La douleur atroce de mon genou artificiel a disparu après que j’ai trouvé un puissant chemin vers la santé

« Je ne veux plus jamais subir d’endoscopie, même si j’affronte la mort », ai-je dit amèrement à mon fils.

C’était en 2013, au plus fort de ma tristesse et de mon ressentiment face à l’injustice de la vie.

J’avais 53 ans et j’ai passé l’examen après 10 ans de recherche de traitement pour des douleurs à l’estomac sans succès. J’avais déjà épuisé toutes les possibilités pour trouver de l’aide, aussi bien dans la médecine occidentale que dans la médecine traditionnelle, y compris la médecine traditionnelle chinoise, d’autres thérapies orientales et les remèdes populaires utilisés par les minorités ethniques dans le sud de mon pays, le Vietnam.

Mais il n’y avait aucun remède et aucun soulagement en vue pour moi, même après avoir subi l’endoscopie pour examiner mon système digestif, que j’ai trouvé extrêmement douloureuse. J’ai continué à souffrir non seulement de douleurs à l’estomac, mais aussi de douleurs chroniques à la jambe droite, qui persistaient depuis des décennies en raison d’une mauvaise chute que j’avais eue à 18 ans.

J’avais subi une arthroplastie du genou trois ans plus tôt, en 2010, mais mon rétablissement a pris des mois et la douleur dans mon genou droit a continué à me faire souffrir. Ce qui aggravait mon angoisse, c’était de savoir que je devais subir une nouvelle intervention chirurgicale tous les quinze ans pour me faire implanter un nouveau genou artificiel.

Je ne peux pas décrire à quel point j’étais malheureuse durant cette période de ma vie, mais heureusement, les choses sont très différentes maintenant.

En partageant son cheminement de guérison et de transformation, l’auteure espère que d’autres personnes pourront bénéficier de ce qu’elle a appris et avoir la chance de se frayer leur propre chemin vers un brillant avenir sans douleur et sans chagrin.

Je suis heureuse de dire qu’aujourd’hui, en tant que grand-mère de 58 ans et enseignante qui doit rester debout pendant de longues périodes en classe, je peux maintenant marcher rapidement et facilement et me tenir debout fermement, sans douleur, et mes douleurs abdominales ont également diminué.

J’aime à penser que le morceau de métal froid dans mon genou a finalement « cédé » à travailler avec moi, et non contre moi, grâce au changement fondamental que j’ai fait dans mon attitude envers la vie et pour devenir une meilleure personne.

Je souhaite partager mon cheminement de guérison et de transformation dans l’espoir que les gens puissent bénéficier de ce que j’ai appris et avoir la chance de faire leur propre chemin vers un avenir brillant, sans douleur ni chagrin.

Un automne dévastateur

Je suis née en 1960 dans une famille pauvre d’une région rurale du Vietnam déchiré par la guerre. Mes années d’enfance ont été remplies de sueur, de larmes et de difficultés, mais j’ai aussi de bons souvenirs de moments heureux grâce à l’amour que j’ai reçu pendant mon enfance.

Malheureusement, une chute grave à l’âge de 18 ans m’a causé beaucoup de souffrances pendant des décennies à venir. Je suis tombé d’une hauteur de 8 mètres et ma jambe droite était cassée.

L’auteure s’est cassé la jambe droite lors d’une chute à l’âge de 18 ans. À l’hôpital, son os fracturé n’était pas bien ajusté et à partir de ce moment, elle avait de la difficulté à marcher et souffrait beaucoup chaque fois qu’elle bougeait sa jambe.

À l’hôpital, l’os fracturé de ma jambe n’était pas bien ajusté avant la pose d’un plâtre, et à partir de ce moment, j’ai eu de la difficulté à marcher et j’ai ressenti une douleur intense même lorsque j’ai bougé ma jambe. Cela m’a forcée à marcher en boitant, dans la douleur, pendant de nombreuses années.

Plus tard, j’ai terminé ma formation pour devenir enseignante, mais mon état de santé m’empêchait de rester debout pendant environ 15 minutes à la fois avant de devoir m’asseoir pour me reposer. Mon plus grand souhait était de pouvoir me tenir debout et marcher normalement comme les autres.

Douleur chronique

Ce n’est qu’à l’âge de 50 ans, en 2010, que j’ai eu l’option de subir une arthroplastie du genou. J’ai dû subir deux mois de traitement à l’hôpital avant l’opération, et le coût combiné était de 2 600 $ US (2 247 €), soit plusieurs mois de salaire pour moi.

