, mais il a conduit plusieurs personnes à l’hôpital à la suite de brûlures.

À Chicago, où l’intensité de l’air polaire dur a donné des images dramatiques de la ville enfermée dans la glace et la neige, huit personnes ont été soignées dans un hôpital pour des brûlures qu’elles avaient subies en relevant le défi de jeter de l’eau bouillante dans l’air, espérant la voir produire des nuages blancs.

Parmi les victimes de brûlures, il y avait celles qui ne faisaient que regarder quelqu’un d’autre relever le défi, qui est habituellement filmé et posté sur les réseaux sociaux.

« Nous avons vu huit patients, et nous sommes vraiment surpris du nombre de personnes qui essayaient de relever le défi et qui, malheureusement, ont échoué », a déclaré le Dr Arthur Sanford, chirurgien pour les brûlés du Centre médical de l’Université Loyola, a rapporté CBS.

La glace couvre les rives du lac Michigan à Chicago le 30 janvier 2019. (Scott Olson/Getty images)

« Nous avertissons fortement les gens de ne pas relever le défi de l’eau bouillante », a déclaré Dr Sanford au Chicago Sun Times« Il n’y a pas de moyens sûrs de le faire. »

L’âge des patients varie de 3 à 53 ans, selon le Sun Times.

Un homme marche le long d’un mur de protection recouvert de glace le long du lac Michigan alors que les températures oscillaient autour de -28 degrés Celsius et que le refroidissement éolien approchait des -45 degrés le 31 janvier 2019 à Chicago, Illinois. (Scott Olson/Getty Images)

Selon WVLT, une personne s’est fait soigner au centre de traitement des brûlures de l’Université de l’Iowa à Iowa City, et l’hôpital Hennepin Healthcare à Minneapolis a déclaré qu’un « groupe de personnes » y avaient reçu des traitements ces dernières semaines pour des brûlures provoquées par le défi.

L’eau froide représente un « plus grand risque » dans des conditions de froid extrême

La responsable des soins cliniques du centre de traitement des brûlés de l’hôpital Hennepin Healthcare, Angie Whitley, a déclaré à WVLT : « Certains d’entre eux sont des parents ou des adultes qui vont dehors avec leurs enfants pour le faire, et les enfants s’excitent et se mettent en travers du chemin, et les parents jettent l’eau sur leurs enfants. »

« Ou bien, les gens jettent l’eau en l’air au moment où une rafale de vent arrive, et elle est poussée par le vent qui la renvoie sur eux, de sorte que nous voyons des lésions de brûlures au visage », a-t-elle ajouté.

Mais par temps très froid, sur la peau nue, le risque lié à l’eau froide est tout aussi élevé, selon le Dr Jeff Schaider, directeur de la médecine d’urgence à Cook County Health à Chicago.

L’eau accélère la congélation de la peau et augmente le risque d’engelures.

« La gamme va de la brûlure causée par un liquide chaud à l’exposition à l’air froid », dit-il. « Si votre main est mouillée, ça gèle assez vite. C’est un plus gros risque, en fait. »

Le défi de l’eau bouillante peut sembler transformer instantanément l’eau en nuages de vapeur, mais en fait, ces nuages sont constitués de petits cristaux de glace.

La combinaison de l’eau chaude et de l’air froid pousse l’eau presque instantanément à travers les trois états de la matière : gaz, liquide, solide.

Lorsque l’eau chaude est jetée, elle se transforme en vapeur d’eau, puis se condense presque instantanément en minuscules gouttelettes dans l’air glacé, qui se transforment ensuite en petits cristaux de glace.

[Traduction de la vidéo ci-dessus : « Bonjour le monde, (…) il fait environ -41 (°F) (-40,55 °C). Nous allons voir ce qui arrive à de l’eau bouillante, dehors. …N’est-ce pas chouette ? ha ha ha »

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Une explosion de pluie se déverse sur un paysage féérique

 
VOIR AUSSI