Malheureusement, non seulement l’intervention chirurgicale a eu un impact énorme sur mon corps, mais j’ai continué à ressentir de la douleur et de l’inconfort dans mon genou. Rien que l’idée d’avoir à revivre l’opération dans 15 ans et les mois difficiles à apprendre à marcher m’ont plongée dans une dépression profonde.

L’auteure a continué d’éprouver de la douleur et de l’inconfort au genou après une arthroplastie du genou à l’âge de 50 ans.

En plus de ma souffrance, j’avais toujours mal à l’estomac. Par conséquent, je n’ai pas été capable de bien manger ou de bien dormir pendant de nombreuses années et j’étais de mauvaise humeur tout le temps.

En proie à une douleur constante, je ne pouvais même pas imaginer la vie autrement, jusqu’au jour où le ciel m’a souri et m’a montré un moyen d’échapper à ma condition misérable.

Embarquer sur le chemin du rétablissement

Je me souviens très bien du moment où j’ai entrepris mon cheminement vers la guérison. C’était un après-midi vers la fin de 2013, quand un de mes collègues m’a présenté une pratique traditionnelle chinoise pour le corps et l’esprit appelée Falun Dafa, ou Falun Gong.

Mon collègue m’a dit que de nombreuses personnes avaient constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être après avoir pratiqué le Falun Dafa. La pratique consiste en des exercices méditatifs ainsi qu’en des enseignements moraux et spirituels de l’école du Bouddha qui sont centrés sur les principes d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance. Mon collègue m’a recommandé d’essayer de faire les exercices et la méditation et de lire Zhuan Falun, le livre principal des enseignements.

J’ai été immédiatement intéressée. En tant que bouddhiste et professeure de langue et de littérature vietnamiennes dans une école pour élèves doués, j’avais lu de nombreux livres au fil des ans, notamment sur des sujets spirituels et des principes bouddhistes.

Les enseignements du Falun Dafa ont trouvé un écho chez l’auteure. Ils mettent l’accent sur l’amélioration du caractère moral dans la vie quotidienne. Maintenir l’intégrité et un haut critère de moralité dans un monde compliqué peut être comparé à une belle fleur de lotus émergeant de la boue.

Après mon retour à la maison, je suis allée sur le site falundafa.org pour chercher les vidéos des exercices. Les exercices étaient faciles à apprendre, et après les avoir faits pour la première fois ce jour-là, j’ai miraculeusement eu un sommeil réparateur cette nuit-là sans aucune douleur au genou. En effet, c’était ma première bonne nuit de sommeil depuis des décennies.

En lisant Zhuan Falun, plus je lisais, plus je trouvais cela intéressant. Les mots sont simples, mais le contenu est profond.

Le livre, qui met l’accent sur le développement de la sagesse intérieure et de la qualité morale, a répondu à de nombreuses questions que j’avais sur la vie et m’a aidé à comprendre et apprécier le but et le sens de ma propre vie. Malgré les tourments que j’avais endurés pendant tant d’années à cause de mes problèmes de santé, j’ai commencé à me sentir plus paisible et plus calme, avec un sentiment d’optimisme pour l’avenir que je n’avais pas ressenti depuis longtemps.

La clé d’un corps en santé

Peu de temps après avoir commencé à faire les exercices et à lire Zhuan Falun, j’ai vécu une autre série de miracles : j’ai cessé d’avoir mal au ventre et ma jambe droite n’était plus aussi lourde qu’avant. J’ai pu monter et descendre les escaliers facilement, sans avoir à traîner ma jambe à chaque pas. J’ai aussi commencé à pouvoir me tenir debout sur le podium pour enseigner pendant toute la période de cours sans avoir à me reposer.

L’auteure (devant) exécutant l’un des exercices de méditation debout du Falun Dafa.

Ma santé a continué de s’améliorer, tout comme mes efforts sincères pour améliorer mon caractère moral. Je me suis rendu compte que les longues années de douleur et de misère avaient fait de moi une personne égocentrique et étroite d’esprit, remplie de ressentiment au sujet de ma situation dans la vie. Avec cette reconnaissance, j’ai fait de mon mieux pour affronter les problèmes de la vie quotidienne avec une attitude positive de gentillesse et de considération envers les autres. Comme l’enseigne le Falun Dafa, je me suis efforcée de m’examiner pour trouver des réponses aux problèmes plutôt que de chercher des solutions ou d’attribuer des responsabilités.

Changer les vieilles habitudes n’est pas facile, mais ce que j’ai trouvé utile, c’est de me souvenir de ces paroles de Zhuan Falun : « Au milieu des conflits, nous disons : ‘Un pas en arrière et la mer est vaste, le ciel immense’, on verra les choses autrement, c’est sûr. »

« Au milieu des conflits, nous disons : ‘un pas en arrière et la mer est vaste, le ciel immense’, on verra les choses autrement, c’est sûr » – Zhuan Falun

Ces mots m’aident à me rappeler de garder un esprit calme et un cœur compatissant dans la vie quotidienne, me donnant de l’espace pour me protéger dans les situations difficiles et m’encourageant à regarder en moi lorsque des problèmes surviennent et à prendre les choses à la légère. En effet, j’ai découvert que ce sont là certains des ingrédients clés pour avoir l’esprit tranquille et un corps sain.

Le Lotus complet

Un autre miracle qui s’est produit a été de pouvoir croiser mes jambes en position de lotus complet lorsque je faisais la méditation assise de Falun Dafa. Au début, même si je n’avais plus mal au genou, le double lotus m’était impossible à faire. Cependant, j’ai été encouragée lorsqu’un autre pratiquant m’a dit : « Avec le Falun Dafa, rien n’est impossible. »

Au début, l’auteure ne pouvait pas s’asseoir dans la position du lotus complet pour la méditation assise du Falun Dafa, mais après environ cinq mois, elle a pu le faire et après trois ans, elle a pu méditer dans cette position pendant une heure.

J’ai pratiqué les exercices au parc avec d’autres pratiquants, et peu à peu ma foi s’est renforcée. En même temps, ma jambe s’est détendue et, après cinq mois, j’ai pu m’asseoir dans la position du lotus complet. J’ai progressivement développé mon endurance, et trois ans plus tard, j’ai pu faire la méditation assise dans cette position pendant une heure entière.

Un cadeau précieux

Je suis heureuse de pouvoir dire que je suis maintenant en parfaite santé. Avec ma routine quotidienne de faire les exercices et d’étudier les enseignements du Falun Dafa, je suis capable de prendre soin de ma famille et d’accomplir ma vocation d’enseignante.

Je suis également reconnaissante pour les bienfaits pour la santé que cette ancienne pratique a apportés à mon oncle, dont les démangeaisons chroniques ont disparu après qu’il a fait un effort constant pour pratiquer le Falun Dafa.

L’auteure tenant l’un de ses trois petits-enfants.

Non seulement mes problèmes de santé, mais mes vieilles habitudes de blâmer la vie d’être injuste et de m’accrocher aux rancunes et à l’amertume sont maintenant loin derrière moi. Falun Dafa et ses principes d’Authenticité, de Bienveillance et de Tolérance ont vraiment transformé mon corps et mon âme. Si je ne m’étais pas familiarisée avec cette pratique, je trouverais peut-être les miracles difficiles à croire.

Pour moi, il n’y a pas de don plus précieux et plus sacré que le Falun Dafa – un vrai chemin de bonté qui m’a tant profité – c’est donc quelque chose que je suis enthousiaste de partager avec les autres.

J’ai eu la chance d’avoir l’occasion de parler du Falun Dafa à de nombreuses personnes dans ma communauté. Beaucoup de ceux qui m’ont appelée pour me poser des questions sur cette pratique ont pu constater par eux-mêmes les avantages que j’en ai tirés. Je suis heureuse pour eux et j’ai hâte que mon histoire soit lue par beaucoup plus de gens afin qu’ils puissent aussi avoir l’occasion de découvrir le Falun Dafa et d’en apprécier les bienfaits dans leur vie.

L’auteure (4e à partir de la droite) et d’autres pratiquants du Falun Dafa participent à un groupe de tambours à taille traditionnelle chinoise.

Nguyen Thi Nhung vit au Vietnam.

Note de la rédaction :

Le Falun Dafa est une pratique de cultivation du corps et de l’esprit qui enseigne l’Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance comme moyen d’améliorer la santé et le caractère moral et d’atteindre la sagesse spirituelle.

Pour plus d’informations sur la pratique, visitez www.falundafa.org. Tous les livres, la musique d’exercices, les ressources et les instructions sont disponibles gratuitement.

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Présentation de la pratique du Falun Gong

 
VOIR AUSSI